Catégorie : D. teste tout

Toi Moi et Café

toi-moi-cafe.jpg
Oui il existe de bonnes adresses de brunchs en dehors du Plateau et pour preuve, Toi Moi et Café est situé près du marché Atwater (métro Lionel Groulx donc).

On y déguste des pains dorés (3) recouverts de sauce choco-noisette et entourés de fruits frais, ou des crêpes roulées fromage-épinard par exemple, ou encore des œufs-bacon-rôties traditionnels. Le tout accompagné de jus de fruits frais mais surtout de café servi dans une cafetière Bodum, parmi un choix de plus de 80 variétés dont une quinzaine équitables! Les prix sont plus qu’abordables puisque pour l’assiette de pains dorés copieuse et le jus d’orange pressé j’ai payé 11$ et quelque.

En cherchant leur site Internet, je me suis rendue compte qu’ils avaient une deuxième adresse, sur le Plateau (c’est malin ça!). Pour les amateurs dans le quartier, c’est sur Laurier, angle Jeanne Mance!
http://www.toimoicafe.com/

Someone got a Wii!

wii.jpeg Le someone en question qui a une Wii ce n’est pas moi mais mon chéri, mais disons que je prends de l’avance sur (l’éventuel) jour où on emménagera ensemble!

Dimanche, pendant que je bouquinais et que Monsieur s’ennuyait, il a trouvé une activité: aller se balader en ville à la recherche d’une Wii! Avant de lâcher mon livre, je me suis assurée qu’il comptait bien l’acheter si jamais on la trouvait (car apparemment il n’y en a plus chez Futureshop), pas folle la guêpe!

On est donc partis à pied direction le centre-ville mais avant toutes choses Atwater et son centre commercial… Pas besoin d’aller très loin, il y avait des Wii chez Zellers! Un quart d’heure plus tard on repartait avec notre nouveau jouet, tout contents!

On a donc fait les malins au milieu du salon (qui se révèle trop petit tout à coup) sous les yeux amusés de Sam, le 3e larron et colocataire. L’histoire retiendra que le tennis c’est pas facile mais que j’ai explosé Monsieur au bowling et au golf!
Je m’abstiens de parler des jeux de Wii Play car j’en ai pas gagné un seul! WTF!!

En tout cas, c’est vraiment le fun pour jouer entre amis et c’est impressionnant de voir la sensibilité des manettes (si on peut encore appeler ça des manettes)! Maintenant, j’attends avec impatience que la Wii soit pucée pour pouvoir découvrir toutes sortes d’autres jeux!
Évidemment, la Wii Fit est sur la liste des prochains achats mais pour le coup elle semble vraiment introuvable! Pff!

La maison du macaron

macaron-octobre.gif Pour la troisième fois, je le répète ici, moi, les macarons ce n’est pas trop mon truc! Pourtant, après avoir testé Ladurée et Hermé à Paris, j’ai couru à LA nouvelle adresse montréalaise: La maison du macaron!

D’abord c’était l’occasion d’une grande balade car on est parti de Place St Henri pour aller (et revenir) à pied à ladite boutique (à l’autre bout de la ville) sur le Plateau. Les macarons pas encore avalés qu’ils étaient déjà éliminés! Comment ça, ça ne marche pas comme ça?!
Bref, après une petite marche, on se retrouve sur De la Roche/Mont-Royal à la recherche de l’enseigne et on a failli passer devant sans la voir! C’est bête mais elle est accolée à un salon de manucure à l’air cheap mais dont la devanture est dans les mêmes tons!

Une fois à l’intérieur, on a pu rencontrer les propriétaires des lieux, très sympas, qui prennent le temps d’expliquer leur fonctionnement, le macaron du mois et de nous conseiller. On a opté pour la boîte de 12 macarons qu’on a rempli de chocolat, framboise, fraise, orange, caramel-beurre salé, cannelle et mon préféré: fruits de la passion-chocolat! On a aussi dégusté le macaron du mois: citrouille-épices (oui, oui, malgré l’expérience Hermé, j’ai pris le risque!).

En résumé, certains parfums se démarquent des autres mais dans l’ensemble tous sont très bons, même s’ils sont (forcément) en dessous de ceux de Ladurée… Cela dit, j’y retournerais avec plaisir, ne serait-ce que pour le macaron du mois et surtout pour ceux salés qui sont annoncés pour l’hiver et les Fêtes… Humm! Et pour ce qui est du prix, on en a eu pour 16$…

Pour les photos désolés, mais la boîte était quasiment vides en rentrant à l’appart (je vous avais dit que c’était loin)… Oups! Du coup, j’en ai repris une du site internet.

Fruits folie (pas si fou)

fruitsfolies.jpeg Il y a peu je suis allée bruncher à Fruits Folie au 3817 rue St Denis (coin Roy, métro Sherbrooke). J’y étais allée une fois il y a un an environ, le jour de mon retour en France et j’en gardais plutôt un bon souvenir. À y repenser, je crois que j’avais du prendre une crêpe cette fois-là.

Samedi dernier, j’y suis retournée, confiante, avec 8 personnes à qui j’avais proposé l’adresse et j’ai bien failli me faire lyncher tant tout était mauvais!

Le service pour commencer était déplorable. Plus lent impossible! Une des personnes présentes était pressée et avait commandé un bagel, ce qui est quand même ultra rapide à préparer mais un quart d’heure plus tard il n’était toujours pas là, bien qu’on est demandé à ce qu’il soit dans un doggy bag entre temps. Au final, il est arrivé bien après que tous les autres convives soient servis et la personne était partie depuis belle lurette prendre son bus! Je ne vous parle pas du sourire qui, évidemment, était absent du serveur!

Quand aux plats en eux-mêmes, les portions étaient loin d’être généreuses (2 quarts de fruit qui se battent en duel), c’était froid (et des oeufs froids c’est juste pas bon) et sans aucun intérêt (les pommes de terre notamment sont très quelconques). Le prix, quant à lui, est dans la moyenne de la ville, ce n’est même pas à dire que c’est économique!

Un seul mot d’ordre à l’avenir: éviter Fruits Folie!

Tandem

tandem.jpg L’autre jour, profitant de la visite de son papa et d’un ami à lui, mon chéri a loué un tandem pour faire une grande balade à vélo autour du canal Lachine de Montréal. Si on a fait la plus grande partie de la promenade chacun sur notre vélo, laissant aux aînés les joies du tandem, on a quand même voulu tester l’engin pour finir la journée.

Et bien c’est super rigolo comme truc!
Si vous êtes une fille on vous collera derrière la plupart du temps, et là c’est simple vous n’avez rien à faire à part matter les mecs en roller, torse nue, bronzage de malade et muscles saillants qui passent en sens inverse. Un régal! 🙂

Plus exactement vous aurez à pédaler et à arrêter de pédaler en même temps que la personne de devant sinon ça cafouille mais point de vitesse à changer, point de freinage à doser, même pas de guidon à tourner!
Il faut quand même avoir confiance dans la personne devant car vous avez son dos pour tout paysage mais peu de vue sur la route. C’est ainsi que part moment vous pouvez avoir l’impression que vous allez foncer dans un mur si le virage est un peu serré!

En grugeant un peu vous n’avez même pas à forcer sur les pédales dans les montées et si votre chéri trouve que c’est difficile, vous n’avez qu’à accuser le vélo « qu’est-ce que c’est lourd un tandem quand même! On se traine dans les montées! » et le tour est joué! C’est ce que j’appelle la belle vie! Mais moi j’ai pédalé tout le long hein, bien sûr!

Cuisine et dépendance

Vendredi soir, j’étais invitée chez Cuisine et dépendance, un restaurant génial situé au coin de St Laurent et St Joseph.
Dans un cadre à la fois sobre, moderne, classe et chaleureux, on vous propose de la cuisine délicieuse avec des produits frais et de qualité uniquement.

Si vous avez de la chance, vous tomberez sur un serveur atypique qui vous détaillera le menu de telle manière que vous saurez que les framboises qui composent votre dessert viennent de chez M. Bertrand alors que c’est M. Noël qui a fourni les homards pour la bisque de votre risotto, accompagnant votre filet de flétan élevé par M. Marc! Tout un programme, en tout cas de quoi éveiller vos papilles en attendant la mise en bouche autour d’un cocktail maison créé spécialement pour vous.

Chaque plat est un délice, le cadre très agréable, ne reste que l’addition un peu élevée puisqu’il faut compter quasiment 100$ par personne mais avec un apéro, une bouteille de vin et entrée-plat-dessert, tous très copieux…
Disons que si l’on veut se faire plaisir et déguster de la vraie gastronomie, c’est l’endroit idéal mais il y a peu de chance que vous y alliez chaque semaine ou alors vous avez un budget restaurant bien sympathique!

http://www.cuisineetdependance.ca/

Du rasoir à l’épilateur… ou pas!

Comme un certain nombre de blogueuses, j’ai eu la chance d’être sélectionnée par Buzzparadise pour tester en avant-première le presque révolutionnaire nouvel épilateur de Panasonic.

Le problème c’est que moi les épilateurs j’aime pas parce que ça fait mal et que je suis douillette (et que même si je ne l’étais pas, ça ferait toujours mal)! J’ai testé deux fois ces engins de malheur, avec deux épilateurs différents et à chaque fois le résultat a été le même « c’est trop douloureux je peux pas! »

Sauf que lorsqu’on m’offre gratuitement un produit en avant-première, je fais fi de tout pour accepter dans la seconde et même que je m’applique à lire la documentation pour voir à quoi je m’expose (et réduire le risque de faire une bêtise).
Si j’en crois la notice, cet épilateur est magique car, sans fil, on peut l’utiliser sous la douche et réduire ainsi la douleur! Ouah! Ça laisse rêveuse et ça me fait presque franchir le pas sans trembler!
untitled
Armée du mignon objet (très maniable aussi), de son embout à 3 têtes et de mon gel douche, j’ai donc allumé le Wet and Dry et première constatation, il est relativement silencieux, on est loin du gros bruit des anciens épilateurs qui, déjà, faisait paniquer. Après, il faut reconnaître que niveau douleur, c’est vraiment moindre, quelques picotements type électricité, mais ça reste très supportable même pour moi!! Génial!

Par contre, pour l’embout spécial maillot, un truc à du m’échapper car c’est loin d’être efficace, ce qui fait que j’ai repris l’embout de compet’ à 3 têtes même si ce n’est pas celui prévu pour…

Sous la douche j’avais du mal à me rendre compte s’il restait des poils ou pas et j’ai eu beau repasser plusieurs fois, le constat est sans appel en sortant de la douche, il y a des ratés! En lisant les blogs des autres « testeuses », il semble que l’épilateur soit plus efficace à sec… Étant donné que sous l’eau, je n’avais quasiment pas eu mal, je testerai donc comme une grande à sec la prochaine fois…

Par contre, si cet épilateur est vraiment top, je n’avais pas pris en compte les démangeaisons après coup (qui sont peut-être inhérente à tout épilateur??)! J’ai beau hydrater ma peau, ça me gratte et puis ça fait des petits boutons! Du coup, j’avoue que le rasoir donne un rendu beaucoup plus doux et moins embêtant ce qui me fait hésiter pour la suite… Je vais voir comment ça évolue et je testerai une nouvelle fois à sec mais si c’est pour qu’à chaque fois j’ai la peau irritée, ça ne va pas le faire longtemps…

Des makis et du Nutella!

montorgueil.jpg C’est ce qui a composé mon dessert il y a une quinzaine de jours lorsque j’ai découvert Planet Sushi avec Kriss et Carinette.
Faut vous dire que les restos japonais pour moi c’est comme les macarons, c’est une mode qui me laisse un peu indifférente vu que je trouve les makis écœurants à la longue et les sushis, tout simplement pas à mon goût.

Pourtant Planet Sushi a une carte impressionnante, qui a même pu faire mon bonheur, c’est dire!
Déjà, ils ont des sortes de makis chauds et croustillants qui sont tout simplement divins mais dont j’ai oublié le nom exact…
On a aussi pris des tartares de saumon que les filles ont beaucoup aimé, moi un peu moins car je trouvais que cela manquait de goût, et des makis divers et variés évidemment.

maki-nutella.jpg Malgré ce repas déjà bien chargé nous avons craqué pour des makis au Nutella en dessert et il faut bien avouer qu’on les a dévorés! Le fait qu’ils soient froids fait que justement ils passent tout seul, même après un repas copieux. Ils se déclinent à la banane ou à la fraise et j’en saliverais sûrement à l’idée si je ne venais pas de passer 3 jours à enchaîner les repas de famille copieux!
Et pour les plus gourmands, il paraît qu’on peut même demander un surplus de Nutella, pour y tremper les makis sucrés!

Pour finir sur cette chaîne de restaurant, la déco moderne au mobilier blanc et rose est plutôt sympathique, sans compter l’effet ciel – plafond – étoilé. Le seul petit bémol revient à la musique légèrement forte et un peu trop techno… mais la carte originale rattrape le coup, surtout que les prix ne sont pas excessifs.