brassens.jpg Quand j’étais petite je trouvais que ce qu’écoutaient mes parents en voiture était vraiment chiant. Ça avait beau être les Beatles, Rolling Stones ou Jacques Brel, jamais je n’aurais admis qu’une des chansons était bien. Quelques années plus tard, j’ai eu ma période Jacques Brel où je pouvais écouter à fond plusieurs fois de suite J’arrive sans me lasser alors que mon frère, qui était dans une période différente, trouvait mes CD déprimants!

L’autre jour dans mon Ipod, j’ai entendu La mauvaise réputation et Gare aux gorilles de George Brassens. Outre le fait que ces chansons me font rire, la première me rappelle surtout un été où mon père s’était mis en tête de nous apprendre par cœur les paroles.
On a répété inlassablement les mêmes phrases :
« Au village, sans prétention, j’ai mauvaise réputation
Qu’je m’démène ou qu’je reste coi
Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi!
Je ne fais pourtant de tort à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme.
Mais les braves gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les braves gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi… »

Si je ferme les yeux, je peux nous revoir sur la terrasse en train de fredonner ce morceau ou en train de chercher quelle était la phrase suivante. Je ne sais pas pourquoi mon père voulait qu’on apprenne ce morceau en particulier mais ça nous a enjoué quelques semaines, le temps d’un été et plusieurs années après je m’en souviens encore.

5 commentaires le Souvenir (2)

  1. Argl les trucs comme Brassens ou Brel, j’ai jamais pu supporter; heureusement ma mère écoutait pas trop ça, mais bon elle c’était Michel Sardou ou Serge Lama, aussi horrible à mes oreilles, alors que Abba et Sylvie Vartan (ouais je devais sentir une future connexion avec son neveu je pense 😀 ) ça passait déjà mieux !

  2. Mélanie: exactement! 🙂

    Marlène: ah bah mon père écoutait tout ça aussi en plus! LOL

    MissBrownie: il y a de très bonnes chansons de Brassens pourtant! 🙂

  3. Moi c’est Gainsbourg que je trouvais inecoutable quand j’étais très jeune et que j’ai redecouvert à un age plus certain, quand on écoute les sucettes au premier degré, on pourrait penser que c’est une chanson pour petite fille, mais quand on decortique les paroles, on devrait pourtant la censurer aux moins de 18 ans.. le génie de Gainsbourg dans ses textes ou il ne manque aucune reference à son insatiable et inavouable sexualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *