492.jpg
Quand on est enceinte, on a un certain nombre de décisions à prendre mais heureusement on a 9 mois (environ) pour se décider sur les principaux sujets. Bien sûr il y a tous les achats à faire dont j’avais déjà parlé et qui ne sont pas si facile quand justement on n’a pas encore d’enfant mais il y a aussi tout le reste.

Par exemple quand vous annoncez à votre RH que vous êtes enceinte de 3 mois et qu’il vous demande quand vous comptez partir en congé maternité, cela vous paraît encore très loin et pourtant il faut déjà être capable d’annoncer une date, au moins approximative. Comment savoir plusieurs mois à l’avance comment vous vous sentirez à 7-8 mois de grossesse, surtout quand cette période tombera en plein été? Cela fait partie des décisions à prendre pour lesquelles on est un peu embêté parce qu’on n’a pas encore vécu la situation…

Dans le même genre, il y a bien sûr le fameux accouchement… Pour moi, grâce à la présence de jeunes mamans dans mon entourage, il est devenu clair assez rapidement que je voulais éviter la péridurale (épidurale au Québec) au maximum. Quand vous abordez ce sujet en France, on vous regarde avec des yeux exorbités en vous demandant pourquoi vous tenez à souffrir?! Laissez-moi vous dire que c’est moi, à cette question, qui ai les yeux exorbités. Il n’est pas question ici de vouloir souffrir (je suis assez chochotte comme ça, merci) mais plutôt question d’essayer de laisser faire la nature, de s’armer des meilleurs outils pour se passer d’une anesthésie et au moins de considérer que le corps est bien fait et qu’il est possible de passer à travers cette épreuve naturellement.

Je sais que le jour J va être difficile, que je vais passer par des phases de découragement et d’intense douleur mais je sais aussi que j’ai lu des livres sur le sujet pour m’aider, que j’ai discuté avec des amis passées par là et surtout, que j’ai fait appel à une accompagnante qui justement est là pour m’aider dans cette démarche. Je ne sais pas si au final je ne demanderais pas la péridurale mais je sais que je veux retarder ce moment au maximum et me donner toutes les chances de faire sans si j’en suis capable. Parce qu’il ne faut pas oublier que la péridurale était à la base une solution pour des cas difficiles, particuliers mais qu’on en a fait une généralité pour des millions de femmes qui ne se posent même plus la question de sa pertinence. Et ça, c’est quand même un peu dommage in my opinion.

11 commentaires le Avec ou sans… péridurale

  1. Je ne peux que t’encourager dans ce sens… 🙂
    Je suis plutôt « fière » de moi d’avoir fait sans…disons que c’est une petite fierté personnelle 😉

  2. Moi aussi j’aurais aimé l’avoir cette petite fierté, mais celon mon accompagante je devrais l’avoir au prochain coup 🙂 Une chose est sure, sans mon accompagnante je la prenais à 5, j’ai finalement tenu jusqu’à 8 grâce a son aide :p

  3. Oui t’es capable, c’est pas une partie de plaisir mais comme Esther je suis bien contente d’avoir pu éviter ça, ça me fichait tellement plus la trouille que la douleur en plus !
    Et lol pour la référence à The Good Wife :p

  4. très bonne question en effet et tu l’as très bien posée ! J’ai hâte de savoir ton vécu à ce sujet et j’espère que tout se passera comme tu le souhaites. On ne se connait pas, mais déjà d’envisager et de vouloir faire sans, je trouve que c’est une victoire ! Je t’encourage et j’espère que ton expérience pourra être un « exemple » pour moi lorsque la question se posera !

  5. Ah ben je parlais de ça samedi avec une amie lors de sa baby shower. Il y a une vraie différence d’opinion entre la France et le Québec effectivement. Maintenant, je ne sais pas ce que je choisirai le jour où ça m’arrivera, ma soeur a eu une péridurale mais finalement trop tôt puisqu’elle ne faisait plus effet au moment de l’expulsion du bébé. Bon courage pour ces dernières semaines avec la chaleur qui ne doit pas être facile à supporter (vu que je la supporte déjà pas bien et que je ne suis pas enceinte :p ).

  6. Si moralement tu t’es bien préparé, ce qui a l’air d’être le cas, tu y arriveras à accoucher sans péri 😉
    J’ai accouché 3 fois sans et je ne suis pas morte 😛
    Enfin si j’avais trop souffert je l’aurai demandé… d’ailleurs, je l’ai demandé pour Chichi, mais c’était trop tard, la tête était entrain de sortir sauf que personne ne s’y attendait 😉
    On se remet bien plus vite d’un accouchement sans péri.

  7. hello
    pour le boulot, fais vraiment comme tu le sens… force pas trop ; j ai voulu décaler un maximum, et lors d une visite chez la gyneco car je faisais de l hypertension, elle m a arreté et a bien fait, car une semaine apres j ai accouché… avec 1 mois et demi d avance. La grignette avait deux semaines de prématurée, mais tout s est bien passé ensuite 🙂 tout sa pour dire, que les RH ils sont bien gentils hein !

    Pour la peridurale, j y ai eu droit, en fait j ai pas eu trop le tps de me poser la question, j avais pas vu l anesthésiste, alors ils ont fais les analyses de sang en 1 h de tps, et sa m a bien soulagée, bien que la grignette ne faisait que 1 k 9 !

    Chaque grossesse est différente et chaque femme a sa propre experience, fais comme toi tu le sens, et n ecoutes personne. enfin si les conseils sont bon a prendre, apres tu fais le tri héhé

    Biz !!! et bonne continuation 🙂 du repos du repos

  8. Esther: tu peux être fière! 🙂

    Nolwenn: c’est déjà bien d’avoir essayé et repoussé au maximum de tes capacités!

    Marlène: j’étais sûre qu’au moins toi tu comprendrais la référence! 🙂

    Chichi: merci, on en reparlera dans quelques semaines… 🙂

    Pauline: la péridurale fait aussi parfois ralentir le travail, c’est pour ça aussi qu’il vaut mieux la retarder… Et pour la chaleur, disons que j’apprécie grandement la clim! 🙂

    Missbrownie: j’espère m’en sortir aussi bien que toi mais tant qu’on n’est pas passé par là c’est difficile d’avoir des certitudes!

    Caro: je m’arrête dans 3 semaines et demi donc j’espère que d’ici là tout ira bien! Ça a l’air d’avoir été quelque chose ton accouchement! L’important c’est que tout le monde se porte bien! 🙂

  9. J’ai toujours dit que si je pouvais avoir la péridurale, je prenais… Au final, je n’en ai pas eu le temps (et pourtant…) et j’ai fait sans. J’en garde un bon souvenir, j’ai accouché sur le côté et je conseille vivement cette position en cas de mal de dos (bébé appuyait au niveau des reins). Car avec seulement la douleur de l’accouchement, c’est plus gérable sans anesthésie. Si c’était à refaire, je n’y changerai rien.

  10. Marion: elle aura peut-être raison de moi aussi… :-

    Eflez: j’espère que ça se passera aussi bien pour moi. Pour la position de la poussée, je ne sais pas si j’aurais beaucoup de choix… On verra le jour J! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *