Les Invincibles

affiche-invincibleAutant on regarde beaucoup de séries américaines (quoique de moins en moins), autant on regarde à peu près aucune série européenne ou québécoise. Mais quand plusieurs amies m’ont dit que Les Invincibles étaient une série culte, ma curiosité a été suffisamment titillé pour que je me lance dans ma première série québécoise! Pas la plus récente puisque sa première saison remonte à 2005 mais toujours d’actualité avec un sujet aussi intemporel que des questionnements sur l’entrée dans la vie d’adulte et les relations amoureuses…

Le point de départ? 4 amis se retrouvent autour d’un pact : à 21h précise le lendemain, ils devront tous quitter leur copine respective. Pour être sûrs de ne pas rater le rendez-vous, ils ont chacun la même montre qu’ils synchronisent avant de sceller toutes les clauses de leur entente (pas de relation de plus de 2 semaines entre autres). On découvre donc P-A (Pierre-Antoine Robitaille ou François Létourneau), Carlos Fréchette (Pierre-François Legendre), Rémi Durocher (Rémi-Pierre Paquin) et Steve Chouinard (Patrice Robitaille). Ils se connaissent depuis l’école, ont chacun des personnalités bien différentes mais avec un point commun : l’immaturité! Ils sont drôles, ils sont attachants, ils sont aussi un peu lâches (voire beaucoup), complètement débiles parfois mais qu’est-ce qu’on les aime! Si le point de vue est le plus souvent masculin, les personnages féminins ne sont pas en reste avec une belle brochette d’actrices là aussi (Catherine Trudeau, Amélie Bernard, Louise Bombardier).

La série compte 3 saisons qui fonctionnent toutes bien. Je crois que ma préférée est la deuxième avec une scène de cambriolage qui me fait rire juste à y penser! Mais tous les épisodes sont bons et c’est effectivement une série culte avec des acteurs formidables! Même mon beau-père, qui était en vacances chez nous quand on la regardait, est devenu accro, malgré le bon accent québécois des personnages!

invinciblesJe ne parlerai pas en détail du final mais c’est bien le seul point noir de la série pour moi. Je ne m’attendais pas du tout à ça et j’ai d’ailleurs encore du mal à croire que les scénaristes aient fait ce choix-là… Mais foncez, regardez cette série et surtout venez me dire qui est votre personnage préféré! Moi je suis « team Rémi » à fond!

Sia en concert à Montréal

SIADimanche 23 octobre, Sia était en concert dans le cadre de sa tournée Nostalgic for the Present au Centre Bell et j’en ai profité pour faire ma sortie culturelle de l’année avec 2 copines! Depuis Chandelier, je suis une grande fan de Sia, enfin de ses chansons car je connais très peu le « personnage ». Son dernier album, This is acting, est superbe et je n’ai pu qu’aimer la setlist du concert puisque tous mes morceaux préférés étaient là!

Le concert a commencé à 21h25, suscitant pas mal de commentaires sur l’heure tardive sur la page de l’événement et me valant quelques cernes ce matin…

Si vous vous attendiez à un concert « classique » avec chanteuse/musiciens sur scène, vous alliez forcément être décontenancé avec le show de Sia. L’artiste, qui est connue pour se soustraire de toute vie publique et qui apparaît dans les médias coiffée d’immenses perruques qui lui cachent les yeux, est restée fidèle à ce concept. Point donc de chanteuse sous la lumière, point de caméra braquée sur elle mais plutôt toute une mise en scène de danse contemporaine!
Chandelier avait propulsé autant Sia que la toute jeune danseuse Maddie Ziegler (12 ans à l’époque) sur le devant de la scène internationale avec un clip magnifique. On reprend les mêmes ingrédients ici avec Maddie et d’autres danseurs pour proposer à chaque chanson un numéro d’art contemporain en soi! Sia est en retrait de la scène, à part lors des toutes premières chansons, dans un recoin, avec très peu d’éclairage et elle reste stoïque pendant 1h20 pendant que les numéros s’enchaînent.

sia
Tiré de Montreal Gazette

Alors le résultat est superbe mais est-ce qu’on s’attendait à ça en prenant une place pour le Centre Bell? Non. Ce spectacle aurait été parfait dans une salle plus petite, plus adaptée au théâtre peut-être même mais dans cette grande salle plus habituée aux shows de popstar, ça passait moins bien. Et surtout, si comme moi, vous adorez les chansons sans trop connaître l’artiste, vous alliez forcément être frustrée de ne jamais la voir chanter, ou presque. On ne perçoit aucune émotion et comme elle ne s’est adressée à la foule qu’à la toute fin alors que la scène était plongée complètement dans le noir, c’était très déstabilisant.

Ajouté à cela le fait que les écrans ne projetaient pas le spectacle live sur scène mais plutôt une version préenregistrée, qu’il n’y avait pas de musiciens puisque la musique était une bande-son et vous aurez un résultat pour le moins troublant. Pour moi, c’était un superbe spectacle mais pas un concert. Mais bravo à Sia d’oser un tel concept!

3 ans et toute gênée

3-ansMon bébé d’amour fête ses 3 ans aujourd’hui. À vrai dire elle les a déjà fêtés hier avec tous ses amis. Depuis l’anniversaire de sa sœur un mois plus tôt, elle avait très très hâte que ce soit son tour. Toute la semaine, elle nous a répété que ce serait elle qui soufflerait SES bougies mais quand le moment fut venu, notre petite 3 ans était tellement gênée d’être le centre d’attention qu’elle s’est littéralement cachée derrière sa robe (oui, oui, toute une technique) et qu’elle n’a donc jamais soufflé ses bougies!

Enfin hier parce que sa fête étant aujourd’hui, on lui a refait un gâteau (au chocolat, à sa demande), on a remis des bougies, on a chanté bonne fête tous les 3 et enfin, ma petite timide a bien voulu souffler ses bougies, pour son plus grand bonheur!

Alors voilà, tu as 3 ans, tu es un vrai petit rayon de soleil, tu aimes faire le pitre et il est difficile de te résister! Dans ta nouvelle garderie, tout se passe super bien. Pour l’instant tu as toujours très bon caractère. Tu aimes rester quelques minutes tranquille le matin sur le canapé en buvant ton biberon, si ça peut être devant un dessin animé c’est encore mieux car tu es une grande accro contrairement à ta sœur. Tu es aussi accro au chocolat, que ce soit au petit-déj ou au goûter, nous valant quelques crises quand on te dit non. Les autres crises sont généralement quand on te demande de ranger, le « non » étant ta réponse fétiche! Heureusement ta grande sœur est un peu plus sympa et range souvent sans ton aide mais tu sais la charmer pour qu’elle ne t’en veuille pas!

Tu es toujours accro à ton doudou, à tes 2 histoires le soir au moment du coucher mais tu fais de très belles nuits, sans jamais aucun réveil. Tu fais ou ne fais pas la sieste selon les week-ends mais on ne trouve pas que ça joue sur tout humeur en fin de journée. Cerise sur le gâteau, tu es propre de nuit depuis 1 semaine! On a donc définitivement tiré un trait sur l’étape des couches, 5 ans plus tard!

On peut dire que tu es une petite fille de 3 ans très facile, très agréable et très mignonne pour notre plus grand bonheur! Et comme tu es très « maman », je profite de tes câlins autant que possible, lucky me!

Harcelée par ses enfants?

Et soudain la paix
Et soudain la paix

J’aime mes filles. Mais tabarouette, j’ai parfois l’impression d’être harcelée dans ma propre maison, harcelée par des enfants de 3 et 5 ans!! Le mot peut paraître fort mais c’est pourtant bien le ressenti que j’ai parfois.

Toute la semaine, je quitte mon bureau en courant vers 16h25 pour commencer mon marathon : marche-bus-voiture-école-garderie-maison, histoire de récupérer tout le monde dans les temps (et on remercie là encore la commission scolaire qui envoie ma fille à une annexe à 11km de là). On arrive toutes les 3 à la maison vers 17h45 et c’est là que le fun commence :
– J’ai faim!
– Mange des raisins.
– Non, je veux un biscuit au chocolat!
– Pas à cette heure-ci!
Je vous épargne le reste de la discussion qui se finit généralement dans les cris pendant que j’essaie tant bien que mal de préparer le souper pour que précisément, la faim du gnome soit comblée!

Je prends 1 minute parfois pour monter enfiler une tenue plus confortable. À l’instant où je mets le pied sur la première marche des escaliers :
– Tu vas oùùùùù?
– En haut!
– Quoi faire???
– ÇA TE REGARDE?! (Bon en vrai, je réponds « me changer » car sinon on s’en sort pas).
Cris surexcités!!
– Viens Mia, on monte avec maman!
Les deux enfants viennent donc s’accrocher littéralement aux poches arrière de mon pantalon, manquant de me faire tomber à chaque pas. Ne croyez pas qu’elles montent pour aller jouer dans leurs chambres, non… Elles montent juste pour me suivre, pour me coller à chaque seconde de ce changement de tenue et si je voulais en profiter pour aller aux toilettes, elles me suivraient également! Notion d’intimité toujours à zéro!

Le reste de la soirée se poursuit sur le même format : à chaque mouvement un tant soit peu suspicieux (comprendre sortir de leur champ de vision) :
– Tu vas oùùùùùù?
– Tu fais quoi?
– T’as dit quoi?
– Y a quoi dans ton verre?
– Tu manges quoi?

Sans compter toutes les sollicitations diverses et variées: « tu peux rattacher mon pantalon? Tu peux approcher ma chaise? Tu peux m’approcher le savon? Tu peux détacher mon réhausseur? Tu peux….?? »

Après une journée de travail, non je ne peux plus!

Outre le fait qu’il n’y ait donc pas une minute de silence à partir du moment où les enfants sont levés jusqu’à leur coucher, il faut aussi subir leurs interrogatoires incessants! Je suis pas mal sûre qu’un enfant de 5 ans ferait un meilleur détective que bien des policiers chevronnés! L’usure, il n’y a que ça de vrai!

La guilde culinaire

Après un cours chez Ateliers et saveurs à Noël dernier avec des collègues, un autre avec mes parents en juin au même endroit, c’est cette fois la Guilde culinaire que j’ai eu l’occasion de tester pour l’anniversaire d’une amie, autour d’un cours de cuisine thaïlandaise.

comptoirSitué sur St-Laurent, près de Beaubien, la Guilde est avant tout une boutique d’articles de cuisine avec en arrière un grand local pour les différents cours offerts. Ce soir-là, de 18h à 21h30, c’est le chez Jean-Philippe qui œuvrait. Les 10 « apprentis » présents étaient alignés le long du grand comptoir, et le chef de l’autre côté, au milieu nous expliquait ce qu’il faisait, nous montrait les gestes. Honnêtement, cette étape a duré assez longtemps et je commençais à me demander si nous allions nous-même cuisiner quoi que ce soit. L’autre inconvénient est que si vous êtes tout en bout de comptoir (ce qui était mon cas), vous n’entendez pas forcément bien ce que le Chef dit et, parfois, vous ne voyez pas très bien non plus, notamment si un tupperware se trouve tout à côté de sa planche à découper comme ça a été le cas à un moment de la démonstration.

postes_travailCela étant, c’était un moment agréable malgré tout, la disposition est juste un peu moins pratique et conviviale que chez Ateliers et saveurs selon moi. Au bout d’un moment, le Chef nous a donné toute une série de légumes, herbes, champignons et autres à découper/hâcher selon ce qu’il nous avait expliqué et comme ça se fait sur des comptoirs en arrière par petit groupe, cela nous a permis de papoter entre copines autour de notre tâche.
Une fois la première recette prête (une soupe), nous sommes tous passé à table pour la dégustation. C’est là que j’ai eu un peu de mal car c’était TRÈS TRÈS relevé pour moi (cuisine thaï, forcément) alors je n’ai pas franchement savouré ce plat (mais ce n’était pas le cas des autres convives).

soupe_coco-thaipad_thaibanane_tempuraNous sommes ensuite retourné finaliser le plat principal (un pad thaï) et comme nous étions par deux pour faire la cuisson, nous avons pu ajuster la sauce pimentée et en mettre moins pour moi, ouf! En dessert, c’était une banane tempura sur une sauce au chocolat blanc avec 2 verres de vin pour accompagner toute la soirée.

tableCe que j’en retiens? Des idées de recettes à reproduire mais en version moins épicée bien sûr, un moment très sympa avec les copines (nous étions 4) et un Chef super sympa.

Maintenant, j’ai trouvé ça trop cher par rapport à l’autre cours que j’ai testé (129$ versus 85$ pour le cours de tapas de 3 heures) et je n’ai pas eu l’impression d’apprendre grand-chose… Peut-être parce que précisément j’en ai déjà fait 2 auparavant mais aussi parce que la disposition du comptoir, le fait qu’on ne participe que ponctuellement, à part, alors que le Chef fait beaucoup de choses lui-même rend cela un peu moins instructif. Ça reste une activité très sympa mais ça ne sera pas mon premier choix pour une prochaine fois.

La Guilde Culinaire – 6381 Boul. St-Laurent, Montréal, Québec

Leurs chambres, mon enfance

Je ne suis pas trop sûre de comment c’est arrivé mais j’ai remarqué récemment qu’il y avait dans les chambres de mes cocottes plein d’objets de mon enfance! Et je parle vraiment des objets vintage qui m’ont appartenu, pas d’une réédition quelconque comme on voit de plus en plus…

Le Larousse des tout-petits! Ma cousine en avait un du même genre mais il y avait de petites comptines à la place des poèmes et citations, du coup je préférais le sien!

img_4944img_4945Mon réveil en forme d’œuf! Qui fait le bruit d’une poule comme alarme avec un œuf pondu à la fin! Je l’ai reçu de ma grand-mère si je me souviens bien et il m’a suivi toute mon enfance, adolescence! Mes parents l’ont ramené il y a peu et maintenant il est dans la chambre de Mia! Un jour, ado, je l’avais glissé sous le lit de mes parents avec l’alarme réglée au milieu de la nuit! Je ne me souviens plus pourquoi j’avais fait ça (sans doute pour me venger de quelque chose) mais ça me fait encore rire en y pensant!

img_4968Tinnie! LE bébé que j’adorais enfant! Ma cousine avait une Tinnie aussi mais brune si je me souviens bien et on a passé des heures à jouer avec! Mes parents l’ont ramené pour les filles, avec quelques uns de ses habits. Elle n’est plus aussi pimpante que dans mon souvenir (surtout les cheveux) mais rien que de voir ces vêtements, ça me fait remonter des souvenirs! Mon grand désespoir était de ne pas avoir de couche à lui mettre! Du coup, pour les filles, j’avais gardé des échantillons de couches nouveau-né pas utilisées pour qu’elles s’en servent pour leur bébé!

img_4952Mon sac à dos lapin rose! Il commence à être un peu déchiré mais alors lui aussi, qu’est-ce que j’ai pu me le trimballer! Ma cousine avait aussi un sac à dos en forme d’animal (me souviens plus lequel par contre) et on les mettait sur le dos quand on faisait du vélo! Son seul défaut était d’avoir les bretelles un peu grandes alors je le perdais toujours un peu… Et idem pour les filles aujourd’hui!

img_4948Un conte pour chaque soir! Mon frère m’avait offert ce livre un Noël! J’avais été très touché qu’il me fasse un aussi beau cadeau (on a 5 ans d’écart). Aujourd’hui il est dans la chambre de Zoé en attendant qu’elle apprenne à lire!

img_4966Mes livres de la Comtesse de Ségur! Qu’est-ce que j’ai pu aimer ces livres! Ça reste, avec les J’aime lire, les premiers livres que j’ai dévorés encore et encore! Ensuite, il y a eu tous les livres de la Bibliothèque Rose que mon frère avaient et je n’ai plus arrêté (enfin jusqu’aux enfants!)!img_4946Ma moto Barbie! J’étais très Barbie étant petite et mes parents ont à peu près tout gardé mais le camping car ou la piscine prennent bien trop de place à emmener! Par contre, la moto n’a pas aimé le voyage et une des roues a cassé… J’espère juste que mes filles vont finir par aimer les Barbie parce qu’à date, elles ne montrent pas trop d’intérêt!

img_4949Anna! Petite, j’aimais beaucoup beaucoup les peluches et de temps en temps ma grand-mère m’amenait en choisir une dans le magasin de jouets près de chez elle! Ce singe est sans doute une des dernières que j’ai choisies et je l’ai appelé Anna! En général, je regardais les mots sur l’étiquette pour essayer de trouver quelque chose qui sonne bien! C’est comme ça que j’ai eu un ours qui s’appelait « China »!

img_4953Mon puzzle en forme de koala! On partait en camping tous les étés à St-Rémy de Provence et le mercredi matin, on ne manquait jamais le marché! Outre les jus de fruits frais qu’on pouvait déguster, ou les parts de pizza plus grands, il y avait aussi tous ces stands de produits artisanaux. Une année, je me suis achetée avec l’argent de ma tirelire (enfin je crois) ce casse-tête en forme de koala. Maintenant il est sur une étagère en hauteur dans la chambre de Mia et je lui laisserai y accéder quand je serais sûre qu’elle en prendra bien soin car il est un peu fragile.

img_4967LA planche de Légo! Le truc indispensable quand on veut construire des châteaux ou des routes! Plutôt que d’en acheter une pour les filles, j’ai récupéré celle qui trainait dans le garage de mes parents cet été, après avoir enlevé toutes les toiles d’araignées!

img_4964

5 ans d’amour, ça se fête

5-ansMa toute belle,

Tu as fêté samedi tes 5 ans avec tous tes amis, même si officiellement ce n’est qu’aujourd’hui que tu franchis ce nouveau cap. 5 ans, c’est l’entrée à l’école au Québec et tu as fait ça comme une championne! Tu étais un peu impressionnée mardi dernier quand tu as découvert ta salle de classe mais tu avais déjà hâte d’y retourner à la fin de cette première période. Tu t’es fait quelques copines, surtout Vanessa et Maïka pour l’instant et tu manges au service de garde comme une grande, ce dont tu es très fière! Comme on ne connaît pas encore trop les ami(e)s de l’école, c’est avec ceux que tu connais depuis tes premiers mois que tu as soufflé tes bougies, samedi. D’ailleurs on devrait faire une photo de groupe de vous tous, chaque année, ça serait un chouette souvenir et une bonne façon de vous voir grandir année après année…

Parfois, tu n’as pas très envie de grandir justement. Tu voudrais suivre ta petite sœur qui a commencé une nouvelle garderie, avec une super belle cour et tout plein de jouets à disposition toute la journée… C’est sûr qu’aller à l’école à la place, c’est moins drôle, quoique ce qui t’embête ce n’est pas l’école mais le service de garde ensuite où tu trouves le temps long en nous attendant. Ça va sûrement se placer au fil des semaines.

À la maison, tu es capable d’être celle qui range les jouets, qui rappelle à l’ordre sa sœur, tout comme tu es celle qui nous rend chèvre, qui n’écoute rien, qui dit non à tout… Ça me rend un peu zinzin, il faut bien le dire. Et puis, il y a ces moments où tu es la plus câline, où tu veux juste être collée serrée, où on se raconte tout plein de trucs… C’est chouette de te voir grandir et j’ai hâte de voir tout ce que cette année de maternelle va t’apporter. En attendant, on se prépare à te souhaiter encore une fois « Bonne Fête » ce soir avec un autre gâteau et d’autres petits cadeaux! Chanceuse! 😉

Ottawa et son musée des enfants

Comme on n’a pas eu trop de chance avec nos vacances et qu’il y a eu plusieurs journées de grosse pluie, on a profité de la plus récente pour partir à Ottawa 2 jours et visiter notamment le Musée des enfants qui se trouve au Musée canadien de l’Histoire, à Gatineau juste en face du Parlement.

On avait pris un hôtel tout près (Best Western Plus), ce qui nous a permis de poser la voiture à l’hôtel et de faire les 400m pour rejoindre le musée à pied.
Comme on n’avait pas encore mangé, on est allé faire un tour à la cafétéria et les filles y ont mangé des pâtes et une saucisse géante! Pas grand chose à dire sur ce repas, les prix étaient correctes, les choix un peu limités mais si vous voulez mieux manger il y a aussi un bistro à un autre étage.

P1130025IMG_5313 Nous avons pris nos billets sur internet pour éviter la file d’attente et nous avons juste eu à montrer notre téléphone pour les scanner, très pratique. Le musée est donc consacré aux enfants et nous a fait penser à celui fait à Cape Cod l’an passé, sauf qu’il est pas mal plus grand!
On découvre toutes sortes de pays à travers différentes activités et de nombreux déguisements. Les enfants prennent plaisir à se glisser dans différents costumes et sont tour à tour régisseur de spectacle (superbe salle), facteurs, architectes, peintre en bâtiment, architectes, cuisiniers ou même grutiers! Les attractions ne manquent pas et comme un petit passeport est remis à l’entrée du musée, chaque enfant peut l’étamper au fil des « kiosques » visités, ce que Zoé a fait très consciencieusement! Pour les plus grands ou ceux que ça intéresse, il y a aussi quelques bricolages à faire. De notre côté, on est resté longtemps à la cabine téléphonique anglaise, à la Poste et au restaurant! Le bateau avec sa grue rencontre un franc succès, ce qui entraîne un peu d’attente, même si Mia a préféré y passer la moppe!P1130075

P1130059Évidemment qui dit jour de pluie dit foule et bruit mais d’un autre côté vu le déluge dehors, on n’aurait rien pu faire d’autre. D’ailleurs en sortant de là, juste le temps de refaire les 400m pour rentrer à l’hôtel, et on était trempé malgré nos parapluies géants! Qu’à cela ne tienne, nous avions passé une bonne journée et le lendemain nous avons profité de la plage d’Aylmer à une vingtaine de minutes de là puisqu’il faisait un temps magnifique!

