Tous les Québécois vous le diront: pour supporter le long hiver de notre province, il FAUT faire des activités hivernales! Ça a l’air simple dit comme ça mais quand il fait nuit à 16h, qu’il peut faire -15 facilement, qu’on alterne verglas et chute de neige, la motivation pour sortir de chez soi n’est pas toujours au rendez-vous! Quand, en plus, vous avez des enfants en bas âge, que les habiller chaudement prend du temps, qu’ils ne peuvent pas rester dehors aussi longtemps que vous voire qu’ils ne veulent pas faire certaines activités (parlez patins à glace ou ski à ma 3 ans, vous verrez), alors il est facile d’hiberner pendant toute cette période.

Mais les filles grandissent et j’ai bien l’intention qu’elles sachent skier un jour. Qui dit emmener les enfants à une station de ski pour qu’elles apprennent sans en faire soi-même enlève pas mal du fun à l’activité! Cette année, c’était donc décidé je me mettrais au ski, et oui, à 35 ans, il n’est jamais trop tard pour apprendre!
Profitant d’une fin de semaine dans un chalet pas très loin de la station Ski Montcalm, j’ai donc pris mon tout premier cours! Le prof devait avoir 18 ans mais il était super sympa et de bons conseils évidemment! Après avoir fait une fois la pente « école », il m’a entrainé sur une piste verte et j’ai rapidement fait quelques progrès. Je suis tombée une fois de mémoire et l’avantage d’avoir un prof, c’est qu’il vous aide à vous relever parce que pour débuter, c’est mieux de ne pas avoir de bâtons. Cette séance m’a vraiment donné confiance en moi et m’a convaincue qu’à l’avenir j’irais skier régulièrement.

J’ai hésité pas mal entre louer de l’équipement la saison prochaine ou investir tout de suite dans mon propre matériel et finalement j’ai choisi d’investir maintenant en profitant des rabais de fin de saison. Une des raisons étant que le matériel disponible à la location est souvent du matériel d’entrée de gamme de toute façon donc ça ne changerait pas grand-chose. Après avoir essayé plusieurs bottes, je suis donc ressortie avec tout mon équipement, casque compris, la semaine dernière, bien décidée à tester mon matériel avant l’an prochain!

Quand une amie m’a proposé d’aller à Bromont dimanche, j’ai donc sauté sur l’occasion pour découvrir ce qu’on appelle le ski de printemps en plus. J’ai hésité à prendre mes bâtons mais on m’a dit que ne serait-ce que pour se relever ça pouvait être bien pratique et effectivement j’ai eu l’occasion de tester! Comparé à Montcalm, les pistes vertes de Bromont sont pas mal plus difficiles et surtout avec des bosses! Sérieux, je n’en revenais pas! Alors c’est sûr que je pars d’un niveau proche de zéro en ski mais disons que pour commencer c’est un peu ardu! Alors que la plupart des gens aiment aller vite pour les sensations, moi tout mon défi était de ne PAS prendre de vitesse! Parfois, je maîtrisais super bien et je faisais de beaux virages et puis tout à coup, c’était l’emballement, un pied qui ne répond plus et hop, la chute assurée! J’ai fait certains vols planés que j’ai revécus en rêves pendant la nuit mais je ne me suis, heureusement, jamais fait mal! Par contre, se relever est tout un sport en soi et ça m’a donné pas mal plus chaud que la descente en elle-même! À noter que la seule et unique fois où j’ai réussi à me relever facilement, un jeune homme en snow s’est arrêté à ce moment-là pour me proposer son aide! C’est ballot quand même!

Enfin voilà, à 35 ans, je l’ai fait, j’ai appris à skier! Ou plutôt je suis en cours d’apprentissage! C’est d’ailleurs pour ça que l’an prochain, je vais m’en tenir au Mont St-Bruno, à 15 minutes de la maison, plutôt et laisser les pentes plus difficiles (et sournoises) de Bromont aux skieurs confirmés! Et dans quelques années, on pourra skier tous ensemble en famille et ça, ça sera la plus belle des récompenses!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.