r_gle.jpg Travailler dans le monde merveilleux (hum) des assurances va de paire avec travailler dans un environnement féminin pour moi et c’est parfois assez marrant. Je découvre qu’au Québec on n’a pas la pudeur placée au même endroit qu’en France ou alors c’est que mes anciennes collègues françaises sortaient du lot!

Depuis 6 semaines que je travaille dans mon entreprise, j’ai déjà 3 collègues qui m’ont parlé de leurs règles, et quand je dis « règles » j’entends bien menstruation.
La première fois, une collègue revenue de congés maladie de 2 jours a commencé à m’expliquer que ça faisait 7 mois qu’elle n’avait pas eu ses règles et donc que ce retour inopiné lui avait provoqué pas mal de douleur, dans les reins, le dos, le ventre, etc., elle ne m’a épargné aucun détail.
J’ai eu le droit quasiment au même discours quelques jours après d’une autre collègue qui, elle, n’avait pas eu ses règles depuis 3 mois… Elles ont fini par se rejoindre pour parler de ça et une troisième collègue s’est ajoutée pour parler de la pré-ménopause! Aujourd’hui c’est une autre collègue qui a lancé le sujet à la question « Ça va? » en répondant que non car elle avait ses règles et en commençant à énumérer tout ce que ça engendrait chez elle!

Ce n’est pas que ça me gêne mais ça me surprend toujours un peu d’entendre les détails liés aux menstruations des unes et des autres. Je ne me souviens pas qu’en France on abordait aussi « facilement » le sujet, qui plus est avec des collègues qu’on connaît à peine. C’est ça les différences culturelles?

13 commentaires le Ragnagna

  1. Ben moi je vais les avoir et je suis toute agacée ça ‘intéresse? 😉

    Je ne me souviens pas d’avoir parlé de ça avec mes collègues (avec mes copines oui par contre).
    Elles sont « natures  » tes voisines de bureau 😉

  2. C’est marrant, hier, mes collègues se sont mis à parler de ca aussi et de leur ménopause, les effets que ca leur faisaient et pareil, avec pleins de détails…. 😐

    Je ne trouve pas ca super intéressant comme sujet, les règles !!! Vive la différence culturelle !!!

  3. Ça m’est déjà arrivé, mais je dois avouer que ça me gêne d’entendre tout ça. C’est trop de détails!

    Une fois, j’étais à un concert et une dame assise tout juste devant moi parlait très ouvertement de ses problèmes gynécologiques avec tous les détails – assez fort pour que la rangée d’en arrière puisse entendre… comme quoi, tous les endroits sont bons pour se confier et tous les sujets sont permis :-/

  4. LE pire c kan elles sont absentes pour cause de SPM!!
    Ca vaut vraiment un arret de travail le Syndrome Pré Mentruelle. A La Senza, j’avais des collègues qui avaient l’autorisation de rentrer chez elles cause SPM et parce qu’en plus elles souriaient pas assez client, mais ce n’était pas de leur faute!!

  5. Non plus, en France comme ici le plus qu’on en a parlé c’est pour se rendre compte qu’on les avait à peu près en même temps sinon ben non, quelle idée !

  6. Oui, ça me rappelle le jour de mon arrivée à l’aéroport, une dame qui me racontait à quel point elle était soulagée d’être allée aux toilettes!!! 🙁

    Je vote donc pour le coté différence culturelle!
    Par contre au travail ça m’est pas arrivé, mais en même temps on n’a pas le temps de parler, c’est peut-être pour ça:)!

  7. Pivoine: nature c’est le moins qu’on puisse dire! LOL

    Une fille & La toile: lucky you! 😉

    Anne: avec des détails en plus, quelle idée! 😮

    MiniMin: lol, à un concert en plus! Là c’est pareil, elles parlent forts et tous les collègues alentours (y compris les hommes) peuvent entendre! :-/

    Alice: quelques unes le font mais ça reste rare chez nous…

    Marlène: bien d’accord avec toi! :-/

    Touwity: sans être tabou, je veux bien en parler avec des copines mais des collègues (surtout que là elles ont 50 ans) c’est limite! 😮

    An’so: rha il me faudrait ton travail alors! LOL

  8. Sur 3 collègues femmes, une seule m’en parle.
    Ça ne me dérange pas. Comme ça je sais pourquoi elle est de mauvaise humeur 😉

    Le pire, je trouve, c’est les blabla de gonzesses, les parlottes sur la star ac’ et autre loft story. Heureusement, à ma nouvelle job, personne ne me parle de ça et mes collègues ne sont pas des mégères qui parlent sur le dos des autres.

    Travailler avec des femmes c’est pas toujours évident.

  9. A moins qu’on soit avec des gens bizarres toutes les deux mais je confirme à mon boulot c’est la même chose, on parle des règles sas aucune gêne. Mais mon environnement de travail aussi est très féminin LOL

  10. À mon ancien boulot nous étions une grosse majorité de femmes et j’avoue qu’on en a déjà parlé. Probablement plus d’une fois. Des fois j’admet qu’il y a des détails dont je me passerais, même de collègues devenues amies. En France au boulot non c’est vrai. Je pense qu’il y a certainement du culturel là-dedans.
    Pour ce qui est de la ménopause, les femmes en parlent ici comme on parle de la météo. C’est limite un running gag, mais je me demande bien d’où ça peut venir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.