Musée des enfants / Children’s Museum, 100 rue Laurier, Gatineau, 36$ pour nous 4.

Au pays des merveilles, parc d’attraction pour les petits

Le problème des parcs d’attraction, c’est que bien souvent les plus petits ont accès à peu de manèges. Si vous avez un enfant entre 2 et 8 ans, rendez-vous à Ste-Adèle, à 1h de Montréal environ, au parc Au pays des merveilles!

C’est un parc spécialement conçu pour les petits, vous n’y trouverez donc pas de grand huit mais pas non plus de limitation de taille! Ou alors c’est dans le sens inverse, il ne faut parfois pas faire plus de 1m27 par exemple. Pour autant dans quasiment tous les manèges on peut accompagner nos enfants, ce qui peut être utile (mais pas toujours confortable) quand vous avez des récalcitrantes comme moi!

IMG_3139montagne-russeP1120908P1120986Il y a 2 carrousels, une « montagne russe » (hmm), 2 petits trains, une piste d’herbétisme, un labyrinthe, d’autres sortes d’attractions mais aussi plusieurs mini spectacles qui mettent en scène différents personnages de contes pour enfant. On a assisté seulement à celui d’Alice au pays des merveilles mais on a aperçu Le petit Chaperon rouge et Cendrillon. Comme ce n’est pas très long, les enfants accrochent bien et mon aînée a même été faire des câlins à tout ce beau monde (y compris Blanche-Neige) alors qu’il y a peu encore, elle n’aurait jamais osé!

P1130001P1120989On trouve aussi un coin jeux d’eau et une pataugeoire. On a choisi cette dernière option vu qu’il y avait beaucoup beaucoup de monde aux jeux d’eau et les filles (et moi-même) avons bien apprécié de nous rafraîchir vu qu’il faisait très chaud mercredi! Après un bon moment, on les a convaincu de sortir sans mal pour faire les attractions qu’on n’avaient pas encore faites et de passer voir les animaux. On trouve quelques poules, cochons, brebis, etc. qu’on peut nourrir mais pour le coup mes grandes peureuses ont préféré se tenir loin!

Une des rares choses que nous n’avons pas faites, c’est le bateau pirate qui leur faisait un peu peur (surtout les cris des enfants dedans mettons) et le mini-golf car il y avait du monde quand on est passé devant! En parlant de peur, il y a une petite maison hantée et bien qu’il n’y ait rien de très impressionnant à part le fait que ce soit très sombre, les deux nôtres ont eu TRÈS peur!

P1120958P1120971On trouve aussi quelques jeux gonflables, plusieurs modules, en gros plein de petites activités à travers le parc ce qui nous a permis de ne jamais attendre aux attractions malgré la présence de plusieurs camps de jour! On a vraiment passé une très bonne journée! Il y a aussi de nombreuses tables pour manger, quelques chaises hautes (et des toilettes propres) mais comme on n’avait rien amené, on a pris des hot-dogs/burgers sur place pour un prix très abordable pour ce genre de lieu.

Prix d’entrée 18.95$ plus taxes par personne, tout à fait correct selon nous.

Demain commence aujourd’hui

demain-le-filmAvez-vous entendu parler du documentaire Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent? Ça faisait plusieurs mois que j’attendais de le voir et maintenant que c’est chose faite, je rêve que le monde entier le voit. C’est un documentaire sur l’écologie qui part du postulat classique du début: notre planète va droit dans le mur si on ne fait rien. Mais on ne s’étend pas sur ce constat, ce qu’on fait à la place, c’est qu’on fait le tour des initiatives qui voient le jour un peu partout dans le monde pour inverser ce pronostic, des initiatives de citoyen lambda, des initiatives de ville, de quartier, parce que oui, toutes sortes de choses existent et qu’on n’en parle pas assez.

Et c’est bien tout le propos du film: mettre en lumière des actions concrètes, donner envie d’en savoir plus, de faire pareil, ressortir avec un peu, beaucoup d’espoir en l’humanité.

