avatar.jpg  »Malgré sa paralysie, Jake Sully (Sam Worthington), un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des « pilotes » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri (Zoe Saldana), une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake… » (Allociné)

Pour la première fois, je suis allée voir un film en 3D Imax car de tous les échos que j’avais eus d’Avatar ce choix faisait l’unanimité. En prenant nos billets la veille, nous n’avions déjà plus le choix de places avec Chéri car nous avons acheté les deux dernières, 3e rang, sièges en bout de rangée. Nous avions un peu peur d’être mal placé mais c’est l’avantage de l’Imax, une fois que le film débute, on a l’impression de recul comme si on était plus loin mais il faut supporter 2h40 avec les lunettes sur la tête par contre.

Quant au film, dernier né de l’imagination de James Cameron, 7 ans après Titanic, il époustoufle au niveau de la planète Pandora créée et de ses habitants, les Na’vis. C’est magnifique, tellement bien fait qu’on oublie qu’il ne s’agit là que d’effets spéciaux pour avoir envie de se balader à notre tour dans cette jungle luxuriante (en espérant ne pas croiser certains animaux)… Si vous voulez mon avis, un deuxième film, pour les enfants celui-là, devrait être créé avec toutes les images de Pandora, tellement il est dommage que l’univers ne connaisse pas une autre vie, surtout que les enfants adoreraient…

Si les 2h40 passent assez vite, le scénario manque toutefois d’originalité mais il tient assez la route pour que le spectateur embarque dans l’histoire. Il ne faut juste pas s’attendre à un film d’action, car à part la dernière demi-heure, il ne s’agit pas de cela ici, mais plutôt d’un joli conte…

10 commentaires le Avatar

  1. Plutôt d’accord aussi, et si pour moi c’était pas le 1er film en imax 3D, c’était le plus long et j’en pouvais plus des lunettes à la fin, ça m’a même fait des marques bien rouges :-/

  2. Tout à fait d’accord avec toi !!
    Pour moi aussi 1ère expérience 3D, maintenant j’ai mes lunettes pour Alice !

    Moi j’aimerai bien y aller pour marcher et que ça devienne fluo sous mes pas ! Ouahou !!

  3. Delphine: merci, à toi aussi! 🙂

    Marlène: pareil pour les lunettes! J’ai eu les marques longtemps après la fin de la séance! :-/

    Carinette: nous on a du rendre les lunettes à la fin… 🙂

    MiniMin: ça fait un peu bizarre la 3D par moments mais dans l’ensemble ça passe bien… 😉

  4. C’est bien le scénario qui m’a gâché tout le film. Aucune prise de risque, juste du manichéisme simplement bête et méchant, avec des personnages clichés (attachants néanmoins).
    Et cette 3D… Pour moi, ce n’est ni du grand art, ni une grande révolution cinématographique.
    Le tout se laisse quand même regarder. Mais pour du James Cameron, c’est décevant.

  5. Fabien: révolutionné peut-être pas mais c’est tellement bien fait qu’on ne perçoit pas les Na’vis comme des effets spéciaux je trouve. Et le monde créé est vraiment intéressant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *