Alors que la semaine passée, j’étais convaincue que l’organisation et l’anticipation étaient la clé pour survivre à ce confinement et surtout à continuer à travailler tout en ayant des enfants en bas âge, cette semaine, cherchez pas, j’ai fait tout l’inverse!

Pas intentionnellement mais juste par manque de temps, d’énergie ou peut-être plutôt d’envie. Au fil des jours, le planning a pris l’eau, les enfants ont fait de moins en moins d’activités planifiées pour se retrouver mercredi dans un grand n’importe quoi où le bruit était omniprésent, où il était impossible de se concentrer et où même le chien n’arrêtait pas de demander à sortir (il a une clochette pour ça) pour finir par aboyer dehors! Les bêtises se sont enchainées à un rythme infernal et je ne compte plus le nombre de fois où je me suis énervée pour essayer de faire revenir l’ordre mais où tout ce que j’obtenais c’était des « non » et des enfants encore plus excités!

La goutte d’eau… ou de pipi…

La soirée s’est terminée de la même façon puisqu’alors que les filles venaient de se coucher, je me suis rendue compte qu’elles avaient fait pipi dans la douche (sans prendre de douche) et qu’il y avait une odeur d’urine insupportable! C’en était trop, j’ai explosé!

Comme elles étaient déjà couchées, il n’y a pas eu de grande punition imposée à ce moment-là mais la promesse que le lendemain on allait serrer la vis!

Pour vous donner une idée, depuis 2 semaines qu’elles sont à la maison, elles n’ont pas joué une seule fois avec leurs jouets, que ce soit Playmobil, Lego, Barbie, Pat’Patrouille ou autres, à part un peu avec leurs bébés quand elles envahissent le salon. Alors si vous me demandez à quoi elles occupent leur journée, la seule chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’elles brassent de l’air! Vraiment! Puis l’air du rez-de-chaussée hein parce qu’évidemment, elles ne jouent jamais à l’étage dans leurs chambres!

Une solution?

Devant ce constat et ce ras-le-bol, j’ai refait un emploi du temps en l’orientant « zéro temps libre et zéro écran » pour une journée au moins, conséquence de la veille et devinez quoi… La journée c’est tellement mieux passée!

Je ne dirais pas qu’elles ont respecté le programme, ni qu’il n’y a pas eu quelques négociations mais on n’a presque pas entendu de cris d’excitations démesurés, ni d’énervement de ma part et j’ai pu, enfin, travailler dans de meilleures conditions!

Je pense que cette journée a fait du bien à tout le monde et qu’on va repartir sur de meilleures bases. En autant que je m’en tienne à l’anticipation et que je prépare des activités!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *