« Le temps passe trop vite »
platitude.jpg
Ah, ces bonnes vieilles platitudes qu’on ressort régulièrement, entre 2 considérations météorologiques… Mais soit dit entre nous, c’est vrai que le temps passe trop vite. La preuve la belle saison vient à peine de commencer (quoiqu’en mai j’avais déjà ressorti ma micro jupe) qu’on est déjà dans les dernières semaines d’août, dans les dernières semaines de l’été. Bientôt ce sera l’hiver et Noël…
D’ailleurs hier soir je me suis trouvée à faire la recherche suivante dans Google « Meilleurs films de Noël« ! Vous comprenez, j’adore les classiques de Noël et pas question de passer les vacances d’hiver sans en enchaîner un maximum. Pour être sûre d’être prête le jour J je me suis donc mise en recherche le 15 août! Dans la foulée je me suis aussi demandée où on achèterait notre sapin, où on le placerait, etc.

Est-ce que je n’aurais pas gagné 4 mois de ma vie (au moins en ressenti) si au lieu de me projeter une saison et demi plus tard, je n’avais pas pris le temps de m’arrêter à cette simple idée: on est le 16 août et c’est toujours l’été.
Notre problème, ou du moins le mien, c’est qu’à force de se projeter, faire des plans, des prévisions, on en oublie de vivre le jour présent et de le savourer à sa juste valeur, soit 24 heures, 1440 minutes.
Dans Eat, pray, love, l’auteure raconte comment une de ses amies, devant un magnifique paysage, s’est exclamée « Il faut absolument que je revienne ici un jour », sans prendre le temps de réaliser qu’elle était déjà là, maintenant et aujourd’hui, et qu’elle pouvait profiter d’ores et déjà de toute cette beauté…

Tout ça pour dire que les films de Noël attendront, je ressors de ce pas mon masque et mon tuba pour profiter des derniers jours de plage possible.

6 commentaires le Platitude #1

  1. Et t’as bien raison ! On râlera bien assez cet hiver parce qu’on a froid ! Moi je viens même de m’acheter de fringues de boulot, mais d’été ! Pas question de m’approcher des fringues d’automne ! Ça viendra bien assez tôt !

  2. J’ai tendance à trop me projeter aussi et à en oublier de vivre l’instant présent (ah, encore une platitude!). On devient stressés au Canada quand fini l’été, et on oublie trop souvent que c’est pas la slush directement mais une belle saison faite de douces journées et de belles feuilles colorées !

  3. Et si tu regardes les vitrines des magasins de fringues, tu déprimes encore plus… les gros manteaux d’hiver sont déjà, les pulls qui grattent aussi !! Pareil que Laure, pas question d’acheter des fringues d’hiver pour l’instant alors qu’il y a un beau soleil dehors et des températures encore d’été.
    (J’espère que pour Tartine ce n’est pas trop grave)

  4. Je suis d’accord avec Marlène, t’es un peu de mauvaise foi, l’été a été long cette année 😀
    Eat, Pray, Love m’a aussi marqué dans cette nécessité de profiter toujours du moment présent, au lieu de s’égarer dans le futur hypothétique…

  5. Lauraki: je cherchais un chapeau en paille chez Simons il y a 2 semaines quand je me suis rendu compte qu’ils avaient quasiment tout remplacé pour des bonnets, écharpes, gants!! ;-(

    Zhu: c’est vrai que l’automne est agréable mais c’est aussi synonyme de retour de la pluie… 🙁

    Marlène: effectivement mais c’est juste que l’été rime avant tout avec juillet-août pour moi et j’ai l’impression qu’on était en juin il n’y a pas si longtemps que ça alors que là on est presque en septembre! :-

    Pauline: j’avoue que les magasins remplis de fringues d’hiver ça m’a toujours halluciné! Je me demande comment ils font leur chiffre d’affaire en ce moment. (Tartine va déjà mieux) 😉

    Marie: j’admets être de mauvaise foi mais ça compense les 2 étés précédents pourris! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *