IMG_9158.jpg
« C’est les yeux plein de larmes que j’écris… Les derniers jours avant le départ sont les pires. Évidemment il y a les valises à préparer, les dernières démarches administratives à faire, mais surtout il y a les au-revoir qui deviennent de plus en plus fréquents et tristes. Je voudrais déjà être partie, je sais qu’une fois sur place, chacun reprendra ses habitudes, qu’à force de mails et de coup de téléphone, la distance ne paraîtra pas si grande, mais en attendant, chaque séparation est un déchirement. C’est vraiment pas simple de dire au-revoir, de dire prend soin de toi sans savoir de quoi demain sera fait et en étant la personne qui contraint tout le monde à cette situation. »

J’ai commencé ce billet il y a un an (mais celui publié était différent) alors que je quittais ma famille et la France pour venir vivre au Canada. Je prenais l’avion à Lyon, les yeux humides d’avoir dit au revoir à tout le monde et arrivais quelques heures plus tard à Montréal. Après les formalités d’usage et le trajet en taxi j’arrivais vers 21h chez les potes qui allaient m’héberger. Seuls mon futur chum et son chien étaient là et comme on se connaissait de l’année d’avant, les retrouvailles étaient sympathiques.

Depuis un an je suis Résidente Permanente et si j’ajoute mes précédents visas, je pourrais demander la citoyenneté canadienne dans un an et demi et ainsi avoir la double-nationalité!
Pour l’instant il n’est pas question de rentrer en France mais plutôt de construire une vie ici, d’acheter, le tout à deux…

Si je devais faire un bilan de cette année, je dirais qu’elle a beau être passée très vite, j’ai l’impression que mon retour à Montréal date d’il y a beaucoup plus longtemps que ça, comme si je ne l’avais jamais quitté en juin 2007.

Professionnellement, j’ai commencé par faire du freelance pour une maison d’édition mais devant les difficultés à percer dans ce secteur, j’ai laissé tomber depuis janvier. Je préfère maintenant avoir un emploi stable dans un environnement tout autre, avec des collègues agréables et des perspectives d’évolution plutôt que de rêver encore et toujours à un job inaccessible.

Sur un plan personnel, le bilan est différent puisque depuis le mois de juin dernier, je suis avec Chéri et que depuis le mois de décembre (presque) on vit ensemble… battant ainsi tous mes records de longévité. Faut dire que la vie est plutôt facile avec lui et que tout semble évident (presque toujours). On verra bien ce que l’avenir nous réserve mais pour l’instant ça s’annonce plutôt positif.

S’il doit y avoir un point négatif à la vie à Montréal, c’est bien sûr la difficulté à trouver des Princes et des yaourts, ou plus sérieusement à vivre loin de la famille. Ils me manquent souvent, parfois beaucoup, mais pour autant ma vie en France ne me manque pas. J’aimerais juste avoir assez d’argent pour pouvoir m’offrir parfois un week-end prolongé en France mais pour cela, il va falloir patienter encore un peu!

En attendant, vous êtes les bienvenues au Canada si vous voulez comprendre pourquoi j’aime autant être ici!

8 commentaires le Déjà

  1. Etant à 3 semaines du départ, je comprends tout à fait le début du texte, bien que je parte qu’en PVT et pas pour une résidence permanente pour l’instant.

    En lisant ton texte, j’espère qu’il m’arrivera d’aussi belles choses qu’il a pu t’arriver en un an, car c’est un beau bilan quand même.

    Pour les Princes, je peux toujours essayer de t’en caler dans ma valise si ça te dit 😉 .

    Si je calcule bien… ça fera bientôt un an avec ton copain 😐 LOL

  2. Déjà..
    Et moi cela fait déjà un peu plus d’un an que je suis rentrée!

    Montréal est si loin mais pourtant encore si présent dans ma tête!
    Je reviendrais peut être un jour!
    ..au moins en vacances 😉

    Bon en tout cas je te souhaite le meilleur!
    Profite bien de la renaissance de la ville après l’hiver!
    Bisous

  3. Il s’en est passé des choses en un an, et des bonnes, pourvu que ça aille encore mieux cette année (par exemple qu’une épicerie ouvre avec des Prince et des BN – et pas hors de prix 😀 )

  4. Pimousse: merci! 😉

    Pauline: c’est gentil pour les Princes mais à mon avis tu n’auras pas de place de rabe dans ta valise en partant pour un an! 🙂

    MissBrownie: ça passe de plus en plus vite même! 😮

    Kriss: 27° annoncés pour ce week-end, c’est clair qu’on compte bien en profiter! LOL

    Marlène: un jour ça viendra! 😀

  5. Dis-donc la miss, je ne sais pas si ça t’intéresserait toujours de bosser dans ton domaine, enfin du moins d’essayer.
    J’ai vu cette offre d’emploi sur Isarta il y a deux jours et j’ai pensé à toi. Évidemment je ne sais pas si ça correspond bien à ton CV, mais de ce que je lis ici, je pense que oui. C’est pour être adjointe à la direction chez Québec Amérique.
    http://emplois.isarta.com/cgi-bin/e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *