Catégorie : D. teste tout

Le Fagotin

Pour notre plus récent souper en tête à tête, nous avons décidé avec Chéri de tester un restaurant tout près de chez nous: Le Fagotin. Bien qu’il existe depuis 10 ans, nous ne l’avons découvert que très récemment pourtant il a l’avantage d’être un « apportez votre vin ».

escargotbrieCôté menu, il se veut de cuisine française et ça ressort bien sur la carte puisque rien qu’au niveau des entrées, on propose 2 choix d’escargots! Étant une grande amatrice de ces petites bêtes-là, j’ai donc pris l’entrée « escargots style »philly » » alors que Chéri a choisi le « brie fondant en sa croûte de noisettes et coulis de miel ». Ne me demandez pas en quoi consiste le « philly » de mon plat, la serveuse m’a vaguement expliqué et ce que j’en ai retenu c’était que ça avait un rapport avec Subway! Sans doute un choix quelconque qu’ils proposent mais comme je ne vais jamais dans cette enseigne, ça ne m’a pas évoqué grand chose et au goût, ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable non plus. Chéri a bien aimé son entrée pour sa part.

Mignon_boeufmagret_canardEn plat principal, j’ai opté pour le « mignon de bœuf et sa sauce au bacon et noisettes ». La viande était bien tendre, la portion généreuse mais la sauce un peu trop claire à mon goût et le bacon emportait tout le goût malheureusement. Chéri, lui, a pris le magret de canard au miel et a bien aimé. Seul reproche, le magret, bien qu’entier, était un peu petit pour son appétit.

Pot_chocolatJe me suis laissée tenter par un dessert et j’ai pris le « pot chocolaté et son “Crumble” ». Grosse déception. Je m’attendais à une sorte de crème au chocolat un peu rafraichissante après un repas copieux alors qu’il s’agissait tout simplement de ganache très épaisse surmonté de miettes de crumble sans goût particulier! J’ai difficilement mangé quelques cuillères mais un pot de ganache en guise de dessert, ce n’est vraiment pas pour moi!

Vous le voyez c’est un bilan assez mitigé d’autant que ce n’est pas donné. Entre Chéri qui a pris que des choses à la carte et moi qui ai pris le plat le plus cher du menu, on en a eu pour 120$ environ avec taxes et tips! Honnêtement je ne suis pas sûre qu’on y retournera.

Le Fagotin, 5243 Chemin de Chambly, Saint-Hubert

Vers un mode de vie plus… sain? (2)

Forte de mes nouvelles bonnes résolutions, j’ai guetté attentivement quand aurait lieu la Journée verte à Longueuil cette année pour être sûre d’avoir un récupérateur d’eau de pluie et un bac à compost subventionnés par la ville! Une fois annoncée, j’ai réservé mes deux items en ligne et je suis allée les chercher au Marché Public de Longueuil un jour d’avril.

bac-compostQuelques semaines plus tard, Chéri a installé le récupérateur d’eau de pluie sous une gouttière et le bac à compost près du deck. Le choix de l’emplacement pour ce dernier a été un peu compliqué puisqu’il ne faut pas qu’il soit en plein soleil toute la journée mais il faut aussi qu’il soit proche pour ne pas rechigner à y aller dès qu’il ne fait pas beau!

Depuis, nous avons un Tupperware sur le comptoir qui recueille tous nos déchets de table, sauf de viande et poisson, et on a assez vite pris le pli. On a hésité à acheter une poubelle dédiée à ça que l’on aurait accrochée à l’intérieur d’un placard mais après mûres réflexions, on a choisi de continuer avec notre boîte sur le comptoir. Elle est facilement accessible, comme elle n’est pas très grosse, on la vide aux 2-3 jours en évitant les odeurs et surtout, elle se lave très facilement!

On a acheté un outil pour « retourner » le compost et donc on essaie de penser à le faire aux semaines environ. Le plus dur dans tout ça, c’est de savoir si on fait les choses comme il faut puisqu’on y va un peu comme on le sent! On ne fait pas très attention à l’équilibre entre matière brune, pleine de carbone, (feuilles mortes, terre, journal, pâte…) et matière verte, riche en azote, (fruits, légumes, mauvaises herbes…) ou encore à l’humidité alors on se demande si tout est normal mais comme cela peut prendre de 1 à 3 ans avant d’avoir du compost, on n’est pas près d’avoir la réponse! En même temps, on le fait pour réduire nos déchets et non pour avoir de la terre à compost, même si ça serait sympa d’en avoir! À noter tout de même qu’il est prévu à l’horizon 2018 que Longueuil (et donc St-Hubert) collecte les résidus organiques alors peut-être que rendu là, on choisira cette option pour se simplifier la vie…

récupérateur-eau-pluieCôté récupérateur d’eau de pluie, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’est très vite rempli! En un gros orage, on avait déjà de quoi faire! La seule chose à laquelle on ne pense pas, c’est qu’il est 10 fois plus long d’arroser son potager comme ça qu’avec un bon vieux tuyau d’arrosage! Premièrement, le robinet est assez bas (logique) donc il faut un petit arrosoir ou alors creuser la terre pour pouvoir glisser un arrosoir plus gros. Mais même à ça, le débit est lent alors il faut s’armer de patience.

On peut toujours choisir de mettre un tuyau qui se rend jusqu’au jardin mais ça va pour les plates-bandes, rien en hauteur puisqu’il n’y a pas de pompe! Ainsi pour les bacs à fleurs (c’est ce que nous avons le plus), pas le choix d’y aller avec l’arrosoir! Enfin, bon ça m’apprend la patience mais c’est là où on se rend compte que l’écologie est toute une job!

L’Asie, avenue McGill College

Au coin de McGill collège et de Maisonneuve se trouvait un restaurant à burger où j’allais quelque fois avec des collègues, quoique de moins en moins car le prix était bien trop élevé pour ce qu’il y avait dans l’assiette. C’est donc assez logiquement que ce restaurant a fermé il y a quelques mois.

À sa place à ouvert récemment un restaurant… asiatique! Comme on n’en manque pas trop dans le coin et que j’ai déjà mon chouchou Atti (voire l’Orchidee de Chine quand le budget est là), je n’étais vraiment pas emballée ni pressée de le tester.

Bento-teriyaki

Mais quand les beaux jours ont permis de manger dehors, l’appel de la terrasse de L’Asie resto bar a été plus fort et je me suis retrouvée là-bas avec Chéri. Ça a été une très bonne surprise! Il y a de nombreux choix, dont des tartares, mais nous avons chacun opté pour un Bento. Pour moi, le classique Général Tao car ça faisait une éternité que je n’en avais pas mangé, avec soupe miso, riz, salade et rouleau de printemps en plus. C’était délicieux mais vraiment!

Chéri a pris un Bento encore plus copieux avec crevettes et légumes tempura, 6 makis et poulet Teriyaki. Lui aussi a beaucoup aimé! Depuis on y est retourné une fois, on a pris exactement la même chose et on a déjà hâte à la prochaine occasion!

Côté prix, comptez avant taxes 12$ pour mon choix et 16$ pour celui de Chéri. Notez qu’ils servent aussi de la sangria…

1777 McGill College Avenue, Montreal, QC,  H3A 1Z4

Vers un mode de vie plus… sain? (1)

Au détour d’un article, je vous ai mentionné que je changeais des habitudes dans mon « mode de vie », à la fois pour faire des achats plus « santé » et à la fois pour réduire mes déchets.

ServietteshygieniqueslavablesDiva Cup

Sur ce dernier plan, j’ai enfin sauté le pas de troquer mes cotons à démaquiller jetables pour leur pendant lavables! Ce même jour, j’ai aussi acheté des serviettes hygiéniques lavables et sérieux, je suis ravie de mon achat! Bon j’ai voulu commencer doucement pour voir si j’étais confortable avec, alors j’en ai acheté juste 2 mais entre ça et la Diva Cup, je crois que j’en ai fini avec les tampons et autres serviettes jetables pleines de produits chimiques!

shampoing lushPour rester sur le sujet de la salle de bain, je troque aussi mes produits de beauté industriel aux listes d’ingrédients bien trop longues et obscures contre des produits plus naturels, sans conservateurs notamment. Cela implique de les magasiner autre part qu’à la pharmacie de base, chez Avril Supermarché pour moi, mais il y a plein d’autres boutiques qui en vendent, sans compter les sites internet. J’ai testé plusieurs marques de shampoings (Oneka, Hemp Co., Druide) mais je compte aussi limiter les flacons pour éviter les déchets. Il me reste donc l’option shampoing solide (j’en teste un de Lush justement qu’on m’a offert) ou en vrac. Là encore plusieurs boutiques en offre, notamment Maman Autrement à St-Bruno pour celles qui habitent la Rive-Sud. D’ailleurs j’ai aussi viré le gel douche de ma salle de bain pour revenir aux bonnes vieilles savonnettes! Ça n’a l’air de rien mais hop, encore des flacons de moins dans ma poubelle et finalement je ne trouve pas ça si désagréable alors que j’aimais vraiment (vraiment) les gels douches. Ça m’a quand même pris un bon 3 semaines pour ne plus avoir le réflexe de chercher mon gel douche au moment de me savonner!

Et à part ma salle de bain? Les autres efforts sont moins notables. On n’achète plus de sopalin ce qui m’a valu de réaménager un tiroir de la cuisine pour y mettre à portée de mains suffisamment de torchons et débarbouillettes. À date le seul moment où le rouleau d’essuie-tout me manque c’est pour absorber le trop plein d’huile quand on fait des frites maison ou d’autres choses à la friteuse. Pour l’instant je me sers d’un reste de serviettes jetables qu’on a mais j’ai un peu de mal à me faire à l’idée d’utiliser des torchons pour ça. À travailler donc.

thumbnail_IMG_4312Mes parents m’ont envoyé tout un lot de mouchoirs lavables après que j’ai mentionné que j’aimerais bien qu’ils me ramènent quelques mouchoirs en tissu de leur réserve lors de leur prochaine visite. Du coup, depuis une semaine, je suis revenue à mes bonnes vieilles habitudes d’enfant en ressortant mon gros mouchoir. C’est ainsi que je me suis vite rendue compte que je préférerais en avoir plein de petits (un peu comme des jetables) plutôt que des très grands comme mes parents m’ont envoyés.Le problème des très grands c’est que ça prend beaucoup de place dans les poches et qu’en plus, on ne sait plus quel bout on a utilisé si on fait juste s’essuyer un peu le nez. Mais l’un dans l’autre, pour moi qui consomme beaucoup de mouchoirs jetables avec toujours « la goutte au nez », c’est une petite fierté quand je vois ma boîte de mouchoirs jetables à la fin de la journée et que je me dis que je n’en ai pris aucun aujourd’hui! J’imagine qu’un jour ce sera naturel mais à date, ça me procure un petit bonheur.

Choix de vrac chez Maman autrement

Évidemment le plus gros côté déchet reste à faire avec notre poubelle de cuisine. Pour se faire, il n’y a pas 36 options, il va falloir se mettre au compostage! J’envie les villes/arrondissements qui offrent ce service à leurs citoyens parce que chez nous ce n’est pas prévu avant 2018-2020! Alors on fait quoi en attendant? Et bien, on profite de la journée verte à Longueuil le 30 avril pour récupérer un composteur à 30$, un récupérateur d’eau à 25$ et hop, on se lance! Je vous en dirais plus quand on aura commencé!

Avec le compost, on devrait réduire pour une bonne partie notre poubelle. Il nous restera encore bien du chemin mais on va passer au vrac dès que les flacons de produit à vaisselle et lessive seront finis, ce qui fera encore un pas dans la bonne direction. Il faudrait qu’on consomme aussi moins de produits emballés voire suremballés mais dans notre coin, il y a peu d’épiceries qui vont dans ce sens et on ne veut pas non plus faire 36 arrêts. La solution pourrait être de passer par une offre de panier de légumes pour déjà limiter certains emballages (genre les courgettes emballées par 3 chez IGA!) mais encore faut-il trouver celui qui nous convient et qui ne suremballe pas lui-même!

Plein de petits progrès donc ces derniers mois et on regarde une habitude après l’autre pour essayer de trouver une alternative sans bousculer toutes nos habitudes non plus selon les conseils de Lauraki notamment. Parce que c’est pas tout mais ma moitié est moins emballé que moi par ces changements et il faut du temps pour l’amadouer parfois!

Brunch au Communion

IMG_4260Depuis quelques mois, les brunchs ne sont pas trop mon trucs. J’ai l’impression de toujours manger la même chose, avec rarement le sentiment d’avoir reçu une assiette de qualité. Entre pommes de terre quelconque, fruits sans goût ou lieu trop bruyant/trop cantine, etc., je ne suis plus tellement motivée pour ce type de repas. Cependant, quand on a de la visite de France, on essaie de leur faire partager cette « tradition » bien d’ici et si on peut découvrir une nouvelle adresse au passage, tant mieux.

