robinson.jpg Robinson Crusoé c’est un peu comme Les 3 Mousquetaires, un roman d’aventure adapté et réadapté pour la télévision et le cinéma que j’ai toujours eu envie de lire pour retrouver les fondements de cette mythologie moderne.

Il y a deux an j’ai lu Les 3 Mousquetaires de Dumas en peu de temps, emporté par le rythme de narration et les personnages tous emblématiques.
Pour Robinson Crusoé de Daniel Defoe, il m’a fallu un peu plus de temps… Pourtant, Defoe, je connaissais pour avoir étudié Moll Flanders à la Fac et j’en avais gardé un excellent souvenir, ce qui fait que je partais très favorable pour celui-ci.

cependant il m’a fallu près de 6 semaines pour le lire, un record! À raison de quelques pages par jour on est bien d’accord mais c’est là tout mon propos, je ne brulais jamais de le rouvrir pour découvrir la suite de l’aventure de Robinson Crusoé, « qui vécut 28 ans sur une île déserte sur la côte de l’Amérique, près de l’embouchure du grand fleuve Orénoque, suite à un naufrage où tous périrent à l’exception de lui-même, et comment il fut délivré d’une manière tout aussi étrange par des pirates« .

Il y a des choses passionnantes dans ce livre, notamment comment le héros organise sa vie, seul sur cette île, et surtout comment la découverte d’une emprunte de pas dans le sable, au bout de 13 ans de solitude, va le plonger dans le plus grand des effrois… Ça je dois dire j’ai adoré car ça interpelle sur plein d’autres plans et entraine une vrai réflexion.

Le problème c’est qu’il y a aussi des longueurs et notamment une grande place faite à la religion et l’impression d’être sermonné un peu trop souvent. Du coup, à la lecture, je me demandais si Defoe était réellement attaché à la religion ou si ces discours devaient au contraire se lire au second degré? À priori il n’y avait pas d’ironie là-dedans, ce qui a quelque peu entaché l’image que j’avais de cet auteur après avoir lu et adoré Moll Flanders! C’est assez troublant d’ailleurs car j’avais dans l’idée que Moll Flanders était loin d’être bien séant pour l’époque mais ma mémoire me joue peut-être des tours sur ce coup-là…

Maintenant pour bien faire il faudrait que je lise Vendredi ou les limbes du Pacifique de Tournier mais je crois que je vais attendre un peu et me contenter de Lost pour ma dose de naufragés! Cela dit ça part mal vu que Lost est en pause pour plusieurs semaines!

5 commentaires le Robinson Crusoé

  1. Il y a des années, j’ai acheté « Robinson Crusoé » avec enthousiasme. Je me demandais même pourquoi je ne l’avais pas lu plus tôt, pourquoi on ne l’étudiait pas à l’école… Eh bien, je crois que je n’ai jamais fini ce livre…

  2. Je ne sais plus si je l’ai lu mais Vendredi ou les limbes du Pacifique ça oui, en 5e je crois… Je crois que c’est très bien pour cet âge-là justement, ça me dit rien de lire ça maintenant, et puis comme tu dis y a Lost por notre dose de naufragés 😀 (ça reprend le 24 avril ça va c’est pas une grosse coupure !)

  3. Lauren: je crois qu’il n’y a qu’un seul livre que je n’ai pas fini dans ma vie mais je ne désespère pas de le reprendre un jour. C’est quelque chose que j’ai beaucoup de mal à faire d’abandonner la lecture d’un livre, j’ai toujours espoir que la suite s’améliore ou que la fin vaille le coup!

    Marlène: ah bah je ne vais peut-être pas lire Vendredi ou les limbes du Pacifique du coup!

  4. Je suis une jeune étudiante de 13 ans j’ai en devoir de francais Robinson Crusoé mais ce ne sont que des extraits est ce que on pourrait m’aider pour faire un bon résumé malgré que ce soit que des extrait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.