Catégorie : Les crevettes

Dilemme du parent expatrié au Québec

Quel vocabulaire employer avec nos enfants? Celui qui est naturel pour nous, avec lequel nous avons grandi et vécu pendant 20, 25 ou 30 ans ou celui qui le sera pour nos enfants allant à l’école, grandissant ici?

Toboggan ou glissade??
Toboggan ou glissade??

Soccer ou football, Zoé a déjà tranché, c’est soccer.

Chaussettes ou bas. Là c’est plus fort que moi, on conserve chaussettes!

Lumière ou feu (de circulation). On emploie les deux selon les jours!

Calinours ou bisounours. On s’adapte selon si on parle à un français ou à un québécois!

Char, voire auto ou voiture. Voiture pour nous!

Melon d’eau ou pastèque. On dit plus souvent melon d’eau mais comme on en mange peu, on ne se pose pas trop de questions!

Écouter ou regarder un dessin animé. Alors là, il n’y a pas débat, on regarde la télé chez nous! En fait, on ne la regarde pas vraiment, les filles n’étant pas branchées dessin animé mais si la question se pose, on va la regarder plutôt que l’écouter!

Pour certains, c’est évident parce que vraiment ça ne peut pas sortir naturellement de ma bouche (char, bas) mais pour d’autres ce n’est pas un problème d’employer le pendant québécois. Et puis certains sont tout à fait courant ici (voiture par exemple) et elle n’aura pas de problème pour se faire comprendre mais pour lumière par exemple ou des fournitures scolaires comme efface (pour gomme), brocheuse (pour agrafeuse), c’est plus compliqué alors je fais le choix qu’elle n’ait pas de problème à se faire comprendre. Je n’ai pas envie que ma fille soit pointée du doigt parce qu’elle sera « fille d’immigrés », qu’elle ne parlera pas tout à fait comme les autres. Je voudrais en faire une richesse pour elle mais je sais aussi que les enfants sont cruels et qu’il en faut peu pour qu’ils se moquent.

Les toilettes, ce lieu formidable pour les petits!

oursbrunDans le registre des bêtises, les enfants ne manquent jamais d’imagination. Ainsi, quand j’ai commencé à apprendre à écrire, j’ai gravé dans le bois qui entourait la table basse en marbre de mes parents « David, Dora, Delphine »! En vrai, je n’ai pas eu le temps de finir mon prénom mais ceux de mon chien et de mon frère y figuraient en entier! Figurez-vous qu’écrire dans le bois avec un bon vieux stylo à bille est super facile!

Mes filles n’ont pas encore fait de « grosses bêtises » qui sont difficilement réparables ou camouflables, par contre dans le registre « j’en râte pas une et je rends fou mes parents », alors là elles ont de l’expérience! On a déjà retrouvé du crayon sur les murs et de la compote de bleuet au plafond! Elles se servent régulièrement des poussettes de bébé comme d’une vraie poussette pour Mia, ou encore elles prétextent vouloir se laver les mains pour en fait jouer dans l’eau et éclabousser tout autour, mais surtout, surtout, Mia a un penchant pour les toilettes!

Alors, il y a eu le classique je tripote la lunette des toilettes, je mets un peu mes mains dans l’eau du bol, voire je jette un objet dedans. Elle m’a fait ce coup-là un jour où je prenais ma douche: je l’ai vu se diriger vers les toilettes, ouvrir le couvercle et hop prendre le rouleau de papier tout neuf et le balancer dans l’eau! Le tout en quelques secondes et mes cris n’y ont rien changé! Depuis, on la surveille de près quand elle s’approche d’une salle de bain mais c’est parfois peine perdue.

Elle profite du fait que sa sœur aille aux toilettes pour s’y incruster et c’est comme ça qu’à plusieurs reprises on est arrivé dans une mare d’eau car elle avait pris un linge au hasard, l’avait trempé (dans l’urine donc) et c’était ensuite mis à le secouer partout en éclatant de rire!! Rendu là, on a essayé de lui interdire l’accès aux toilettes sauf que d’une part elle sait ouvrir les portes, d’autre part j’aimerais ça qu’elle ne porte plus de couches un de ces quatre!

À ce sujet, je vous raconterai l’aventure « propreté » avec Mia dans un autre article, ça vaut le détour!

Dans un même bateau

Zoé, qui faisait une crise de bacon!
Zoé, qui faisait une crise de bacon!

Au cas où vous en doutiez: on en chie TOUS avec nos enfants!

Personnellement je ne « crois » pas trop aux phases qu’on nomme dans les journaux « Terrible two, threenagers, fucking four » ou autres. Je crois que nos enfants grandissent, apprennent, testent, sont dépassés par leurs émotions et que cela prend différents visages qu’ils aient 2 ou 4 ans et que ça va durer encore bien des années!

Au cours des 3 derniers jours avant de reprendre le travail cette semaine, nous avons eu différentes activités qui impliquaient toujours d’autres enfants et à chaque fois le constat a été le même, que cela soit en discutant avec les parents ou en observant les enfants : ils nous rendent dingues! Par moment! Parce que même si on les échangerait bien contre une grasse matinée ou un repas sans cri ou nourriture à terre de temps en temps, reste qu’on les aime et qu’on referait tout pareil même si on savait avant à quel point ils allaient nous « pourrir » la vie certains jours!

Certains enfants sont plus intenses que d’autres et certains cachent bien leur jeu! Prenez ma presque-4-ans : en soirée avec d’autres enfants, c’est pas mal la plus sage, celle qu’on entend le moins, qui n’achale pas (trop) les autres, qui ne fait (presque) rien d’interdit (sans que quelqu’un l’ait fait avant elle au moins) mais à la maison, c’est une autre histoire!

À la maison, elle dit non à tout. Elle embête sa petite sœur en permanence, elle escalade des meubles (ce qui lui a valu une chute dans son dressing il n’y a pas si longtemps), elle refuse de ramasser ce qu’elle fait tomber (ou lance) parterre, elle refuse de rester au coin si on la punit. Je pourrais continuer comme ça encore longtemps. Globalement, à la maison, elle nous pousse à bout. Alors on réagit comme on peut : parfois en désamorçant la crise, parfois en s’emportant nous-même parce que bon, là c’est la goutte d’eau.

Et finalement si les enfants ont tous la même propension à nous tester, ce sont surtout nos façons de réagir qui sont différentes. On ne tolère pas les mêmes choses, on n’est pas énervé par les mêmes choses, on n’a pas le même vécu en tant qu’enfant nous-même d’abord puis parent de nos enfants. Alors chacun réagit avec les outils en sa possession, chacun essaie de faire de son mieux, tout en évitant le regard de jugement que porte tout un chacun « parce qu’il n’y a pas de meilleur parent que celui qui n’a pas d’enfant »!

Peut-être que ma fille va aller au coin pour ne pas vouloir rendre le doudou à sa sœur à l’arrêt de bus et que les gens vont trouver que, quand même, je suis un peu dure avec cette mignonne petite fille à couettes qui ne fait que s’amuser. Oui, mais que savez-vous de tout ce qui s’est passé avant cet instant? Est-ce qu’elle n’a pas d’abord refusé de mettre ses chaussures pour quitter la garderie? Est-ce qu’elle n’a pas tenté de traverser la rue en courant? Est-ce qu’elle n’a pas refusé d’avancer dans les portes tournantes, bloquant tout le monde derrière? Est-ce que sa sœur n’a pas elle aussi fait une crise pour un quelconque motif?

Laissez-moi vous dire que derrière tout parent qui s’emporte, il y a généralement une suite d’événements qui a mené à ce « trop plein ». On fait de notre mieux, on tente de les éduquer comme de futurs adultes responsables et généreux. Mais quel poids on porte sur nos épaules! Nos enfants ont la responsabilité de sauver la planète et l’humanité et c’est à nous que revient la tâche d’en faire des adultes sociables, empathiques, justes et autre joyeusetés. Le problème c’est qu’il n’y a pas de formation sur « comment élever ses enfants », chacun se débrouille et parfois, ouf, c’est difficile! Alors on place des repères pour les aider, on fixe des règles pour que tout le monde vive en bonne harmonie mais à la fin, on ne nous remet jamais de diplôme pour nous féliciter d’avoir réussi leur éducation. Par contre, on nous lance des pierres si notre enfant fait le bacon dans un magasin ou s’il touche l’accoudoir d’un autre passager qui tente de dormir dans l’avion. Allez comprendre…

22 mois

IMG_2181Mia a fêté ses 22 mois il y a quelques jours, pendant que nous sommes en vacances pour la première fois tous les 4! Ce mois-ci, elle a fait des progrès incroyables au niveau du langage! Quasiment le lendemain de mon dernier bilan mensuel, elle s’est mis à enchaîner les nouveaux mots! Elle ne garde souvent qu’une syllabe mais elle « dit » « mouche, porte, fenêtre, dentifrice, sac, bateau, vélo, moto, chapeau, gilet, pompier, camion », plein d’autres en fait (même s’il faut parfois les deviner un peu), si bien que j’ai du mal à suivre et à les retenir! C’est le fun, on en profite! Ça ne l’empêche pas de pousser de grands cris quand on lui refuse quelque chose, mais au moins elle se fait comprendre de mieux en mieux.

Elle chantonne aussi parfois des comptines, par contre si c’est moi qui le fait, bien souvent elle me crie un grand « NON »! Comme Zoé faisait pareil au même âge, j’en déduis que je chante comme une casserole!

Il faut que je vous parle des couchers! Souvent quand je lui dis « On va au dodo? », elle dit « NON! » et, deux secondes après, elle regarde autour d’elle et lance des bye-bye à tout le monde en envoyant des bisous! Je trouve ça juste adorable, d’autant qu’elle l’a fait aussi un jour où on avait beaucoup d’amis à la maison, beaucoup d’enfants avec qui faire la folle dehors mais pareil, d’abord un grand non et 2 secondes après un « bye-bye » et ensuite, hop, au lit sans broncher! Le bonheur!

Je ne sais pas si c’est dans ma tête mais alors j’ai l’impression que Mia pèse de plus en plus lourd! Je commence à avoir du mal à la soulever alors si c’est comme sa sœur, et qu’à 4 ans, il faudra encore que je la prenne souvent dans mes bras, ça promet!

De son côté, Zoé est super excitée par les vacances, beaucoup moins par la longue route pour y arriver par exemple! Elle aime partir à la chasse au coquillage à la plage par contre, si elle s’est élancée à toute vapeur dans l’eau le premier jour, dès qu’elle s’est rendue compte que l’eau était salée, ça a calmé ses ardeurs! Maintenant Mia se baigne plus qu’elle!

Elle profite d’être aux États-Unis pour apprendre quelques mots d’anglais et si Zoé lance des « Hi! » à tout va sur la plage, elle se retrouve vite embêtée quand les gens se mettent à discuter avec elle!

 

Le mois prochain, on fête les 4 ans de mon premier bébé, pfiou! 4 ans que je suis devenue maman!

21 mois

P1110246.jpg
Notre petite demoiselle fête ses 21 mois aujourd’hui et devient tout doucement une grande. Elle a ainsi complètement quitté la pouponnière pour intégrer le groupe de sa sœur à la garderie puisqu’ils fonctionnent en groupe multi-âges. Le premier jour, elle n’a pas vraiment réussi à faire la sieste, en même temps passer de dormir dans un vrai lit, au calme, à dormir sur un tapis parterre, au milieu de 2-5 ans plus ou moins enclin à dormir, ce n’était pas gagné! Bref, passée cette première journée où elle a tenté d’embêter les autres enfants, rejoindre sa sœur, il n’y a pas eu d’autres problèmes et elle fait maintenant ses 2h de sieste facilement, même sans doudou puisqu’on l’a oublié à la maison toute la semaine! Avec la suce par contre, faut pas rêver!

Son éducatrice trouve qu’elle fait des progrès de jour en jour au niveau du langage alors que, personnellement, j’avais plutôt l’impression qu’elle régressait! Beaucoup de « chat » pour désigner à peu près n’importe quel animal, voire même juste pour pointer du doigt (son « ça » j’imagine) mais toujours ses petits mots de politesse qui nous font sourire. Ainsi elle dit avec entrain « peupé » et « messi » quand on lui demande. Dans les nouveautés, j’ai remarqué « quère » pour cuillère récemment, à part ça, rien qui me vient vraiment à l’esprit (ai-je mentionné le « oui » le mois dernier? Parce que ça c’est cute aussi!). On devine quelques phrases comme « féfaud » pour « c’est chaud » mais pas on est loin des grands discours. Cela dit, sa sœur parle pour 2 (voire 3… ou 10) donc on n’est pas non plus ultra pressé de l’entendre tout commenter (voire discuter) comme son aînée!

Si les mots sont compliqués, elle a bien compris qu’on pouvait aussi s’exprimer avec son corps: et que je te pousse si tu m’embêtes, et que je te tape si tu me refuses quelque chose, et que je te barre le passage et te tends les bras si je veux être portée, etc.! Le problème, c’est qu’il faut bien lui dire que ce ne sont pas des manières de faire alors qu’en même temps, la voir pousser avec sa mini force sa sœur qui l’embête, ça me donne juste envie de lui dire « Bravo Chérie, continue comme ça! »… ce que Zoé ne comprendrait pas!

Les deux sont toujours aussi collantes avec moi et se précipitent pour être celle que je porterai quand elles me retrouvent le soir! Cela entraine invariablement une déçue, le plus dur étant quand les deux se font mal en même temps et pleurent pour que je les prenne alors que de toute évidence, c’est impossible!

Comme les deux miss ont un sacré caractère, certaines sorties au parc commencent par des négociations pour savoir qui aura la trottinette, la poussette (la vraie ou celle des bébés), le vélo (Mia est encore trop petite mais s’essaie pareil) ou le tricycle et en cours de route il n’est pas rare que l’une délaisse l’objet de son choix et parte revendiquer celui de sa sœur! Qui est rarement d’accord! Le bon côté, c’est qu’il est généralement facile de les faire quitter le parc puisque l’une se précipite toujours sur le véhicule qui n’est pas à elle pour l’avoir en premier alors qu’on n’a pas parlé d’échange! Récemment on a réglé la question en partant au parc à pied tous les quatre car on n’en pouvait plus du trajet qui dure 30 minutes de chicane plutôt que 10 minutes tranquilles!

Entre leurs disputent, elles trouvent quand même un terrain d’entente quand il s’agit de mettre le bazar, cracher ou crier! Alors ça les amuse beaucoup et nous, ça nous rend un peu fou! J’essaie de travailler le « lâcher prise » mais ce n’est pas encore gagné!
En parlant de cracher, le truc de Mia en ce moment avec sa gourde, c’est de mettre de l’eau dans sa bouche et de se la recracher dessus! Elle m’a fait ça 2 fois dans le bus cette semaine, ça tombait bien il faisait chaud mais enfin quand même quoi! D’ailleurs en parlant de gourde, elle appelle tout ce qui contient ou distribue de l’eau comme ça!

Dans les jeux un peu plus sympa à la mode chez notre 21 mois, le fameux « caché-coucou »! Elle se met les mains sur les yeux, on « l’appelle » partout et hop, quand elle en a envie elle se découvre les yeux et crie « coucou »! C’est super pratique quand vient le temps de lui laver les dents parce qu’elle déteste ça donc je profite qu’elle ait les yeux à peu près cachés (et la bouche grande ouverte à se marrer) pour frotter!

Comme d’habitude, il y a plein de trucs que j’oublie mais ça brosse déjà un bon portrait.

20 mois

P1110075.jpg
Pour ses 20 mois, Mia s’est lancée dans la politesse avec quelque chose qui ressemble à « méci » quand on lui donne ce qu’elle réclame (à grands cris en général…), voire même à un simili « s’il-te-plaît » qui ressemblerait plutôt à « peupé » dans sa bouche. Mais honnêtement c’est juste trop cute pour chipoter! À côté de ça, elle se plaît toujours à dire non mais là aussi ça prête souvent à sourire, avec son petit ton déterminé du haut de ses 20 mois!
Mia commence à être très possessive, avec ses jouets d’abord (gare au petit garçon du même âge qui a lorgné sur son bébé au parc samedi!) mais aussi avec sa maman! Comme elle est un peu du genre collante, il arrive qu’elle soit dans mes bras et que Zoé tente de me faire un câlin aussi… Alors dans ce cas-là, pas de quartier, elle y va en général à coup de coups de pieds! Vilain bébé!

Par contre, au niveau du langage, on ne progresse vraiment pas vite. Quelques mots s’ajoutent (« oé » pour Zoé, « feffe » pour fesse, etc.) mais on entend plus souvent des grognements que des mots. Et pourtant, notre sixième sens nous permet quasiment à coup sûr de deviner ce qu’elle cherche à nous dire! L’instinct parental peut-être?!

Je disais tout à l’heure qu’elle était très collante… et pourtant certaines personnes qui la croisent nous disent au contraire qu’elle est très indépendante! Allez comprendre! En fait, notre Dr Jekyll-Mr Hyde a un côté très autonome quand elle est lâchée en liberté (au terminus du bus, dans un centre commercial) ou qu’elle est à l’aise (avec de la visite qui ne l’impressionne pas) mais si elle se sent mal à l’aise ou que quelque chose l’a contrarié (pas besoin de grand chose d’ailleurs…), alors là on est cuits, enfin surtout moi puisqu’elle ne me décolle pas! Cela dit, dans la mesure où elle grandit bien trop vite, j’en profite un peu car je sais que ça ne durera pas…

Quoique si je me fie à Zoé, je pourrais avoir des câlins et de grandes déclarations d’amour pendant un bout de temps encore! En effet ma cocotte de presque 4 ans n’est pas avare de « je t’aime maman/papa », et ça fait toujours du bien à entendre. Surtout quand on s’est ostiné une heure avant! En effet, Zoé nous pousse/teste, dit non à tout quand il s’agit de ranger, embête toujours sa sœur alors forcément, il y a quelques tensions à la maison…
Parfois nos deux demoiselles jouent ensemble, elles font par exemple du covoiturage avec la draisienne, c’est adorable (et ça fait beaucoup rire tout le monde) alors dans ces cas-là, on en profite le plus possible… avant le prochain orage!

Du côté des progrès, Mia descend de mieux en mieux les escaliers et même si on lui tient encore la main, il semble qu’elle soit bientôt prête à se lancer toute seule… En même temps, elle a de l’entraînement puisque, comme sa sœur au même âge, dès qu’on est dans le jardin, elle « joue » essentiellement à monter et descendre les quelques marches! Ce qui ne manque pas de me faire défaillir régulièrement!
Un peu dans le même registre, elle pourrait passer des heures à jouer avec les portes. Ouvrir, fermer, ouvrir, rentrer, ouvrir, sortir, etc.! Alors là aussi, on a quelques sueurs froides quand quelques doigts trainent trop près de la porte!

Pour finir, Mia a commencé à intégrer le groupe de Zoé à la garderie puisqu’à la fin du mois elle quitte la pouponnière! À date, ça se passe bien, même si elle est un peu impressionnée au début. Moi j’ai surtout espoir que Kathleen, leur éducatrice, va la pousser un peu plus vite à être propre! Ouais, autant bébé, les couches ne m’embêtaient pas mais là, avec une minette de 20 mois qui se débat constamment sur la table à langer, j’ai hâte d’en finir!

19 mois

image1.jpeg
Ce mois-ci a été placé sous le signe du langage! On n’en est pas encore aux mots bien compréhensibles mais plutôt à toutes sortes de combinaisons pour désigner de plus en plus de choses! Ainsi « po » désigne chapeau, « bo » un ballon et « pé » pour les pieds qu’il faut comprendre par pain quand on est à table! Oui, le langage de Mia est subtile, mieux vaut savoir de quoi elle parle avant qu’elle s’exprime en fait! Elle décline aussi « suce/susse/sisse » à toutes les sauces, tantôt pour dire chaussures ou chaussette ou d’autres fois pour dire « ici » ou saucisse ou suce évidemment! Là aussi mieux vaut être à l’affût pour la comprendre! Ah et dans les nouveautés, nous percevons de temps en temps un « oé » pour Zoé et un « non » pour… signifier catégoriquement tout intérêt à s’assoir dans la voiture!

Depuis quelques temps, tous les matins Mia fait ce que les parents nomment entre eux « la bûche » pour empêcher ses parents déjà un peu en retard d’avoir toutes chances d’être à l’heure au travail! Clairement, elle est très emballée quand il faut mettre les chaussures, sortir de la maison mais dès qu’elle se rend compte que c’est pour aller dans la voiture plutôt qu’en balade alors c’est la crise! Et on constate qu’elle est très têtue puisque ça prend de longues minutes de persuasion pour la faire assoir, la force ou les chatouilles ne changeant rien à son état de « bûche »!

Dans les nouveautés beaucoup plus fun, elle s’est découvert un vrai intérêt pour les jeux de formes! C’est la première fois qu’elle est capable de se concentrer aussi longtemps (5-10 minutes), sans s’agiter, à essayer encore et encore de mettre l’étoile dans cette foutue case pleine de branches! C’est agréable de jouer avec elle, de la voir essayer et ça change des jeux avec sa sœur qui finissent inlassablement par des cris!

La maison est souvent en état de guerre, l’une prenant le jouet de l’autre, l’autre faisant tomber l’une, l’une hurlant, l’autre pleurant parce qu’elle est punie et ça continue comme ça, encore et encore, inversant les rôles régulièrement. Ne vous y méprenez pas, il y a aussi des moments où elles rigolent ensemble, où elles jouent presque ensemble sans trop de cris et ça, c’est génial.

Du côté de Zoé, elle commence à compter de plus en plus loin (environ 14), même si elle saute parfois un chiffre ou deux! Elle reconnaît aussi les lettres de son prénom et dit donc « c’est moi ça » quand elle voit une des lettres écrites quelque part. Par contre, mauvaise nouvelle pour elle, une de ses meilleures amies quitte la garderie cette semaine pour une plus proche de son domicile et son autre meilleure amie déménage aux États-Unis dans quelques semaines… 🙁

18 mois

P1100739.jpg
Mia a fêté ses 18 mois il y a quelques jours mais point de gâteau ou bulles pour l’occasion, plutôt du Tempra et des antibiotiques! La pauvre chouette combine bronchite et sinusite depuis une semaine et s’en est trouvée fort affectée! Humeur de chien, impossible de lui faire lâcher doudou et la suce de toute la journée, aucun appétit, crise au moment du repas pour ne pas être dans sa chaise mais sur mes genoux, etc.! Autant vous dire qu’on n’en peut plus et qu’on a hâte que les antibio fassent effet! Au moins, elle n’a plus de fièvre depuis hier et a bien dormi cette nuit (alors que la nuit d’avant, elle nous avait rejoint à 23h pour dormir en pointillés jusque 6h30!). Comme si cela ne suffisait pas, Zoé aussi est malade mais à un degré moindre heureusement! Là où Mia avait surtout le nez qui coulait à n’en plus finir, Zoé, elle, tousse beaucoup! Ça n’arrange pas vraiment les nuits puisque ça la gêne mais au moins si elle se lève, elle vient tranquillement à côté de notre lit et attend que quelqu’un daigne la raccompagner dans sa chambre.
Et pour rester dans le thème, mes charmantes filles m’ont ramené de la garderie une maladie infantile nommée « pied-main-bouche« ! À priori elles ne l’ont pas vraiment développé, ou très légèrement pour Zoé qui s’est plainte d’avoir mal dans la bouche pendant quelques repas, par contre, moi je peux vous dire que je l’ai eu bien comme il faut! Depuis une semaine, j’ai plein de lésions dans la bouche, très douloureuses! Impossible de manger plus que quelques bouchées (histoire de ne pas mourir de faim mais en grimaçant), impossible de se laver les dents sans gémissements, bref, la galère depuis une bonne semaine, d’autant que même parler faisait mal!

Sinon, pour changer de sujet, ces dernières semaines Mia n’a pas beaucoup dit de nouveau mot, à part peut-être « bas », mais elle assemble quelques sons pas très déchiffrables encore… Par contre, on entend toujours autant « bébé », ce qui nous rend parfois un peu cinglé! Dans un registre plus agréable, elle chantonne si elle entend de la musique ou si quelqu’un entonne une comptine près d’elle. Comme elle se trémousse aussi, c’est très mignon.

Elle répond toujours aux questions en secouant la tête « oui, non » et on a vraiment l’impression qu’elle comprend tout ce qu’on lui demande et donne une vraie réponse! Son caractère, justement, s’affirme de plus en plus. Ainsi, quand elle fait une bêtise (au hasard jouer avec les gamelles du chat, la terre de la plante), on a beau lui dire « non », élever le ton, elle continue comme si de rien était! Elle m’a d’ailleurs fait le coup de la bûche à quelques reprises quand elle ne voulait pas aller dans son siège auto ou encore quand elle avait décidé de retourner dehors plutôt que s’assoir pour se déchausser!
Par contre, elle envoie des bisous maintenant, notamment quand on skype la famille, alors ça fait oublier ces premières crises…

Du côté de Zoé, elle a commencé les cours de danse la semaine dernière. Ça a pris un max de temps de la convaincre d’y aller mais je crois qu’elle aime vraiment ça bien qu’elle ait un peu de mal à suivre pour l’instant. Le seul point négatif, c’est que c’est à 9h, ce qui enlève tout espoir de grasse matinée pour l’un d’entre nous!
Autre nouveauté, Zoé a eu un vélo aujourd’hui! Un vélo tout beau, tout neuf, avec un petit panier, un fanion, et un casque assorti! Avec ça, on n’est pas près de la perdre mais comme elle n’arrive pas à pédaler, on n’est pas parti non plus! Ça va nous faire une bonne activité maintenant que l’hiver semble vraiment derrière nous mais avant il faut que j’aille voir des vidéos sur youtube « comment apprendre à votre enfant à pédaler »! Dire que j’ai toujours cru que le plus dur était d’apprendre à avancer sans petites roues!

17 mois

P1100700.jpg
En général, je sais toujours exactement quel âge a Mia, quel âge elle va avoir, quelle est la prochaine étape mais ce mois-ci bizarrement, j’étais toute mêlée et je pouvais répondre entre « 15 mois » et « 18 mois » selon les jours! On va mettre ça sur le compte de la rengaine du « ça passe trop vite », tellement vite que je ne vois pas le temps passer mais en même temps, j’anticipe un peu trop! C’est ainsi que dans 3 jours Zoé va avoir 3 ans et demi tout rond et que dans un an, elle sera désormais inscrite à l’école (mais n’y rentrera qu’en septembre bien sûr) alors que Mia va avoir 1 an et demi dans un mois!

Au cours de ces dernières semaines, Mia a appris à dire « bébé » et ça doit sûrement être son mot préféré vu le nombre de fois où elle l’emploie dans une journée! Ça va de paire avec son amour des poupons puisqu’elle s’amuse à trimballer l’un ou l’autre des gnomes de la maison à droite et à gauche. Ils ont le droit aux balades en poussette, au simulacre du biberon, à la chaise haute, etc. Mais quand elle s’exclame « bébé » on ne sait pas toujours à quoi elle fait référence car c’est parfois dans un lieu où il n’y a aucun poupon en vue (genre dans le bus par exemple).
Côté autre mot, on a le droit à une sorte de « asuce » pour « la suce » donc mais qui parfois se confond avec une sorte de « ici », genre je suis assise, elle vient me taper sur les genoux en marmonnant son petit mot et on en déduit qu’elle veut se rendre « ici ». En même temps, sa grande passion étant d’être collée dans mes bras si le moindre accro se passe dans sa soirée, elle sait toujours bien se faire comprendre pour obtenir ce qu’elle veut! D’ailleurs, elle montre souvent du doigt aussi, histoire d’accélérer le processus!

Pour poursuivre sur ses petits gestes, elle commence à souffler quand on lui présente un mouchoir et vu les rhumes qu’on a eus cet hiver, on a hâte qu’elle maîtrise bien la technique!
Poupette profite de la musique que met sa sœur pour danser. C’est très mignon parce que soit elle tourne en rond sur elle-même comme sa sœur, soit elle se balance de droite à gauche, un grand sourire sur le visage!

Du côté de Zoé, j’ai eu la fausse bonne idée de lui donner mon vieil Ipod sur lequel j’ai mis les 2 CD de comptines que nous avons plus quelques chansons de La reine des neiges et maintenant on a le droit en boucle à Let it go et Libérée, délivrée, y compris dans le bus! Le bon côté, c’est que le son n’est pas très fort donc au moins ça limite les dégâts mais comme elle a demandé à ce que je lui apprenne à danser, je vais essayer de l’inscrire à un cours de danse à la fin du mois.

Sinon elle est toujours autant sur le dos de sa sœur, ce qui nous agace pas mal vu que cela entraine chutes, cris, disputes assez régulièrement!
Par contre, pour ce qui est de la propreté la nuit, il y a eu quelques accidents mais très peu, ce qui nous va très bien. D’ailleurs, sa sœur commence à montrer de l’intérêt pour le sujet puisqu’elle dit « caca » en touchant ses fesses parfois et veut s’assoir sur les toilettes juste après sa sœur. Ce n’est pas la saison idéale pour se lancer là-dedans mais dès qu’il fera plus chaud et qu’on ôtera les bodys, j’espère bien qu’on pourra se débarrasser des couches pour de bon!

16 mois

IMG_3832.jpg
Ma choupette a fêté ses 16 mois hier, le grand cap des 18 mois se rapproche et avec lui l’interrogation de savoir si on veut vraiment qu’elle intègre le même groupe que Zoé, comme c’est prévu. On aime beaucoup l’éducatrice mais c’est plus l’attitude pot-de-colle de Zoé vis à vis de sa sœur qui nous dérange… Bref, à voir, rien ne dit de toute façon que Mia va quitter la pouponnière dès ses 18 mois.

Ce mois-ci les nuits auront encore été un peu chaotiques, nos filles se relayant pour soit se réveiller au milieu de la nuit (Zoé en général), soit se lever bien trop tôt (Mia, à 5h30 ce matin par exemple) mais les rhumes semblant tous s’éloigner, on espère le retour à la normale très vite (dois-je préciser qu’il y a 6 cas de scarlatine à la garderie et qu’on flippe un peu quand même?!).
À la garderie, Mia ne fait plus la sieste le matin alors à la maison on va faire de même car cela fait deux dimanches qu’elle ne dort pas l’après-midi après avoir fait une sieste le matin… Malheureusement on ne couche pas la cocotte plus tôt le soir, c’est même l’opposé puisque depuis peu elle mange avec nous à tous les repas.

Pour se faire, nous avons avancé notre horaire de souper (18h45-19h) mais malgré tout, il est très difficile de la coucher avant 19h30 alors que la fatigue se fait sentir bien avant ça (en principe quand je cuisine, elle s’accroche à mes jambes en pleurs!)! Par contre, le bon côté des choses, c’est qu’elle mange beaucoup mieux et que le moment du repas est presque devenu un plaisir! Je dis presque parce qu’elle est assise à côté de moi et qu’en gros toutes les 30 secondes il faut que je me lève pour nettoyer sa débarbouillette, remplir son verre d’eau, aller chercher ceci ou cela… C’est un peu pénible (d’autant qu’elle veut boire dans un verre de grande et en renverse régulièrement) mais ça reste bien plus agréable que de lui donner à manger avant!

Côté langage, pas vraiment de nouveau mot à part ‘core pour encore et un simili « tin » pour tiens mais des syllabes à répétition (kakaka, gagaga). Elle nous fait une imitation de la soupe aux choux, langue sortie et grand coup de « lalala » qui nous distraie beaucoup depuis quelques jours. Toute la famille s’amuse à lui répondre quand elle fait ça alors ça donne des moments un peu loufoques dans la maison!
Mais à défaut de parler, elle fait des signes pour se faire comprendre (le « encore » justement et la main sur la bouche quand elle veut sa suce – à laquelle elle n’a pas le droit hormis pour dormir) mais surtout elle comprend tellement de choses que ça m’impressionne tout le temps! D’ailleurs elle commence à savoir montrer son nez si on lui demande…

Sur un autre sujet, on a ressorti le petit pot pour le mettre dans la salle de bain mais à date on a eu le droit à de gros pleurs uniquement et à un refus systématique d’y poser ses fesses! Je l’ai mise de force ce soir puisque la miss a commencé à faire caca dans le bain (pour changer) mais elle n’a pas aimé du tout!! On va sûrement changer de stratégie et descendre le pot dans le salon pour qu’elle s’en serve de banc pour commencer et désamorcer la crise!

Pour rester sur le thème de la propreté, grande nouvelle ici puisque depuis quelques semaines, Zoé ne porte plus de couches la nuit! Aucun accident à déplorer depuis, elle se lève parfois faire pipi mais c’est très rare. On est super content d’avoir passé cette étape et on rêve déjà du jour où on n’aura plus aucune couche à acheter…

À part ça, Zoé est dans la phase « Let it go » et réclame donc la chanson à chaque trajet en voiture mais on arrive à l’éviter la plupart du temps! Pour autant, elle ne regarde toujours pas de dessin animé plus long que les 4 minutes de Tchoupi ou Caillou mais est au désespoir si on la prive de ce moment avant le coucher (en représailles pour les réveils nocturnes injustifiés par exemple!).

Mia, qui aimerait bien être indépendante (quand ça l’arrange), a décidé de descendre les escaliers en marche avant seulement, ce qui lui prend donc une bonne âme pour lui tenir les mains et éviter ainsi la cata! Par contre, les moments où elle est fatiguée alors là, elle chouigne devant son lit pour qu’une bonne âme lui donne sa suce (généralement seule Zoé se dévoue) ou à défaut son doudou! C’est mignon parce qu’elle aime vraiment son doudou et fait un énorme sourire quand elle l’aperçoit! Alors entre Zoé qui est accro à son nounours et Mia a sa souris, mon petit cœur de maman fond en voyant la tendresse qu’elles ont pour leur jouet préféré.