d_part.jpg Ma belle-famille est repartie dimanche soir, le maison paraît de nouveau grande, et un peu vide, il faut l’avouer. Comme à chaque séparation, on est toujours un peu triste, surtout Chéri bien sûr… Il s’est d’ailleurs réveillé en croyant entendre son père faire le petit-déjeuner hier…

C’est toujours le problème avec le fait de vivre loin, on est contents d’avoir des visiteurs, contents de rentrer quelques jours en France mais à chaque fois qu’il faut se dire au revoir c’est toujours avec la gorge nouée. Faut croire que cela ne passera pas malgré les années d’expatriation.

4 commentaires le Again

  1. Ah bon ? Connais pas ça moi, j’ai jamais envie de les voir, ni ici ni là-bas, à chaque fois c’est une grosse source de stress plutôt… Par contre pour une poignée d’amis oui mais j’avais de toutes façons envie de rentrer à la maison (et pas du tout envie d’aller en France au départ)

  2. Je confirme, cela ne passe pas malgré les années d’expatriation. Dans ma famille aussi, c’est toujours un grand bonheur de se retrouver et un plus grand déchirement encore de se séparer. Envie d’ailleurs et peur de manquer quelque chose en quittant cet ici… c’est là l’éternel et inévitable paradoxe de l’expatrié(e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *