Montreal_By_Night__Custom_.jpg
Parfois je reçois des mails (adorables) de personnes qui désirent s’expatrier à Montréal ou au Canada et qui recherchent des informations. Si je n’ai pas vocation à faire bureau des renseignements, je dois bien avouer que moi-même j’ai fait la même démarche vis à vis d’une blogueuse montréalaise il y a de ça 4 ou 5 ans… Du coup, je peux difficilement en vouloir à ceux qui tentent leur chance de cette manière.

Pour être concise, voici ce que je pourrais leur répondre. Vivre à Montréal est pour moi l’idéal car c’est une grande ville qui ressemble à un petit village. On peut aller bruncher un dimanche matin à « l’autre bout du monde » comme dirait Monsieur mais revenir à pied sous le soleil, en une petite heure. On peut sortir en boîte en centre-ville et rentrer à pieds à 3h du matin, tout en allant le lendemain se balader le long du Canal Lachine, qui est à 2 minutes à peine. Ainsi, on est en centre-ville, tout en étant quasiment à la campagne.

Et puis vivre ici, c’est vivre entouré de québécois, c’est-à-dire de gens décontractés, beaucoup moins stressés que n’importe quel français et qui prennent (dans l’ensemble) le temps de vivre, de faire des activités en sortant du travail. Faut dire que beaucoup de jobs sont des 9h-17h et ça franchement ça change la vie! À 17h tapante, beaucoup de gens quittent leur poste, si ce n’est àn16h ou 16h30, ce qui fait que les heures de pointe dans le métro sont plus de l’ordre de 16h-18h que 18h-20h comme en France.

Quand aux loyers, j’en avais déjà parlé à propos de mon appartement mais ça fait toujours plaisir de le rappeler: ils sont beaucoup moins élevés que chez nous, notamment qu’à Paris. Un 4 et demi (donc 2 chambres) peut coûter 800$, soit 500 euros facilement. La carte de transports en commun, quant à elle, vous coûtera 66$ soit 40 euros environ. En bref, le coût de la vie est moins élevé.

Cela étant, les emplois sont-ils mieux payés? Pour un job de standardiste, je suis payée généralement 15$/h minimum (9.5 euros) et pour les postes permanents les annonces tournent autour de 35 000-45 000/an selon l’expérience et si vous êtes bilingue…
Admettons qu’avec un job moyen vous touchiez 1800$/mois après retrait des taxes, une fois le loyer payé (le mien est de 600$), il vous reste 1200$. À cela on enlève 20$ d’assurance logement, 50$ de cellulaire, 30$d’Hyro (électricité) 66$ de métro, il reste 1034$. Pour la nourriture, comptons 300$ par mois, soit 75 par semaine, ce qui me semble pas mal, et on obtient 734$ pour les loisirs soit 460 euros (3000 Francs)… C’est pas énorme mais en même temps quand on gère bien son budget c’est largement suffisant pour ne pas se priver.

Tout ça pour dire que Montréal n’est pas l’Eldorado mais que moi ça me convient parfaitement, la preuve, même sans travail, j’arrive encore à me faire plaisir et à ne pas trop me priver (ne me parlez juste pas de fringues, svp!).

19 commentaires le C’est bien Montréal?

  1. 🙂 Tout a fait d’accord avec toi!!!! La vi ici est moins stessante, plus agreable, les gens sont adorables, il y a de la verdure partout et pourtant t es en centre ville!!!!
    En ce qui concerne les salaires ici je suis mieux paye (1000 dollars de difference !!!) et la vie est moins cher!
    Donc tu gagnes en qualite de vie et en pouvoir d’achat!!!! Que demandé de mieux!!!! Ici c est pas la recession! 😀

  2. Après faut aussi parler des « inconvénients » ou du moins des choses qui pourraient surprendre lorsque l’on vient de la vieille europe :
    – L’hiver qui dure très longtemps (oui c’est très très beau au début mais les derniers moi sont tout de mm assez dur pour le moral)
    – Le non-style quasi obligatoire par température très basse : exit les petits talons en hiver car avec la neige impossible (oui bon ca c’est pr les fashionitas)
    – Le caractère très américains des québécois.
    Là je vais faire grincer des dents désolés mais il faut le dire : les québécois réagissent beaucoup plus comme des américains que comme des européens et ça c’est assez dur à gérer selon les personnes.
    – La junk food très présentes et avec ça le fromage, le vin, la diversité des yaourths, de la charcuterie .. qui font cruellement défaut. (mais oui on s’habitue 🙂 )
    -etc..

    Attention hein j’ai adoré ma vie à Montréal, mm que j’y reviendrais surement plus tard.
    Je ne cherche donc pas à détruire la jolie réputation qu’elle a mais faut juste être conscient qu’il y a du bon et du moins bon.
    Comme partout 😉

    -Jparle pr tes lecteurs hein, toi miss je sais que tu sais déjà tout ça 🙂

  3. Hé hé … sur combien de blogs d’expatriés j’ai traîné moi aussi pour chercher des infos sur Mont !
    J’y suis maintenant depuis deux mois exactement (j’ai posé mes valises le 23 août ^^) en tant qu’étudiant à l’Udem, et je suis toujours aussi ravi, même si j’appréhende un peu l’hiver ^^’ !
    En tout cas, je partage bien ton avis, ici, la vie est très agréables, les gens sont souvent très sympa et cool, ça me surprend encore de voir chaque jour la gentillesse des chauffeurs de bus de la STM ! (ps en tant qu’étudiant, ma carte opus me coûte 33$ :p soit une vingtaine d’euros !!)

  4. J’aime bien lire les blogs d’expatriés, car ça me permet de mieux apprécier ma ville. Par contre, j’aimerais bien aussi finir de travailler à 17h (moi, c’est plutôt 19h +!)

    KRiSS: je suis curieuse, c’est comment réagir en américain? Si c’est être hyper sensible et politically-correct, là, je suis d’accord!

  5. Bien comme post. C’est souvent dur de comparer le cout de la vie, qui est tres important, car les salaires ne sont pas suffisants a expliquer le confort de vie. Tu l’as fait parfaitement, bien joue!

  6. Céline: ah oui j’aurais pu insister sur tous les espaces verts, c’est tellement agréable!

    Kriss: pour la junk food je ne suis pas trop d’accord, nous on mange parfaitement bien, on va dans des restos très sympa et au final je n’ai pas l’impression de moins bien manger qu’en France mais c’est sûr qu’on va au marché chaque semaine et qu’on cuisine pas mal. Après pour le reste, effectivement il y a matière à discussion.

    Risbomon: c’est sûr que l’hiver n’est pas la saison la plus agréable mais si tu en profites pour faire du ski (de fond ou de piste), du patin, etc., tu peux l’apprécier malgré tout. 😉

    MiniMin: je pense que réagir en américain c’est effectivement politically correct mais également le côté superficiel des relations, au moins au début: tu rencontres des gens avec qui tu accroches bien, tu dis « faut qu’on se revoit » et au final il est très dur de vraiment créer une relation, il faut beaucoup les relancer.

    Une fille & La toile: un jour ce sera pour le salaire moi aussi! LOL

    VIncent: merci! 😉

  7. C’est sûr qu’il ne faut pas s’attendre à trouver le Paradis sur terre, il y a des avantages et des inconvénients, le tout est que la balance penche du bon côté, pour moi (j’oserais même dire nous en incluant Monsieur) la vie est beaucoup plus agréable qu’en France, grâce comme toi à un meilleur pouvoir d’achat, aux gentils Québécois, au mode de vie plus relax, et puis oui les horaires de bureau permettent de compenser pour les 2 pauvres semaines de congés, et Montréal est une ville si vivante en plus, tout le monde sort tout le temps, ce n’est jamais mort, même l’hiver !

  8. Je pense que si je devais faire une synthèse, avec comme point de repère Toronto (car n’ayant pas vécu à Montréal), le résultat serait globalement le même (au détail près, bien entendu, que la ville ici ne vit pas au rythme de 2 langues…). Bref, je ne vais pas m’étendre.
    J’ajouterai juste une note concernant le budget, qui est valable n’importe où au Canada. Il semblerait qu’ici on met de l’argent de côté pour le jour où on en aura fini avec la vie active… la retraite quoi. Ca paraît un peu ridicule de parler de ça quand on est jeune, mais bon, ça semble finalement assez logique vu qu’il n’y a pas de système comme on peut le connaître en France. Ceci dit, ce genre de préocuppations n’a de sens que pour le long terme…

  9. Marlène: exactement, tout est une question de balance et pour l’instant il n’y a pas photo pour moi! 🙂

    Manu: effectivement le système des retraites est un peu différents mais pour l’instant je ne me suis pas trop renseignée là-dessus! 😐

    Touwity: si tu viens en hiver c’est sûr qu’il fait froid mais si tu t’habilles en conséquence c’est surmontable et tu peux faire plein d’activité à proximité (patin à glace, ski de fond, de piste, chien de traineaux, etc.). Non ça vaut vraiment le coup! 🙂

  10. Doudou et moi avons eu envie il y a 2 ans de nous installer là-bas mais j’avoue que je n’arrivais pas (et n’arrive toujours pas d’ailleurs car je n’ai pas l’info) à m’imaginer comment on vit quand il fait moins 30. Parce que quand je pense que je suis frigorifiée lorsqu’il fait 10 degrés en France, je m’imagine que les qu »bacois vivent en combinaison de ski l’hiver…
    En fait on ne peut être bien informés que par quelqu’un qui, comme toi, s’est expatrié et peut donc faire la différence !

  11. J’en reparlerai en hiver mais le froid n’est pas le même ici, c’est plus sec donc si on s’habille en conséquence, c’est gérable. Un collant ou un damart sous le pantalon les jours où il fait vraiment froid (il ne fait pas -30 tous les jours), des sous pulls, de bons gants/écharpes, etc. et c’est faisable. C’est dommage de s’arrêter à cet aspect là car ça vaut vraiment le coup de tenter l’expérience, au moins un an.

  12. Salut!

    Tu me rassures quand tu dis ça sur le froid!

    Nous avec mon mari on arrive dans un mois, et quand je vois qu’il commence déjà à neiger et que je vais devoir chercher un appart, déménager, courir faire des entretiens d’embauches tout ça avec -30° et 50 cm de neige je me dis que les débuts risque d’être un peu comique!!!!

    Mais j’imagine qu’on s’habitue à tout!

    Je vous ferais part de mes premières impressions d’ici peu!!

    Merci pour ce post très intéressent, moi aussi je surfe sur les différents blogs d’expat’ au Canada, histoire de me faire une idée de ce qui va m’arriver bientôt, et c’est toujours sympa de voir leurs petites vies là-bas, de lire leur vécu, ce qu’ils pensent, comment ils se débrouille… c’est que mine de rien on s’en pose des questions en préparant son déménagement!!!!

    Alors merci d’avoir pris le temps de penser à nous!

  13. Dans un mois il ne fera pas -30 et il n’y aura pas 50 cm de neige je te rassure! Le vrai hiver commence en janvier mais ce ne sont pas de telle conditions tous les jours heureusement. En PVT, j’étais revenue de Vancouver le 21 janvier et j’avais du chercher un appart dans ces conditions. C’est sûr que tu t’éternises moins dans les quartier le nez en l’air mais ça se fait sans problème.

  14. Me voilà rassurée!!!

    L´avantage c´est qu´on aura pas encore de meubles (évidemment faudra les acheter mais je suis sûre qu´ils livrent à domicile là-bas!!)

    Au fait, tu connais une bonne adresse où on pourrait se précipiter pour acheter notre premier manteau d´hiver?!
    Histoire d´être un minimum équipés pour la recherche de notre appartement!!!!!

    A ce propos, est-ce qu´ils mettent des panneaux « à louer » comme chez nous sur les fenêtres des apparts vides ou est- ce que tout se fait par internet? Parce que, en même temps, autant pas s´éterniser dehors si j´ai aucune chance de trouver de cette manière là!

    Merci de ton aide!

  15. Salut tout le monde, j’ai 23ans, j’aimerai partir seul habiter à Montréal, j’aimerai savoir si il y du travail pour quelqu’un qui n’a pas de diplôme…
    Et par rapport au visa, comment faut-il démarcher?
    (Une réponse serait vraiment serviable!)
    Bye, merci d’avance. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *