mont-royal.jpg
À Montréal, les parcs et arbres soient omniprésents. Sitôt le printemps bien place, toutes les rues sont arborées, et en quelques pas à peine, on tombe forcément sur un parc, plus ou moins grand, où on s’imaginerait bien passer la journée si seulement on n’avait pas à travailler!

À Montréal, les balcons sont souvent assez grands pour accueillir barbecue et set de jardin (même petit). Dès qu’il fait beau, à l’heure du souper, les odeurs de grillades se font omniprésentes et l’impression de vacances, comme au camping, les accompagne.

À Montréal, on est près de Boston, de New-York, de Toronto, de Québec, du Mont-Tremblant et de tout un tas d’autres choses qui font que si je n’achetais pas une belle maison cette année, je passerais mes longs week-ends fériés dans une de ces villes.

À Montréal, si un jour férié tombe un samedi ou un dimanche, il est reporté au vendredi ou au lundi à l’appréciation des entreprises. Aucun jour férié n’est donc perdu et ça, ça rocks!

À Montréal, on mange de la poutine et des queues de castor mais la spécialité d’ici s’appelle le « pâté chinois« .
lachine.jpg
À Montréal, les murs des apparts sont rarement blanc. Ici, on privilégie la couleur. Le jaune, le rouge, le bleu, le vert, tout y passe, et vous savez quoi, on s’y fait très bien et c’est vrai que le blanc paraît froid maintenant à côté.

À Montréal, les matins du week-end sont réservés au brunch. Véritable institution ici, le choix de restaurants et de formules est vaste, tant mieux, on adore ça!

À Montréal, on quitte souvent le travail entre 16h30 et 17h30. Et comme on peut avoir un grand appartement ou une maison pas trop loin, on est donc chez soi à 17 ou 18h ce qui laisse le temps de faire plein de choses ou juste de profiter de sa terrasse.

À Montréal, on est loin des gens qu’on aime mais on aime notre vie.

11 commentaires le À Montréal

  1. C’est sûr, il y a tellement de bons points que je retrouve aussi à Ottawa ! Les parcs, l’espace, les brunch (yum!), les activités… on est quand même là pour une raison 🙂

  2. A quelques jours de notre arrivee, j’adore ton article 😀
    On a aussi pas mal de cela a Londres mais avec la vie 2 x plus chere, la grisaille, la pluie…Bref on a hate !

  3. Zhu: tu résumes ça très bien! 😉

    Lauraki: il n’y a pas l’aggressivité qu’on retrouve dans les grandes villes françaises et rien que ça, ça change la vie! 🙂

    Cynthia: je comprends et dans l’autre sens je pourrais pleurer aussi, c’est souvent par période chez moi, surtout juste après des retours en France. :-/

    Delphine: j’espère que vous aimerez autant que nous! 🙂

    Pauline: tout vient à point… 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.