IMG_2328.jpg
Ce n’est pas la température de Zoé qui est enrhumée en ce moment mais le « terme » auquel je me suis rendue pour ma deuxième grossesse, car si Zoé avait fait durer le plaisir en naissant à 40 semaines et 5 jours il en a été autrement pour sa petite sœur…

En effet, alors que j’étais suivi de près à cause de ma hauteur utérine basse et que je devais passer TRF (test de réactivité fœtale) et échographie tous les 3 jours environ depuis la 37e semaine d’aménorrhée, Mia a décidé qu’il était temps de rencontrer sa famille le mercredi 9 octobre. Ce matin-là, à partir de 3h30, j’ai commencé à avoir des contractions régulières alors quand Chéri s’est réveillé à 6h, je lui ai dit que c’était le jour J et qu’il fallait décider de ce qu’on « faisait » de Zoé. Le temps que celle-ci se réveille, vers 7h, et qu’on aille déjeuner, le travail s’était arrêté!

Changement de plan donc, tout le monde suit sa journée initialement prévue avec garderie pour Zoé, travail pour Monsieur et TRF + écho à l’hôpital pour moi… Cependant, vers 16h, les contractions sont revenues mais suffisamment espacées pour que je n’y prête pas trop attention, jusqu’à ce qu’elles deviennent vraiment douloureuses, vers 17h30. Quand Chéri est rentré, on s’est dit qu’on allait se donner jusque 21h pour décider de ce qu’on faisait de Zoé au cas où ce soit de nouveau une fausse alerte, mais vers 18h30, j’étais revenue sur mon idée et je pressais Chéri de préparer Zoé pour l’emmener chez des amis, à Montréal, pour la nuit…
Chéri est donc parti vers 19h en quatrième vitesse pendant que je tentais tant bien que mal de gérer le travail qui devenait pas mal intense, le tout en textant à deux copines! C’est à ce moment-là que j’ai tenté d’appeler mon accompagnante puis la maternité pour savoir quoi faire (les contractions variaient entre 2 et 5 minutes mais duraient 40-50 secondes) pour me rendre compte qu’il n’y avait plus de réseau!! Là, le stress commençait à monter pas mal, mais vers 20h Chéri est rentré et on a vite embarqué valise et sac pour se rendre à l’hôpital.
Sauf que comme ça aurait été trop facile, il y avait des travaux sur la route qui ont fait que c’était tout bouché! Mon chauffeur a voulu prendre une rue parallèle mais on s’est retrouvé dans un cul-de-sac donc au final on a roulé sur la portion de la route fermée pour les travaux avec les warnings! Je vous passe les détails (enfin pas tant que ça) car on s’est de nouveau retrouvé dans un embouteillage ensuite mais on a fini par arriver à la maternité un peu avant 21h!

De là tout a été très vite, mon accompagnante est arrivée, on a fait un monitoring (l’enfer) et l’infirmière a annoncé que j’étais presque complètement dilatée, la bonne nouvelle! Le temps que je rejoigne la chambre de naissance, que deux contractions arrivent et hop, ma deuxième cocotte était sur le point d’arriver, au point que l’infirmière avait peur que j’accouche sur le carrelage de la chambre! Deux poussées plus tard, Mia naissait, il était 21h28! J’ai continué à trembler pendant de longues minutes tant tout a été très vite. Elle était toute petite, toute fragile et un peu collante, il faut bien le dire! Après être restée en peau à peau et avoir tétée, l’infirmière l’a examinée: 2.670 kg pour 47.5 cm, ce qui nous a fait dire que si elle était arrivée à terme comme sa sœur, elle l’aurait sans doute dépassée.

Par la suite, Mia a du aller se réchauffer en couveuse à la pouponnière avant de nous rejoindre pour la nuit. Zoé a rencontré sa petite sœur le lendemain et après quelques minutes de timidité, elle a vite voulu la toucher, lui faire des câlins et des bisous. On est rentré à la maison le vendredi midi et depuis Zoé s’écrie « MIA » dès qu’elle la voit et aide aux changements de couche! Par contre, les premières nuits, elle se réveillait à chaque pleur de sa sœur en nous disant « Mia pleure, Mia a faim », comme si elle n’avait pas confiance dans les soins qu’on fournissait à sa sœur! Depuis ça va mieux, Zoé ne se réveille plus à chaque pleur mais continue toujours autant à vouloir « s’occuper » de sa sœur!
Physiquement, les deux se ressemblent pas mal mais Mia a les cheveux plutôt bruns alors que Zoé tirait vers le roux à la naissance. Pour le reste, l’avenir nous le dira…

6 commentaires le 38.2

  1. J’adore te lire, c’est comme si on y etait..
    Je comprends mieux les commentaires FB, sur la vitesse de l’accouchement…
    Chapeau bas pour avoir gérée tout ça.
    Elle est magnifique comme la 1ere d’ailleurs

  2. Ca fait 18 mois maintenant mais je voulais retrouver ton article pour voir si tu parlais de l’hôpital lui meme. Où as-tu accouché? Je suis suivie à Pierre-Boucher et j’ai plein de questions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.