Catégorie : C’est mieux en le disant

Concilier les vacances avec la famille

palmier.jpg L’autre jour avec une copine on parlait des conséquences de l’expatriation sur nos familles. Si on est contentes de les voir à Noël, on est aussi bien contentes de retrouver nos maisons et nos vies ici après ces quelques jours. D’autant qu’à chaque voyage, ça prend sur nos vacances et que, rappelons-le, on a que deux semaines de congés payés par an!
Donc si on vient 10 jours en France (parce qu’au prix du billet on ne vient pas que pour 4 jours), que notre famille vient 10 jours, que la famille de notre chéri vient 10 jours et bien on vit au Canada mais on passe toutes nos vacances à faire visiter Montréal, Québec, les baleines, etc.
C’est peut-être un peu égoïste, mais en vivant en Amérique du Nord, j’ai envie d’en profiter pour aller à San Francisco, Cuba, en République Dominicaine ou au Mexique pendant mes vacances plutôt que de refaire encore et encore les mêmes excursions ici…

Sachant qu’en 2009 je rentre 10 jours en juillet pour un mariage, qu’en août ce sont 4 membres de la famille de Monsieur qui débarquent pour 3 semaines, je ne suis pas prête de voir les plages du Sud, je vous le dis!!

Moins moi, plus nous

couple.jpg Ces deux dernières soirées, seule chez moi, j’avais l’impression d’être sur le point de me marier en songeant que c’était la dernière fois que je dormais seule, que j’envoyais un texto de bonne nuit à Monsieur ou encore qu’en rentrant de la prochaine soirée, ce serait pour me rendre « chez nous », dans « notre » chambre…
Finalement on fait toute une montagne du mariage mais c’est l’emménagement à deux qui changent vraiment les choses. Finis la vie de célibataire, les heures solitaires devant son PC sans avoir à tenir compte d’une autre personne, les repas anarchiques composés de céréales uniquement. Non, maintenant il faut composer avec quelqu’un d’autre, et c’est vraiment quelque chose d’angoissant quand on a plutôt un caractère solitaire.
Ça fait 27 ans, ou 9 plutôt, que je vis seule, que j’apprécie de n’avoir de compte à rendre à personne et j’ai peur que de « devoir » toujours être avec quelqu’un, de lui parler même si je suis de mauvaise humeur ou que j’ai envie de « faire un boudin » dans mon coin soit le plus dur.
Je peux toujours rêver ne plus jamais être de mauvaise humeur mais il y a aussi peu de chance que de gagner au loto pour que ça arrive.

On a beau dire, vivre à deux c’est un sacré challenge et je me demande comment des couples font pour se supporter encore après 30 ou 40 ans de vie commune! Ça reste un mystère pour moi, qui s’éclaircira peut-être à partir de demain, qui sait…

-10 kilos!

PesePersonne.jpg En août 2007, au plus haut de mon poids, je pesais 10 kilos de plus qu’aujourd’hui! Ça n’avait pas duré longtemps car c’était les circonstances « retour du Canada, vacances en Bretagne, etc. », qui avaient fini de m’achever mais tout de même, je suis restée longtemps avec facilement 5 kilos de trop.

C’est en vivant en colocation avec deux mecs que j’ai commencé à vraiment maigrir. Ils aimaient bien manger, cuisiner viande et légumes frais tous les jours, et même les petits desserts que nous avions parfois ne m’empêchaient pas de maigrir. Faut dire que je ne mangeais qu’une demi-tartine de Nutella à quatre heure, parfois même pas, et que le matin je prenais simplement 2 tartines de confiture.
En vivant toute seule par la suite, j’ai continué à peu près au même rythme, sans jamais acheter de paquets de gâteau ou de Nutella car chez moi c’est un coup à manger le pot à la cuillère en une journée!
À la place, au goûter, je fais fondre 3 carrés de chocolat noir dans un fond d’eau et je mange une poire ou une banane avec ça. Le chocolat noir ne fait pas grossir et ça me fait au moins un fruit frais par jour!

Bref, il n’y a pas de recette miracle dans mon cas car à aucun moment je n’ai décidé de faire un régime ni n’ai profondément changé mon alimentation mais, depuis que je suis en France, toutes mes connaissances m’ont dit que j’avais vraiment maigri et que ça m’allait très bien! Je ne vous cache pas que ça fait plaisir, faut juste que je me rachète une garde-robe qui soit ajustée à ma nouvelle taille!

L’aventure de ma carte

cartes.jpg
Mercredi 17 à quelques heures de prendre l’avion, je décide de consulter mes comptes en banque et Ô rage Ô désespoir, je constate que je suis sérieusement à découvert et surtout que deux opérations sortent de nulle part!

Le 31 novembre, j’ai retiré dans une banque Scotia du centre-ville car la BNP a des accords avec cet établissement et le 1er décembre j’avais deux retraits dans une RBC pour un montant de 322 euros!! J’ai cru être devenue folle et avoir fait ses retraits moi-même sans m’en souvenir mais en me creusant la tête (faut dire que je me sers rarement de mon compte français), il était évident que quelqu’un d’autre avait effectué ces opérations!
Sauf qu’ayant toujours ma carte de crédit sur moi, je me suis demandée comment c’était possible et je m’attendais déjà à devoir prouver que non le 1er décembre je ne pouvais pas être à telle heure tel endroit vu que je travaillais!

Depuis j’ai appris que ce genre de falsification était très courante! Dans certains distributeurs des voleurs insèrent je-ne-sais-trop-quoi qui copie les informations et hop ils font leurs achats de Noël à mes frais après ça!
Pour le coup ça tombait bien que je rentre en France, comme ça j’ai pu faire opposition le jeudi soir par téléphone et me déplacer au commissariat de Levallois le lendemain.
Je me suis ensuite rendue à ma banque qui doit m’envoyer un dossier de réclamation et après je devrais retrouver mes 300€ d’ici un mois environ! Super! Comme si je n’étais pas à 300€ près! J’ai été tenté un quart de seconde de déclarer d’autres opérations mais euh… ma conscience (ou la peur de me faire prendre) m’en a empêché!

Ainsi, tu vois Père Noël, j’ai été très sage cette année, par contre des gens ont été très méchants avec moi!

I’m back!!

Surprise!! Je suis en France pour les Fêtes! Ce n’était absolument pas prévu mais mon frère a souhaité m’offrir le billet d’avion pour Noël pour faire la surprise à nos parents. Évidemment je n’ai pas refusé bien que je ne trouvais pas ça très raisonnable vu que je rentre quelques jours fin février et pour un mariage en juillet…

Cela étant j’ai donc pris ma valise – qui était censée être quasi-vide et légère à l’aller pour pouvoir la remplir de Princes au retour mais qui en fait est déjà lourde et pleine -, donc j’ai pris ma valise pour la traîner sur les trottoirs enneigés (parce que forcément il neigeait ce jour-là!) et me rendre à l’aéroport avec les bus de ville. C’est pas cher mais purée qu’est-ce que ça peut être long quand on n’a pas de bol! J’avais prévu de la marge aux vues de la météo mais finalement c’est le deuxième et dernier bus, celui qu’on prend pour même pas 5 km, qui a foutu la merde en arrivant 30 minutes en retard, sans bien sûr qu’on sache pourquoi!!

À l’aéroport en fille très prévoyante j’ai troqué mes bottes enneigées contre mes tennis pour être à l’aise dans l’avion mais j’ai légèrement oublié de demander à être bien placé, ou au moins vers un hublot pour pouvoir dormir contre, et du coup je me suis retrouvée siège du milieu, rangée du milieu, le cauchemar!

Outre l’inconfort (je ne peux pas dormir sans m’appuyer contre quelque chose sur le côté), je trimbalais toujours mon rhume, ce qui fait que je me mouchais toutes les 2 minutes, que mes yeux pleuraient au même rythme (oui les écoulements sont liés chez moi) et qu’à l’atterrissage j’ai eu des douleurs atroces (mais vraiment) dans la tête, les oreilles, etc.! Note pour plus tard: ne jamais prendre l’avion enrhumée!

En descendant de l’avion, j’ai retrouvé Paris sous la grisaille et la bruine ce qui m’a fait regretter la neige montréalaise… J’ai aussi halluciné par les températures dignes du Pôle Nord qui règnent dans les transports en commun! Si si, je vous jure, RER B, ligne 14, ligne 3, j’avais mon manteau, mon écharpe et je grelottais! Cela dit c’était peut-être du à la fatigue et à mon rhume mais comparé aux chaleurs tropicales du métro montréalais!

Bon je comptais raconter d’autres choses mais en fait mes yeux se ferment tout seuls donc je vais plutôt aller dormir et tant pis pour l’illustration!

I had a dream

dream__Custom___Custom_.jpg A very bad dream!
La semaine dernière j’ai rêvé que j’étais seule chez mes parents, au sous-sol, et qu’au moment d’ouvrir la porte des escaliers pour remonter il y avait un homme qui m’attendait. Pas le style George Clooney, plutôt un moche et psychopathe. Il me dit avec un drôle de sourire qu’il a vu sur mon blog que j’avais besoin d’aide, genre que je lui avais demandé de venir via mes articles! Sur mon blog!!
Purée, plutôt que d’essayer de partir en courant alors qu’il était tout prêt, je lui ai proposé de monter pour qu’on discute. Une fois dans le salon, tout en parlant il commençait à faire le tour des portes pour les fermer à clef pendant que moi j’essayais de composer un numéro de téléphone discrètement. Il y avait aussi mon chien (enfin celui de mes parents) qui était là mais la sale bête n’a rien fait pour me défendre!

Au final, je suis partie en courant avec le chien derrière moi (ouais je cours vite) et je me cachais dans une espèce de serre transparente chez un voisin (qui en vrai n’en a pas) en essayant de ne faire qu’un avec la pelouse (ce qui n’est pas simple, admettez!). Je crois qu’à ce moment-là je me suis réveillée, complètement paniquée! Je m’imaginais seule chez mes parents et je me disais que vraiment je ne pourrais plus jamais répondre à la sonnette ou ouvrir la porte de la terrasse!
À la lumière du jour, évidemment j’ai réalisé que c’était idiot et je n’aurais pas peur chez eux mais à peine après m’être rendormie que je faisais quasiment le même rêve!

Ce qui m’a fait le plus bizarre c’est quand il a mentionné mon blog, j’avais l’impression que c’était de ma faute et que j’avais du effectivement raconter des choses qu’il n’aurait pas fallu. Est-ce mon subconscient qui m’envoie un message, qui me dit d’arrêter d’étaler ma vie privée?! Brrr!

Sous-location or not

appart2.jpg En ce moment se pose le casse-tête de l’appartement. J’adore le mien, ce n’est pas le problème mais je passe les 3/4 de mon temps chez mon chéri et on prévoit d’emménager ensemble le 1er juillet à la session de nos baux. À ce moment-là il va falloir que je vende mes électros (frigo, poêle, laveuse, sécheuse), qui ne sont pas tout jeunes mais qui marchent parfaitement bien ainsi qu’une partie de mes meubles (en fait quasiment tout sauf le lit a priori). Du coup, je dépense un loyer actuellement pour rien et dans quelques mois je vais revendre à perte mes affaires.

Je songe donc plus que sérieusement à sous-louer mon appartement rapidement et à emménager chez Chéri. Ça nous permettrait de faire chacun quelques économies dans l’optique du déménagement de juillet, de l’achat de la voiture pour Monsieur, de mes 2 billets d’avion pour moi ainsi que d’un futur canapé, car non je n’ai toujours pas de canapé!!

Pour l’instant j’hésite à mettre une annonce, déjà parce qu’il n’y a pas de canapé dans mon appart ce qui est tout de même un inconvénient, en plus parce qu’il faut que je gère lors de la reprise de mon bail le rachat des électros. J’hésite un peu quant à la meilleure stratégie, d’autant que je ne veux pas non plus rendre mon appart tout de suite pour ne pas avoir à louer un camion de déménagement deux fois…

Bref, si vous avez une solution qui me permette de faire des économies et de ne pas trop vendre à perte mes affaires, je suis preneuse!

Le macaron m’a tuer

macaron2.jpg Je suis déçue, déçue, déçue!

Depuis ma visite à La maison du macaron en octobre, j’attendais avec impatience les fameux macarons salés des Fêtes!
Sauf que déjà c’est sur commande, et qu’en plus c’est uniquement par coffret de 6, vendus 20$ avec les parfums suivants : Foie gras et figue, Huile d’olive et tomates séchées, Saumon et aneth, Poivron et framboise, Chèvre et courgette, Avocat et safran… Pas moyen de faire des mixes, ni de prendre 9 macarons c’est 6 ou 12 (ou plus), point final!

Du coup, je ne suis pas sûre de les goûter car 6 ça ne fait pas assez (à deux j’entends avec 6 parfums différents) et 12 ça fait trop (je n’aime pas certains parfums) et c’est trop cher.

Voilà, j’ai un peu de mal à comprendre une telle rigueur mais j’imagine qu’il y a une raison si les accommodements ne sont pas possibles… C’est cependant bien dommage.

Un an plus tard

anniversaire.jpg La semaine dernière je me suis fait très peur car j’ai cru avoir oublié les 1 an de mon blog! Heureusement, c’était une fausse alerte, car bien qu’il soit né en novembre 2007, le premier article date du 11 décembre de cette même année, l’honneur est donc sauf!

En un an, j’ai écrit 255 articles environ, ce qui fait quasiment un article par jour sauf le week-end! Au début, je publiais chaque jeudi une Chanson de la semaine mais je n’ai malheureusement pas réussi à garder le rythme, d’autant que j’ai beaucoup moins de coups de cœur musicaux ces derniers-mois.

La catégorie « De tout mais surtout de rien » est la plus représentée avec 66 billets, je ne suis pas sûre que ce soit très bon signe! Heureusement, « Petit et grand écran » arrive pas loin derrière alors que « Ô Canada » devrait faire une remontée d’ici l’année prochaine…

Quand aux commentaires, il y en a 2272, autant de petits mots qui m’ont fait sourire la plupart du temps, grincer des dents parfois mais toujours fait plaisir!
En termes de visiteurs, Google Analytics et Xiti me disent qu’il y a environ 4200 personnes qui sont passées ou repassées par ici à un moment ou un autre, ça me plaît bien!

Quant à moi, j’ai décidé depuis le début de partager l’adresse de ce blog avec ma famille et mes amis, ce qui donne parfois des conversations rigolotes, comme lorsque mon frère et sa collègue Lucie (salut Lucie) parlent de choses que j’écris ici sans qu’on en est discuté de vive voix! Ça fait parfois un sujet de conversation rigolo, mais je dois avouer que la plupart du temps je n’aime pas trop en parler car cela me met un peu mal à l’aise, j’ai l’impression de trop me dévoiler.

Dans un an, je ne sais pas où j’en serais dans ma « vraie » vie mais j’espère que ce blog sera toujours actif et que la catégorie « Pensées philosophiques, débats intellectuels » que je vais m’empresser de créer sera la plus représentée! 😀
À dans un an!