raclette.jpg
Vénéré des accros de la montagne, ou plus généralement des amoureux de la bonne chaire, il a fallu attendre le mois de juin 2009 pour que je teste ce plat dans un restaurant, qui plus est, Montréalais!
Pour moi la raclette ça se mange avec un appareil Tefal au milieu de la table où il s’agit de se souvenir quelles sont nos « coupelles ». On m’a raconté que dans les restaurants traditionnels, le fromage est raclé et servi au fur et à mesure mais dans le lieu que nous avons testé, il s’agissait « juste » d’une assiette réunissant les principaux ingrédients du plat.

Au restaurant La raclette (1051 rue Gilford), dans la « petite » table d’hôte, on a le choix entre une soupe de légume ou un jus de légume en entrée, ce à quoi on ajoute un dessert pour la « grande » table d’hôte.
Sachant qu’il en coûte 23$ avant taxes et tips pour la petite formule, je trouve l’addition un poil chère pour le repas. Cela dit, c’était bon et sans être très copieux, c’était suffisant bien que quasiment tout le monde ait pris un dessert en plus. C’est là que vient l’élément décisif: la torte au chocolat (non il n’y a pas de faute de typo), qui est en fait un espèce de gâteau au chocolat sans farine, à peine cuit, juste divin!

Pour ceux qui n’aiment pas le fromage, il y a d’autres plats au choix dont un de fruits de mer (je ne me souviens plus du nom) qui avait l’air très bon!

L’hiver prochain je compte bien tester les autres restaurants du même type qui existent, car malgré tout, c’est bien agréable de se faire une raclette ou une fondue de temps en temps, surtout quand « notre pays c’est l’hiver » (dixit Gilles Vigneault).

2 commentaires le La Raclette

  1. Ouais c’est un peu l’arnaque l’assiette déjà remplie, et puis c’est pas drôle si t’avais pas le gros bout de fromage à racler ! La torte au chocolat m’intrigue par contre, si tu trouves une recette pour essayer de refaire ça @ home n’hésite pas 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *