Il y a des livres tout simple et qui pourtant vous emporte et c’est l’effet que m’a fait Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi. Je ne connaissais pas cette auteur mais il me semblait bien que c’était une blogueuse qui avait publié d’autres livres avant et effectivement, il s’agit ici du 2ième livre de la personne derrière Femme Sweet Femme.

4ième de couverture : « Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.
C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur. »

Il faut bien le dire une maison de retraite est un cadre assez rare pour un roman et ça ajoute au charme de l’ouvrage dont l’intrigue se déroule à Biarritz. On sort un peu des chemins classiques et, ici, on s’attache à des personnes en maison de retraite, on imagine un peu ce que ça fait de finir sa vie ainsi même si, pour le coup, on a un échantillon de personnes âgées en forme et très autonomes, ce qui est probablement rarement le cas dans la réalité.

Pour en revenir au livre, les personnages sont très attachants et l’intrigue, contrairement à ce que la 4ième de couverture laisse penser, ne tourne pas autour d’une histoire d’amour mais plus généralement autour de notre approche de la vie, de notre soin aux aînés ou encore des regrets qu’on risque d’avoir. Il y a un beau message et nos émotions font les montagnes russes entre le rire, les larmes parfois même la surprise.

Bref, je vous le recommande et moi je m’en vais lire ces 2 autres livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.