CIMG0252.jpg#7: Quand il n’y a plus d’hiver

On ne dirait pas comme ça mais quand, au Québec, au mois de janvier, il fait dans les 2-3 degrés deux jours consécutifs, on ne parle plus que de ça dans les conversations! Comme tous les extrêmes (tempêtes de neige, grand froid plusieurs jours d’affilés), un réchauffement alors même qu’on doit rentrer dans le « vif » du sujet monopolise l’attention! Il y a ceux qui se plaigent car ce n’est pas normal, « de mon temps, on n’aurait jamais vu ça », ceux qui se plaignent parce que les sports d’hiver de proximité sont fermés (les patinoires extérieures par exemple) et puis ceux qui, comme moi, sont bien contents parce qu’au moins on peut se passer de bonnet ou de doudoune pendant quelques jours et que ça, pour moi, c’est le bonheur!

Alors bien sûr dans ces cas-là, on n’échappe pas à la grisaille car qui dit réchauffement dit ciel bas, couvert et adieu grand soleil qui fait du bien au moral… Du coup, on n’est pas franchement mieux dans ses baskets, il y a d’ailleurs un nombre record de malades au travail en ce moment avec tous les germes qui s’en donnent à coeur joie…
Et dites-vous bien également que qui dit réchauffement dit fonte de la neige mais aussi verglas alors à choisir je préfère encore la première option parce que traverser le petit parc vers notre métro chaque matin devient de plus en plus périlleux, vu qu’il n’y a pas d’option patins sur mes chaussures! Sans compter qu’on se doute bien que le redoux ne va pas durer et que le retour aux grands froids risquent d’être encore plus difficile après cette pause…

Mais finalement si on vit au Québec, c’est quand même bien pour avoir des bordées de neige et des -15 pendant quelques mois sinon on serait resté en France (quoique…). Mais bon… Vivement l’été!

9 commentaires le Ma vie chez les Inuits #7

  1. Ah ben moi je suis plutôt du genre à réclamer du froid et de la neige, parce qu’au moins, comme tu dis, on peut marcher tranquille sans glisser sur le verglas (je suis déjà tombée une fois et de tout mon long !).
    Pour la cuisine, j’ai découvert le site Ô délices il y a peu de temps et je le trouve pas mal, regarde on ne sait jamais…

  2. Pareil qu’Anne! Pour mon 1er hiver québécois, je me rends compte que je ne suis pas vraiment frileuse vu que je peux compter le nombre de fois où j’ai sorti mes gants!

  3. Je préfère aussi le combo neige+soleil plutôt que redoux humide et gris en fait, mais ça permet de dégager les trottoirs (et les toits) en attendant la prochaine tempête au moins !
    Pour la cuisine je suis abonnée à des newsletters et j’ai une page de flux spécial recettes dans mon netvibes, donc j’ai tout le temps des nouvelles recettes qui rentrent…

  4. Pauline: je crois que je connais ce site, il faudrait que j’y retourne…

    Une fille & La toile: je mets encore mes gants (un réflexe j’imagine) mais plus de bonnet par contre! 🙂

    Anne: moi je suis frileuse (sauf dans le métro où j’étouffe en 5 secondes) alors là ça me va pas mal! :p

    Marie: ah bah t’as de la chance, moi je sors jamais sans gants et bonnet en hiver! :-/

    Marlène: le problème c’est que j’ai beau trouver plein de recettes sympa sur le net, c’est comme si je ne voulais jamais rien tester la semaine, pour le quotidien…

    Anso: coooool! 😀

  5. Je n’aurais pas dit ça autrement… ça fait du bien de ne pas sortir avec tout l’équipement de pneu michelin, mais c’est gris!
    Pas de panique, on aura une (des) autre(s) tournée(s) de neige/froid/glagla, n’est-ce pas?…

  6. Bonjour je me presente Florence je vis dans le sud de la France apres avoir vecu pres de Paris Je parcours votre site depuis quelques jours et j aime vous lire
    j ai lu plusieurs sites et c le votre que j ai retenu dans ms favoris je trouve courageux d etre parti moi qui veux simplement aller en vacance au quebec et qui trouve ça un peu compliquer pas de prendre ls billets mais de faire mon itineraire moi meme ou aller ?que voir? ou loger ?
    amicalement Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.