De mon côté, plein de choses m’ont fait tiquer, des bonnes et des moins bonnes. En vrac: on installe un million d’écrans publicitaires interactifs dans les métros (Paris dans l’exemple) alors que seulement 1 seul de ces écrans consomment autant d’énergie que DEUX familles pour un an! En résumé, une Ville et une compagnie privée se mettent d’accord pour nous faire avaler encore plus de publicités qu’un banal panneau 3,20×2,40m et au passage ruinent encore un peu plus la planète! Merci à eux!

À l’opposé, on a 2 femmes en Angleterre, à Todmorden, qui ont un jour décider de s’investir pour l’environnement et qui ont elles-mêmes été surprises par l’enthousiasme des gens de leur communauté. C’est ainsi qu’est né Incredible Edible. Ça ressemble à quoi? À une petite ville où les espaces verts et terrains vacants ne servent plus d’ornements mais de potagers! Où chacun peut venir cueillir le fruit ou légume de saison, où l’on échange avec son voisin autour de la culture du moment, où on enseigne aux enfants à cultiver la terre. Tout ça par des bénévoles qui pensent qu’il est de la responsabilité de tous de faire quelque chose.

How many farmers can you destroy before destroying farming itself? » – Vandana Shiva

Pour rester sur le registre de la terre, j’ai été soufflé par ce couple français (elle juriste, lui ex-marin) qui s’est transformé en agriculteurs mais pas de n’importe quel genre. Non seulement ils font de la permaculture mais leur but est de le faire sans aucune émission de CO2. Autrement dit sans avoir recours à aucun tracteur et c’est fascinant! Sur une petite surface, leur gestion intelligente des plantations, la diversité des plants leur permet de cultiver à la main, avec des outils bien pensés (de leur cru parfois) autant que sur une surface 10 fois plus grande! On préserve donc la terre mais aussi la qualité de l’air! Je rêverais de les avoir comme voisin mais pour les voir visitez la ferme du Bec Hellouin en Normandie!

When people are asking us « How can you afford to become carbon neutral, to become green? » I have to say « How can you afford not to? » – Morten Kabell

Beaucoup d’autres initiatives à travers le monde sont fascinantes. Copenhague qui a réduit ses émissions de carbone de 40% par rapport à 1995 et qui voient ses usines de charbon se transformer en biomasse sous la pression des habitants et des politiques! La ville propose aussi à ses habitants d’investir dans les éoliennes qui leur fournit désormais de l’énergie leur permettant ainsi d’avoir un rendement sur leur placement (6-7% tout de même) tout en faisant diminuer leur facture de chauffage! L’île de la Réunion aussi se tourne vers les énergies renouvelables en optant pour l’agri-énergie: mettre des panneaux solaires sur les serres pour protéger les cultures tout en produisant de l’énergie!

Globalement ce qu’on remarque c’est qu’avec de bonne volonté, on peut faire beaucoup mais qui aujourd’hui a cette bonne volonté? Pas nos élus clairement, ni les leaders industriels qui tirent les ficelles en arrière…

On n’a pas besoin d’être toujours plus riche et on n’a pas besoin d’aller toujours plus vite. Toutes ces entreprises qui croient aujourd’hui encore que la mondialisation c’est devenir leader dans son propre pays, puis ensuite sur son continent, gagner un 2e continent…. Y a des limites. » – Emmanuel Druon (PDG de Pocheco)

On garde un peu d’espoir avec cette entreprise française, Pocheco, qui a fait le choix d’arrêter de rémunérer ses actionnaires (la croissance indéfinie est un non-sens) pour réinvestir dans l’entreprise elle-même. Une entreprise où tout est réfléchi, optimisé à la fois pour améliorer la productivité mais aussi pour diminuer la pénibilité et surtout préserver l’environnement. Alors la toiture est végétalisée et a des panneaux solaires, on récupère l’eau de pluie pour les besoins de l’usine, on y trouve des ruches, etc.! Franchement inspirant!

Il y a bien d’autres sujets abordés dans le film, notamment les monnaies locales dont je ne connaissais pas du tout l’existence, ou encore nos démocraties…

Alors voilà, je ne peux que vous encourager de regarder ce documentaire mais surtout d’en parler autour de vous et pourquoi pas de lancer vos propres initiatives ou d’en rejoindre une existante qui vous inspire…