C’est ainsi que nous sommes allés au restaurant Communion dans le Vieux-Montréal un dimanche ensoleillé mais bien trop froid d’avril. J’ai beaucoup aimé le lieu. Il avait un côté chaleureux, un peu fancy mais sans forcé avec Elvis Presley en fond sonore, de grandes fenêtres qui donnent sur le St-Laurent, une salle assez petite et un service discret mais efficace.

English breakfast
English breakfast
Assiette Santé!
Assiette Santé!

Côté assiette, il y a peu de choix avec une assiette typique, « English breakfast », qui comprend un peu de tout: œufs,  saucisse, fève, bacon, même boudin noir, une assiette « Santé » avec pancakes aux bleuets, parfait au yaourt, muesli, œufs pochés, fruits, etc., et des œufs bénédictines (3 sortes au choix). Les enfants ont le choix entre des pancakes aux bleuets ou des œufs brouillés avec des pommes de terre (8$). Nous avons pris un de chaque pour que les filles partagent en ajoutant deux saucisses. J’en arrive à ma première critique : c’est un peu cher. Par exemple, le supplément pour deux saucisses est de 5$, alors c’est vrai qu’elles sont très bonnes mais d’un coup, l’assiette pour enfant coûte 13$!

Oeufs bénédictines aux épinards
Oeufs bénédictines aux épinards

Les autres plats sont dans les 16-18$ et je n’aurais pas eu de problème si mes œufs bénédictines aux épinards avaient une sauce décente. Là franchement, c’est comme s’il n’y avait pas de sauce et comme il y avait juste des épinards, pas de fromage en plus ou autres, ça donne l’impression de manger un œuf sur un muffin anglais, le tout nature. Du côté des autres assiettes, je crois que tout le monde était satisfait, sauf par le boudin noir qui était apparemment sec.

Pain délicieux
Pain délicieux

Par contre, c’est servi avec pain baguette et bagel aux sésames et là, on s’est régalé! J’ai mangé 3 tartines je crois alors que lorsqu’on nous sert du pain de mie, j’en mange rarement une!

En résumé, j’y retournerais ne serait-ce que pour le lieu, bien situé pour nos amis « touristes » et vraiment agréable, et comme en plus c’est à côté de la Maison Christian Faure, ça donne une excuse pour y faire un petit détour…

Communion – 135 rue de la Commune Ouest, Montréal

L’orchidée de Chine


Formule du midi
Formule du midi


Parmi les restaurants du centre-ville, il y en a un que j’affectionne tout particulièrement qui s’appelle: L’orchidée de Chine. Situé sur la rue Peel, tout près de De Maisonneuve, on a tendance à passer devant le restaurant sans y prêter attention. Pourtant on y sert de la très bonne cuisine chinoise, fine, goûteuse, de celle qui nous donne envie de lécher notre assiette.

Les fameux dumplings
Les fameux dumplings, ou plutôt ce qu’il en reste


Il y a des formules le midi (voir ci-dessus) mais personnellement je préfère les choix à la carte. Tout d’abord parce qu’il FAUT absolument prendre les dumplings à la sauce aux arachides en entrée. C’est juste les meilleurs dumplings ever et pour de vrai, j’ai tenté de lécher discrètement mon assiette quand j’y suis allée avec mon chum la dernière fois!

Orchidee Plats a partager
Un aperçu des portions avec ce qu’il reste à partager en arrière-plan après le premier « service »

Après vous n’aurez que l’embarras du choix. Au fil de mes quelques visites, j’ai eu l’occasion de tester le poulet Général Tao, le bœuf à l’orange, le canard salé et les légumes croustillants pour les plats dont je me souviens. Un des intérêts est que vous pouvez partager les plats, ce qui vous permet, si vous êtes une bonne tablée, de goûter plusieurs items. Nous avons fait la même chose avec Chéri en prenant bœuf à l’orange et Général Tao. Le service (en français, je précise) est très agréable avec des serveurs qui viennent vous resservir quand votre assiette se termine. Le seul bémol pour moi, c’est que beaucoup de leurs plats sont épicés dans le sens piquant et qu’étant une chochotte à ce niveau-là, ça me gêne un peu mais honnêtement je refais quand même les même choix à ma visite suivante car tout est trop bon!

Par contre, qui dit fine cuisine, dit prix en conséquence. On parle ici de 20$ environ le plat auquel il faut ajouter du riz et les dumplings en entrée. La note grimpe vite mais ça vaut le coup une fois de temps en temps, d’autant que les portions sont généreuses!

L’Orchidée de Chine – 2017 rue Peel, Montréal

Mon expérience avec Culiniste

Il y a quelques semaines, Marie m’a envoyé une offre pour découvrir gratuitement Culiniste (« Des ingrédients frais et des recettes délicieuses livrés chez vous chaque semaine »), soit 3 repas pour 2 ou 2 repas pour 4 dans la semaine.

En quoi consiste Culiniste? Vous choisissez chaque semaine sur leur site internet les menus qui vous tentent et le mardi, avant 20h, vous découvrez votre boîte devant votre porte avec tous les produits nécessaires pour réaliser votre choix.

IMG_3870Les produits sont frais, locaux autant que possible et de très bonne qualité pour ceux qu’on a testés.

Par contre, il s’agit d’un abonnement. Si vous ne souhaitez pas être livré une semaine, il faut bien penser à aller sur le site cocher « sauter cette semaine ». De notre côté, nous avons eu quelques soucis avec ce système. D’abord, comme je regardais les recettes « familial » (pour 4 puisqu’on a besoin de lunch), je trouvais le choix assez limité et pendant les 2 premières semaines, rien ne nous tentait. Ensuite, on est parti en vacances et il a fallu penser à cocher « sauter cette semaine » à chaque fois… La semaine suivante, je m’étais résolue à commander dans la section « pour 2 » puisqu’il y avait vraiment des choix plus tentants pour nous. Sauf que mon lien pour l’offre gratuite était expiré! En contactant le service à la clientèle, on s’est rendu compte qu’Il nous avait automatiquement passé une commande car on n’avait pas sauté la semaine de livraison et que comme on n’avait pas choisi, c’était 2 menus pour 4 au hasard! J’ai demandé à faire annuler mais on m’a passé l’offre gratuite dessus et surtout on a accepté de changer les recettes pour celles que je souhaitais!

Autrement dit, autant le système d’abonnement est vraiment une plaie (encore que depuis peu on peut sauter plusieurs semaines d’un coup, ce qui doit faciliter les choses), autant le service à la clientèle est très arrangeant!

IMG_3871Parlons cuisine maintenant. Découvrir tous les produits frais, aux bonnes quantités était un pur plaisir, même si on peut regretter tous les emballages que cela entraine (qui sont tous recyclables par contre). Premier repas: filet de saumon avec sauce avec sauce chimichurri et salade d’hiver à l’épeautre. On a aimé mais il y avait tellement d’ail dans la sauce que ça m’a un peu écœuré. Par contre, on retiendra la salade d’épeautre, on n’en fait jamais alors que c’est plutôt sympa.

IMG_3876Deuxième repas: gnocchis au pesto de basilic avec champignons cremini et tomates séchées. Première fois que nous faisions des gnocchis sans les faire d’abord cuire à l’eau et le résultat, avec tous les petits légumes, était très bon. Simples mais efficace, on refera avec plaisir.

IMG_3882Troisième repas: pain de viande à la dinde et aux légumes avec bébé épinard.J’avais volontairement choisi des recettes avec peu de viande car Chéri étant un grand carnivore, on en mange déjà assez souvent. Au final, ça a été mon repas préféré! J’ai trouvé ça très goûteux, pas trop long à faire et encore une fois, ça changeait, nous permettant de manger de la viande différemment.

Est-ce qu’on continue avec Culiniste? À date, je n’ai pas recommandé car les recettes ne me tentaient pas mais j’essaie de regarder chaque semaine.

Les moins?

  • Le coût! 3 repas pour 4 personnes coûtent 120$ mais il y a possibilité d’avoir 3 repas pour 2 par exemple à 65$.
  • l’abonnement à gérer

Les plus?

  • les portions pour 4 étaient très généreuses puisque j’ai amené des lunchs à une de mes collègues deux fois.
  • des saveurs qui ressortent bien, des idées à reprendre.
  • on a cuisiné en tandem avec Chéri et c’était marrant de suivre la recette .
  • avoir pile les bonnes portions histoire d’éviter tout gaspillage! Ainsi quand il y a besoin d’une branche de céleri, on ne se retrouve pas avec un céleri entier avec lequel composé rapidement…

Atti, mon chouchou

Cela fait des années que je travaille au centre-ville, tout près du métro McGill, et des places à lunch, j’en ai essayées pas mal. Mais la seule et unique où je retourne régulièrement, la seule et unique qui met tout le monde d’accord quand on hésite où aller entre collègues est invariablement Atti! Atti est un restaurant coréen sur la rue University (maintenant Robert-Bourassa d’ailleurs) qu’on remarque à peine, où dans lequel on ne s’aventurerait pas forcément à cause de son étage en demi sous-sol.

La première fois que j’y suis allée, c’était à l’occasion de l’anniversaire d’une de mes collègues, en grand groupe. On avait commandé différents plats qu’on avait partagé mais le serveur nous avait expliqué que ce n’était pas le principe du restaurant… On l’avait fait quand même et j’avais aimé sans plus mais je serais bien incapable de vous redire ce que j’avais goûté ce jour-là.

IMG_3825Plusieurs mois plus tard, j’y suis allée avec une collègue qui m’a dit qu’il fallait que je prenne le « bibimbap ». Un peu difficile à prononcer même plusieurs années plus tard, le bibimbap est un plat unique qui regroupe toutes sortes de choses : légumes variés, œufs, pousse de soja, salade, riz et bien sûr un choix de viande ou crevettes. Vous aurez aussi à choisir une sauce parmi un choix de 3 mais je vous le dis, il faut prendre la sauce Atti tout simplement. Pour ma part, je prends toujours le bibimbap au bœuf alors qu’une collègue prend plutôt celui au poulet. Depuis je n’ai jamais rien testé d’autres, tant ce plat me plaît. Il faut savoir par contre que les légumes n’étant pas chaud, c’est un plat tout juste tiède, ce qui n’est pas au goût de tout le monde!

IMG_3822Comme tous les items au menu, il est servi avec une sorte d’entrée composée de 3 préparations. Le plus souvent des pommes de terre cuites et marinées (délicieuses), du chou (trop épicé pour moi) et des haricots verts relevés. Fut un temps où il y avait des crevettes panées qui étaient juste divines mais ça fait bien longtemps qu’elles ont disparu. On vous apportera également un bol de bouillon. À noter que tout est apporté en même temps car c’est apparemment ainsi dans la culture sud-coréenne. Pour ce plat, il vous en coûtera 12$.

IMG_3824Une amie plus aventureuse que moi a pris à plusieurs reprises les nouilles Japchae, qui sont des nouilles transparentes de patate douce qu’elle aime beaucoup. Elle a aussi récemment goûté la soupe au bœuf et ça, par contre, ce n’était vraiment pas terrible! Le bouillon goûtait juste l’eau chaude, très décevant.

Le jeudi et vendredi midi, le restaurant est souvent plein, bien qu’il y ait une salle au sous-sol donc mieux vaut réserver. À noter aussi qu’il y fait souvent assez froid et que si vous êtes placé au sous-sol, vous pourrez être assis à une table traditionnelle où on vous demandera d’enlever vos chaussures. Je dis ça juste au cas où vous ayez des chaussettes trouées!

2077, rue Robert-Bourassa

Punta Cana avec 2 marmots

P1120622Alors nos vacances avec les enfants, ça a donné quelque chose comme ça:

  • À 2 ans, l’enfant peut tenir tête au douanier pour ne pas laisser son doudou le temps de passer le portique de sécurité
  • Le système informatique d’Air Transat ne verra pas de problème à assoir des enfants en bas âge tout seul, en bout de rangée, sans parents à côté. Et si l’avion est plein et que beaucoup de passagers ont payé pour réserver un siège bien précis, vous pourriez vous retrouver avec un enfant de 4 ans, assis à côté d’un couple d’étrangers, et vous une rangée devant. Pas très pratique quand elle se plaint d’avoir mal aux oreilles à l’arrivée.
  • Si en vous échappant au soleil, vous pensez que l’habillage des enfants sera plus rapide puisque vous n’aurez pas d’habit de neige à leur faire enfiler, vous pourriez avoir tord! Parce que tout à coup, elles veulent mettre des leggings, des chaussettes (par 30°), ou une robe par-dessus un tee-shirt et un short, rester en pyjama ou les sandales de maman ou… Bref, elles ne manquent jamais d’idées pour que vous continuiez à dire « allez, habille-toi, on t’attend! »
  • À la pataugeoire, votre enfant la plus jeune pourrait bien décider de faire caca dans la piscine TOUS LES JOURS! Mais à des heures différentes pour être sûr de vous garder en alerte dès qu’elle se tient debout sans bouger plus de 20 secondes!
  • Vos filles pourraient bien réclamer d’aller au bar de la piscine encore plus souvent que votre chum! Et vous aurez bien du mal à savoir si c’est à cause du jus qui laisse les lèvres bleues ou à cause de la cascade qu’il faut franchir qui chatouille les cheveux!
  • La douche, proche de la piscine pourrait bien devenir le terrain de jeu favori des petites parce qu’après tout si à la maison, ça engendre des cris, ça a l’air qu’en vacances, c’est fun! Du coup, vas-y que je me rince les pieds, et les fesses tiens, et mon maillot (team cul nu même en vacances) et que je ressors, et que j’y retourne, etc. Franchement la plage, c’est tellement surfait!
  • Y a pas plus adorables avec les enfants que les dominicains! En tout cas, à notre hôtel, ils avaient tous l’air VRAIMENT contents quand ils voyaient les filles, ils n’hésitaient pas à porter Mia pour la mettre dans un réhausseur, à leur faire des blagues, on a même vu un serveur d’un des restaurants porter une petite fille de 18 mois environ qui pleurait beaucoup pendant que ses parents et sa grande sœur essayaient de manger! Il l’a prise dans ses bras pendant son service, s’est baladé avec elle à travers les tables pour lui changer les idées, à continuer comme ça un bon 15 minutes puis est reparti à sa tâche! Franchement c’était très mignon!
  • Si vous pensiez pouvoir fureter au buffet tranquillement, c’était sans compter les enfants qui décideraient de sauter de leur chaise pour vous accompagner au moins « refill », les 3/4 du temps sans chaussure puisque les gougounes seront tombées en mangeant. Et donc au lieu de prendre 2 minutes, votre escapade en prendra 10!
  • Cette semaine vous fera réaliser que les lits double sont minuscules et que pas un couple ne peut bien dormir là-dedans! C’est ainsi que vous ferez le bonheur de vos filles en dormant chacun avec une! Par contre, chaque soir sera une négociation pour savoir qui dort avec… maman (évidemment!).
  • Vos 2 marmots seront de très bon bagagistes et n’hésiteront pas à traîner la valise cabine par eux-mêmes, s’attirant ainsi tous les « ohhh elle est tellement cute » des voyageurs passant à côté quand c’est l’enfant de 2 ans qui s’y est collée (volontairement, je précise!).

Bon, on repart quand?

Trapped, jeu d’évasion

trappedIl y a quelques mois, au détour d’une soirée de gars, mon chum a testé ce qu’on appelle un « jeu d’évasion » et depuis je me suis rendue compte que c’est hyper populaire puisque les concepts se multiplient et que les choix ne manquent pas à Montréal et même au Dix30 (quelques adresses ici).

Lui avait testé « Échappe-toi » alors qu’avec 4 copines, nous avons opté, après quelques hésitations, pour Trapped et le scénario « Death Note ». Le principe? Nous sommes 5 agents du FBI enfermés dans la chambre d’un jeune étudiant en possession d’un journal maléfique dans lequel il suffit d’inscrire le nom d’une personne pour que celle-ci décède d’une crise cardiaque. Notre but est donc de retrouver le journal (Death Note) et de sortir de la pièce avant que le meurtrier ne revienne et nous tue. Pour cela nous avons 1h et deux lampes de poche pour explorer la chambre.

Après quelques secondes à rigoler bêtement, nous nous sommes lancer dans le jeu à la recherche des indices. Je dois dire que c’était pas mal plus difficile que ce que je pensais et surtout qu’il y avait plus un aspect « hasard » (pour trouver le bon code par exemple) qu’un aspect intrigue/réflexion.

Mais c’était très sympa, l’heure est passée vite et ça nous a donné envie de tenter d’autres scénarios ou de se faire des soirées jeux sous une autre forme comme le bar à jeux de société qu’il faudrait qu’on teste.

Côté prix, compter 28$ par personne + taxes.