Et voici venu le temps des… films du moment! Enfin du moment c’est un grand mot vu que la plupart ne sont pas vraiment récents mais certains valent malgré tout le coup. Et comme toujours dans ces cas-là, rétrospective chronologique par ordre de visionnage.
onva_s__aimer.jpg
D’abord, il y a eu volonté de comédie romantique et bande annonce pas mal qui nous a poussées Géraldyne et moi-même un soir à regarder On va s’aimer avec Alexandra Lamy, Julien Boisselier, Mélanie Doutey et Gilles Lellouche. Sauf que ce film est une catastrophe. C’est chiant, c’est long, c’est grotesque, les personnages ne sont pas creusés, pas crédibles, les actrices mauvaises, bref, on a détesté (et je persiste à dire que Boisselier a une voix qui ne lui ressemble pas)!

batman.jpg Après ça, je me suis replongée dans des valeurs sûres pour regarder Batman begins, réalisé par Chistopher Nolan, que je n’avais encore jamais vu. Christian Bale en Batman m’a quasiment autant emballée que Daniel Craig en James Bond, c’est dire car je l’adore; il (Christian Bale) est vraiment très convaincant en homme tourmenté malgré ses traits un peu jeunes parfois.
Le seul petit reproche que l’on pourrait faire au film c’est sa mise en place un peu longue mais une fois que l’on est dedans on oublie tout le reste… Je suis impatiente à présent de voir le prochain Batman – The Dark night – (presque autant que de voir le prochain James Bond rendez-vous compte)!

PSILoveYou.jpg Comme un peu de douceur dans ce monde de brut n’est jamais inutile, j’ai enchainé avec Ps: I love you, avec Hilary Swank et Gérard Butler. C’est triste, mais finalement un peu moins que ce que je craignais mais par contre ça fait bizarre de voir Hilary Swank dans ce type de rôle (avec ses serres-têtes notamment)… Je ne suis pas habituée et plusieurs fois j’avais l’impression qu’elle allait se retourner pour laisser place à Jennifer Garner!
Quoiqu’il en soit le film fait passer un agréable moment même si d’ores et déjà je ne m’en souviens plus trop à part que dans les grandes lignes une femme perd l’homme de sa vie et essaie de se reconstruire grâce aux lettres qu’il lui fait parvenir après sa mort… Un mélange de flash-back et de ses tentatives pour se reconstruire malgré le drame.

augustrush.jpg Puisqu’on est dans le registre de l’amour, August Rush met en scène Keri Russel et l’incroyablement sublissime Jonathan Rhys-Meyers! C’est bien simple, oubliés James McAvoy, Ryan Gosling ou Jim Sturgess, je suis totalement subjuguée par J.R-M, au moins dans ce rôle, parce que dans Match Point (de Woody Allen) il ne m’avait pas fait la même impression.

Pour en revenir au film, c’est l’histoire d’un jeune orphelin de 11 ans (joué par Freddie Highmore vu dans Neverland, Charlie et la chocolaterie ou encore Arthur et les Minimoys) qui part à la recherche de ses parents en « suivant la musique » parce que figurez-vous qu’il est en passe de devenir un jeune prodige… On suit en parallèle le destin de ses parents qui se sont aimés follement une nuit puis ont été séparés sans jamais s’oublier (si ça fait pas poésie à 2 balles j’en veux rien!).
En fait, s’il n’y avait pas eu le môme j’aurais sûrement adoré cette histoire d’amour improbable mais le gamin vient gâcher la moitié du film, forcément il ne s’appelle pas Jonathan Rhys-Meyers!!
Je vous ai dit qu’il a des yeux incroyables, une cicatrice au-dessus de la lèvre presque comme moi (en fait la mienne se voit à peine), c’est sûrement un signe du destin pour signifier qu’on est âme sœur, non?! Enfin bref, le film est sympa grâce aux parents qui dégagent une vraie intensité mais il y a quelques invraisemblances qui mériteraient d’être gommées…

lionslamb.jpg Enfin, dans l’avion, j’ai vu Lions for Lambs (Lions et agneaux en VF), le dernier film de
Robert Redford dont je n’attendais rien de spécial et j’avais bien raison! On suit 6 protagonistes dont 2 jeunes soldats en Afghanistan, un sénateur (Tom Cruise) et une journaliste (Meryl Streep) qui font la conversation autour d’une nouvelle stratégie militaire et du rôle des médias, et enfin un professeur d’université (Robert Redford) qui tente de convaincre un élève prometteur de ne pas gâcher son potentiel… Tout ça nous donne un film engagé (contre Bush, la guerre en Irak, la façon dont les médias américains traitent de ces sujets) mais parfaitement creux!
On a un peu d’action avec les deux soldats qui, forcément, vont subir une attaque mais comme l’avion n’est pas l’endroit le plus sombre pour voir un film, je râtais à peu près toutes les scènes se déroulant de nuit! Pour le reste ça blablate, ça manque d’intérêt à part vouloir faire la morale à ses concitoyens américains, vous me direz c’est déjà un bon début surtout qu’il y a du boulot! Ah ah!

Bientôt je vous parlerai de mon arrivée au Canada…

6 commentaires le Encore plus de films

  1. Alors August Rush et PS I love you je les ai vus dans l’avion justement, le 1er j’ai même pas suivi jusqu’au bout tellement c’était chiant à mourir (et comme Jonathan me plaît pas du tout ben voilà), le 2e j’ai regardé en entier mais pas aimé du tout quand même…

    Par contre contente que Batman Begins te plaise, celui-là je suis fan (le seul défaut en effet c’est un peu de longueur mais sinon il est parfait) et j’ai bien hâte de la sortie de The Dark Knight, RV est pris le 18 juillet !!

  2. MissBrownie: à ce point? Je n’en garde pas un si mauvais souvenir sans dire que c’est génial non plus!

    Marlène: rhoo comment tu peux ne pas aimer Jonathan Rhys-Meyers, surtout dans ce film!
    Pour Batman, voilà, il y a des longueurs mais sinon c’est top!

  3. Je partage totalement ton avis sur on va s’aimer. Bon, faut dire, qu’à la base, je ne savais pas qu’il y avait des passages chantés et en plus, je n’aime pas les comédies musicales 🙁 …donc c’était mal parti. Mais les personnages, l’intrigue, j’ai trouvé tout ça gniangnian et assez culcul! Dommage parce que j’aime bien Boisselier.

  4. EnnA: pareil! La (mauvaise) surprise quand ils se sont mis à chanter en plus de tout le reste!! 😮

    Alice powers: merci! Sa voix fluette fait bizarre avec son physique imposant je trouve…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.