500_days.jpg(500) days of Summer: comédie romantique qui s’éloigne du genre puisque l’on donne la parole à l’homme et que l’on alterne entre amour et desespoir, ce film est rafraîchissant et convaincant mais avec tout le bien qu’on m’en avait dit, je n’ai pu qu’être un peu déçue. C’est bien mais pas je n’ai pas spécialement envie de le revoir (pour l’instant).

Tatie Danielle: figurez-vous que je n’avais jamais vu ce classique du cinéma français! Outre que la mode des années 80 passe très mal à l’écran avec le recul, on découvre Isabelle Nanty toute jeune! Mais comme tout film qui a pour personnage centrale une personne détestable, j’ai du mal à apprécier l’histoire sans être mal à l’aise. Il en reste tout de même de très bons moments.
julie_and_julia.jpg
Julie and Julia: le film est intéressant, notamment parce que l’on voit une blogueuse à l’écran et que c’est encore rare, mais la fin est un peu dommage bien que les deux actrices, Meryll Streep et Amy Adams soient vraiment convaincante.

Les doigts croches: film québécois dont l’action se déroule dans les années 60, il est ici question de 5 cambrioleurs forcés d’entreprendre le pélerinage de St Jacques de Compostelle et changer s’ils veulent récupérer le magots de leur dernier coup… Il y a de bonnes idées, de bons moments mais aussi des longueurs, dommage. À noter qu’on y trouve Roy Dupuis que les québécoises adorent en général et qui me laisse indifférente pour ma part.

4 commentaires le Dans mon projo #9

  1. Ah c’est ce que je craignais pour (500) Days of summer, c’est toujours comme ça quand on entend trop de bien d’un film, enfin t’as quand même aimé ! De mon côté je l’ai vu 4 fois pour l’instant, dont 2 au ciné, + 1 fois avec le commentaire sur mon blu-ray, et je découvre encore des choses, le film me parle com-plè-te-ment !!
    Pour Tatie Danielle c’est clair qu’il met mal à l’aise, et imagine qu’à l’époque j’y ai (à moitié) reconnu ma grand-mère…
    Les doigts croches = zéro intérêt de mon côté et Julie & Julia ne me dit trop rien mais je jetterai un oeil quand il passera…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.