Pendant longtemps, tel le petit village de gaulois, nous avons repoussé l’envahisseur et nous avons refusé de nous abonner à Netflix. Enfin, c’est surtout mon chum qui refusait parce que moi j’étais plutôt celle qui lui suggérait (le harcelait) pour nous abonner!

Comme nous n’avons pas le câble, la télé se résumait à Télé Québec, ce qui est parfait pour les enfants avec les dessins animés du matin mais qui limite les options pour le reste du temps. Puis, à force de suivre de plus en plus de séries qui étaient produites par Netflix (The Crown, Unbreakable Kimmy Schmidt, House of cards, Stranger things, 13 Reasons Why), sans compter les téléfilms de Noël pendant les Fêtes, on a décidé d’essayer.

Au grand bonheur des enfants qui ont tout de suite réussi à naviguer dans l’application et qui se sont découvert une passion pour Fuller House (la suite de la série de mon enfance : La Fête à la maison). De notre côté, on s’est trouvé face à un nouveau problème : l’ampleur du choix! C’est ainsi qu’un soir où on cherchait une série à regarder on a fait défiler les catégories proposées (Tendance, Action, Drama, Comédie, etc.) sans réussir à se mettre d’accord. Tsé quand l’un est d’humeur pour quelque chose de sérieux alors que l’autre a plus envie de légèreté… Alors on s’est dit, tant pis, on a qu’à regarder un film à la place! Et bien sérieusement, on a passé un autre 30 minutes à faire défiler toutes les sections! Je crois que ce soir-là on a fini par prendre chacun un livre, faute de s’être mis d’accord!

Alors depuis on a une nouvelle stratégie qui consiste à demander à nos amis ce qu’ils ont vu et aimé sur Netflix pour faciliter notre choix! C’est ainsi qu’on a regardé Sherlock, The Sinner et Bodyguard côté séries; Bird Box côté films.

De mon côté, je re(rererere)garde les épisodes de Friends avec toujours autant de plaisir et j’ai aussi découvert Jane the virgin un peu par hasard et Oh My God, je suis totalement accro! L’avantage c’est qu’il y a 4 saisons de disponible (la 5e et dernière sort bientôt je crois) mais cette série inspirée de telenovela est complétement addictive, tout en étant super légère et loufoque. Autant dire qu’avec environ 88 épisodes à regarder, je suis occupée pour les prochaines semaines!

Si vous avez des films ou séries à nous recommander pour éviter qu’on passe nos soirées à juste faire défiler les catégories, n’hésitez pas.

2 commentaires le Netflix ou la malédiction du choix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *