elistone.jpg Eli Stone est une des séries qui m’a le plus émue cette année et pourtant elle n’était pas sûre de connaître une deuxième saison!

Quand on prend connaissance de l’histoire, on pense immédiatement à Ally McBeal, puisqu’il s’agit d’un avocat qui a des visions, mais en fait ça va bien au-delà. Eli Stone (à prononcer à l’anglaise, joué par Jonny Lee Miller) est un avocat d’affaire à succès quand il se met à entendre et voir George Michael, ce qui va forcément chambouler sa vie.
De là, il apprend qu’il a un anévrisme apparemment inopérable au cerveau mais aussi que ses visions semblent aller au-delà du symptôme de la maladie. Aidé par un acupuncteur, le Dr Chen, il va déchiffrer ses visions qui sont souvent liées aux affaires qu’il traite. Serait-il une sorte de prophète comme le pense ce fameux docteur?

Le fait qu’Eli ait des visions entraine des situations cocasses souvent très drôles comme lorsqu’il se prend à chanter au beau milieu du lobby de son cabinet d’avocat. Mais bien plus que cela, il y a de nombreux moments très émouvants qui font que régulièrement j’avais les larmes aux yeux, notamment quand on comprend ce que vivait le père dEli…
cast.jpg
J’ai beaucoup parlé du protagoniste mais il faut dire qu’il est entouré d’une galerie de personnages secondaires savoureux, à commencer par son assistante, Patti, joué par Loretta Devine (la femme du Chief dans Grey’s Anatomy) qui est géniale à chacune de ses apparitions!
Il y a aussi Taylor la copine d’Eli en début de saison, Maggie une jeune avocate un peu naïve, Jordan le père de Taylor, qui se trouve être également le boss d’Eli et qui est interprété par Victor Garber, le père de Sydney dans Alias. Je pourrais encore citer Matt le collègue sarcastique, Nathan le frère médecin ou Chen l’acupuncteur.
Tout ces personnages ont des rôles plus ou moins importants selon les épisodes mais fonctionnent parfaitement avec le protagoniste et c’est là la force d’Eli Stone.

Difficile de résister à ce personnage, à son entourage et bien que le pitch de départ ressemble à Ally McBeal, le traitement n’est pas le même, ni le sens des visions. Et comme une saison 2 a bel et bien été commandée, ça nous laisse tout le temps de nous attacher encore un peu plus à Eli Stone et à son univers.

6 commentaires le Eli Stone

  1. Eli Stone est une petite série sympathique. J’avoue, je l’ai abandonné mais je pense lui redonner une nouvelle chance le moment venu. Car souvent ce genre de petite série sans prétention vaut bien plus que les grosses machines à audience qui s’éssouffle assez vite comme Prison break.

  2. Moi, j’ai vraiment eu du mal avec Eli Stone, me suis presque forcé à regarder les deux tiers de la série et je n’ai pas encore le courage de visionner le season finale, finalement, j’crois que je n’aime que peu les séries « judiciaires » … S:

  3. Tao: j’abandonne rarement une série, la dernière devait être Big Love mais c’est vrai qu’Eli Stone est une petite série qui mérite tout à fait qu’on lui donne une chance… 😐

    Adam: arf, je sais pas, c’est judiciaire mais tous les personnages sont attachants et font que le « cas » est finalement pas si important que ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *