L-word.jpg
J’en avais brièvement parlé dans la rubrique « chanson de la semaine » quand j’avais mis -l’excellente- chanson Where do I begin de Shirley Bassey, j’ai rattrapé les 5 saisons qui composent la série The L Word (et non World comme beaucoup le pensent).

The L Word est une série centrée sur un groupe de lesbiennes à Los Angeles, ce qui pourrait limiter son attrait de prime abord et ce qui explique qu’il m’ait fallu 5 saisons pour m’y mettre. Pourtant, force est de constater que la série vaut le coup et ne s’adresse pas uniquement à un public homo.

Les personnages sont intéressants, avec une vraie épaisseur, et ont de bonnes interactions. Dans la première saison, on découvre le couple de 8 ans, Bette (Jennifer Beals) et Tina (Laurel Holloman), qui vivent à côté de Tim (Eric Mabius, vu dans Ugly Betty) (un homme donc) et de sa petite amie qui débarque lors du 1er épisode, Jenny , écrivain en herbe qui va tomber amoureuse d’une fille à son tour.

Parmi les autres personnages, on retrouve Alice (Leisha Hailey), un peu fofolle et légère, Dana (Erin Daniels), la championne de tennis qui hésite à faire son coming out et enfin, mon personnage préféré, Shane (Katerine Moenning)! Shane c’est le garçon manqué, c’est celle que tout le monde ne peut s’empêcher de remarquer (voire d’aimer) alors même qu’elle est plutôt perdue et qu’elle avance au jour le jour dans la vie.
Parmi les autres personnages, il y a Kit (Pam Grier), la sœur de Bette, qui est la seule hétérosexuelle du groupe. Au fil des saisons quelques personnages se rajoutent, d’autres disparaissent… ce qui m’a valu une grosse crise de larmes pendant la saison 3 mais je ne vous en dirais pas plus.

Mon avis: le défaut principal de la série repose dans le traitement des personnages secondaires. En effet, à chaque saison de nouveaux personnages font leur apparition, souvent attachants, ils restent même parfois sur plusieurs saisons, mais tout à coup on se débarrasse d’eux, un peu trop brusquement. Alors qu’ils avaient une vraie place dans le groupe initial, dans leur vie quotidienne, on nous fait croire que du jour au lendemain ils peuvent disparaître et que passe tout seul… Bien sûr on s’y fait mais quand même, Marina, Angus, Carmen, Papi et d’autres me manquent parfois.

Autre détail négatif, Jenny et l’actrice qui l’interprète, Mia Kirshner… Je n’arrive pas à savoir si c’est le personnage qui me sort par les yeux ou son actrice (qui a pourtant de magnifiques yeux bleus) mais du coup pendant certaines saisons, j’étais tentée de faire avancer à chacune de ses apparitions!

Enfin, pour ne pas rester sur une note négative, il est évident que si j’ai rattrapé les 5 saisons en un mois à peine c’est que la série vaut vraiment le coup!
Les personnages ont tous quelque chose d’attachants et les intrigues oscillent entre humour et drame plus profond, mais dans l’ensemble le ton reste assez léger. On y aborde des thèmes comme l’homoparentalité, la transseexualité mais aussi tout simplement l’amitié, l’infidélité, la jalousie, la maladie… Bref, c’est un condensé d’émotion, souvent servi par une excellente bande son qui plus est!
Et comme les saisons sont courtes (12 épisodes en moyenne), ça se dévore très vite mais il faudra attendre la rentrée 2009 pour découvrir la sixième et dernière saison à présent.

13 commentaires le The L Word

  1. Je regarde la série depuis le début et je l’adore masi je lui reproche les mêmes choses que toi avec les personnages secondaires…
    J’adorais Carmen, elle était magnifique… 🙂

    Pour Jenny, elle me fait le même effet que toi !
    Sur la fin de la 5ème saison elle est redevenue plus sympa mais auparavant quelle garce !!! D’ailleurs je crois que c’est dans la saison 3 où elle sombre un peu dans un trip glauque avec Max, j’avais pas du tout aimé…

  2. Je ne regarde pas cette série télé personnellement mais tout ce que je sais pour le moment c’est que… JE T’AI TAGUEE!! Tu pourra te transformer en jolie princesse le temps d’un instant! Rendez vous sur mon blog pour plus d’info!

  3. J’adore 🙂 Mais je me suis arrêtée à la saison 3, il va falloir que je regarde la suite !!

    J’ai à peu près le même avis que toi : fan de Shane, et mondieumaisvirezmoijenny !

  4. Sab: ah… nice!

    Clyne: pareil pour Carmen! Et Jenny, quel bonheur quand elle se prend enfin quelques claques dans la gu**le! Mais c’est vrai qu’en fin de saison 5, on pourrait presque la trouver sympathique!

    Blandine: je m’y mets dès que possible! 😉

    Juliette: faut que tu continues, il y a de très bonnes choses dans les saisons suivantes…

    Sekhmet: ah bon? moi ça c’est fait assez rapidement, j’ai tout de suite apprécié les personnages.

  5. 😐 J’ai dévoré les 4 saisons l’été dernier et la saison 5 le mois dernier !! Génial ! Je te rejoins sur Jenny, par contre je crois que c’est le personnage qui me sort pas « les yeux » ! Mais je trouve que l’actrice y met beaucoup du sien pour que Jenny nous exaspère à ce point !
    Et c’est un bien chouette site que tu tiens !

  6. Ben si vous détestez Jenny (ce qui est mon cas aussi, et je pense que le doublage y est pour beaucoup), vous allez être servis dans la dernière saison!!! Je vous en dis pas plus!

  7. Camille: j’ai déjà vu la fin de la série vu que je la suivais en VO. Du coup, ça n’a rien à voir avec le doublage si je n’aime pas Jenny, juste le personnage (et un peu l’actrice) qui me sortait par les yeux! 😉

  8. Salut !
    Cette serie c’est un peu un oasis de bonheur . On debut je m’y suis pas trop attachée ( c’est vrai qu’une serie speciale Lesbienne ca me faisait un peu peur ) puis j’ai vite compris que c’etait un de mes repères .
    Enfin on osait parlait de l’homosexualité ( un peu trop , c’est abusif ) et enfin les jeunes filles qui ne savaient pas qui prendre pour exemple ( oui oui , j’etais une jeune lesbienne sans repere ) on enfin trouvait leur serie biblique .

     Pour ma part j'adore Jenny , meme si dans la 6 eme saison elle nous echappe complétement .
     Voila bisous
  9. Serie vue aussi. Au debut j’aimais pas. Trop cliché, trop psy, trop sexe dans certaines saisons. Puis, certains personnages, evidemment le couple magique, font passer les barrieres de l’Amerique parfaite, d’une serie pour plaire a qui?
    Tous les personnages bougent, c’est ce qui est interessant.
    Mais trop de glamour parfois, et le sexe un peu en dehors de certains vecus homos, d’apres ce que je vois autour de moi.
    Anyway! Vive l’amour!

  10. Je pense que c’est le personnage de jenny, si particulier qui te rebute. Mia est vraiment exceptionnelle dans ce rôle. Compare avec Katherine Heighl, (rien qu’à ce nom, mes dents grincent) qui réussit avec ses mimiques et ses airs de martyre à rendre odieux un personnage a priori sympathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *