P1090858.jpgMon amour,

Tu as eu 3 ans samedi et le moins que l’on puisse dire, c’est que tu attendais ce jour avec impatience! Alors, ce matin-là, tu t’es réveillée bien tôt et tu as découvert le ballon à l’hélium « Bonne fête » qui attendait devant ta porte. Au petit-déjeuner, tu voulais déjà ouvrir des cadeaux alors on t’a donné les enveloppes que ta grand-mère et ton arrière-grand mère paternel t’avaient envoyées, en plus des cartes de vœux. Puis, tu montrais encore bien des signes d’impatience en attendant ton goûter d’anniversaire alors je t’ai pris par la main pour te montrer la nouvelle housse de couette dont j’avais discrètement orné ton lit et tu as crié « youpi! ». Tout le reste de la journée s’est déroulé ainsi, tu as profité de ce moment rien qu’à toi, tu as ouvert tes cadeaux plus vite que l’éclair, tu as beaucoup crié avec ton amie, Olivia, tu as un peu trop sauté aussi mais ta journée était à ton image partagée entre ta douceur et ton énergie débordante, ton rire et tes fracas…

Tu as 3 ans, tu poses sans cesse des questions auxquelles il est difficile de répondre en quelques mots (pourquoi il y a des nuages? quel couleur est ton bureau?), ta curiosité n’a pas de limite mais tu n’écoutes pas toujours ce qu’on te dit, surtout si c’est pour te demander de ranger… Tu as difficilement renoncé au biberon du soir (dans l’idée que tu n’aies plus besoin de couche la nuit) et à la place, on regarde un épisode de Tchoupi chaque soir, avant d’aller se coucher. Chaque soir, tu dis « ce soir, c’est maman qui me couche, demain c’est toi papa » mais on arrive toujours à faire en sorte que ce soit bel et bien chacun son tour. Globalement, tu es une bonne dormeuse même si depuis la fin des « vacances », ton réveil est de plus en plus matinal (6h ce matin) mais au moins, les réveils dans la nuit sont très rares et tu fais toujours une sieste d’au moins 1h30-2h le week-end.

À la garderie, tu nous as parlé de Marianne toute l’année mais depuis quelque temps c’est avec Sarah-Jade que tu fais les 400 coups. D’ailleurs, ce matin, tu as reçu ta première « vraie » invitation à un anniversaire pour ses 4 ans (à Laval par contre…). Tu adores toujours aller au CPE si bien que ce matin, tu as refusé de rester à la maison avec moi alors que tu étais un peu malade… Le soir, tu rentres de bonne humeur et tu me demandes « maman, est-ce que tu as passé une bonne journée, toi? ». Mon cœur fond quand je t’entends. Tu es une petite fille très câline, très tendre et j’en profite dès que possible mais parfois tu te transformes en petit monstre, qui ne fait qu’escalader le canapé, crier ou sauter un peu trop près de ta petite sœur. Avec Mia, tu alternes les moments câlins où tu cherches à tout prix à lui faire un bisous avec les moments violents où tu pourrais la taper ou lui mettre les doigts dans les yeux si on ne te surveillait pas. Tu es très fière qu’elle aille à la garderie avec toi et tout le monde nous dit que vous vous ressemblez.

Il y a un an, tu étais encore fille unique et aujourd’hui pourtant, tu ne te souviens pas de cette vie d’avant, cette vie où tu n’avais pas à partager ton papa et ta maman avec quelqu’un d’autre. Un jour, comme ça, je t’ai demandé si tu aimais avoir une petite sœur, tu m’as dit oui et quand je t’ai demandé si tu aimerais en avoir une autre, tu as dit oui, mais une sœur, pas un frère! Bon ce n’est pas au programme de toute façon mais au moins, je suis contente que cette vie à 4 te plaise.
Moi je ne réalise pas que tu as 3 ans et que tu connais autant de choses déjà. Je crois qu’avant toi je ne savais pas que si petite on pouvait déjà comprendre tant de choses alors je m’adapte pour te suivre et je te glisse doucement à l’oreille avant de dormir que je t’aime très fort. Et quand tu me réponds « je t’aime très très fort maman », j’ai le dernier mot en te disant que je t’aime encore plus fort! Pour toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *