Catégorie : D. teste tout

Alors AURA, Foresta Lumina, ça vaut le coup?

Comme l’an passé, mon papa est ce mois de juin à Montréal pour son anniversaire alors j’en ai profité pour lui offrir une « activité » plutôt qu’un objet. L’an passé, on avait participé à un cours de cuisine dont on a tous gardé un très bon souvenir mais cette année, je me suis penchée sur les expériences montréalaises…

À l’occasion du 375ième anniversaire de Montréal, les idées ne manquent pas mais je me suis arrêtée sur 2 que j’avais moi-même très envie de tester et qui, par hasard, se trouvent toutes les deux être conçues par Moment Factory.

La première c’est le « spectacle » AURA donné à la Basilique Notre-Dame dans le Vieux-Montréal. On nous promet une « expérience lumineuse » au cœur de ce bâtiment sacré. J’avais pris les billets en ligne en avance car ce n’est pas disponible tous les jours et en arrivant pour notre « séance » de 18h, il y avait une sacrée foule! Les places coûtent 23$ pour un adulte mais il y a un tarif famille si vous y allez avec des enfants. À l’intérieur, on découvre tout d’abord des tableaux animés dont la technique nous impressionne avant de prendre place pour le « spectacle ». Avec seulement des jeux de lumières, des projections vidéos et un univers sonore, Moment Factory réussit à nous faire vivre 20 minutes incroyables! C’est difficile à décrire mais c’est tellement bien fait qu’à un moment on a l’impression que le cœur de la basilique va être renversé par les eaux et qu’on y croit vraiment! J’ai choisi de ne pas y emmener les enfants car j’y suis allée en semaine avec mes parents mais sans doute qu’à partir de 5 ans, ils apprécieront le spectacle. Prévoyez tout de même un casque ou des bouchons d’oreille car le son est vraiment fort (un petit devant moi s’est mis les mains sur les oreilles tout le long).

Bref, on a beaucoup aimé par contre, c’est CHER! Sérieusement 23$ pour 20 minutes (même si on ajoute un peu de temps avec les tableaux animés à découvrir), c’est bien trop cher pour moi.

L’autre activité que j’avais choisi d’offrir à mon père et donc à toute la famille au passage, c’était Foresta Lumina au parc de la Gorge de Coaticook. Comme les représentations commencent à 21h, j’avais décidé d’en profiter pour découvrir un peu la région que je ne connais pas trop bien. Par contre, il faut prendre les billets d’avance car c’est très couru. Pour ma part, je n’ai pas trop eu le choix pour faire rentrer ça dans les dates tant que mes parents étaient là, c’est donc dimanche 25 juin que nous y sommes allés… Et là commencent les problèmes!

Comme vous prenez les billets d’avance, vous n’avez aucun contrôle sur la météo et sachez que les billets ne sont ni échangeables ni remboursables! La météo annonçait des risques d’averses/d’orages mais il faisait grand beau en début de journée. Nous avons donc pris la route vers Magog pour arriver là-bas à l’heure du diner. On s’est garé près de la rue Principale Ouest et nous avons testé un resto au hasard: Méchant Steak. Mes parents y ont goûté un steak pendant que nous, on a préféré un brunch. Tout le monde a trouvé ça très bon et le service était très agréable. Comme on était garé juste devant des jeux pour enfant, les filles ont voulu y faire un tour pendant que mes parents se promenaient dans le rue principale, super agréable. Les choses se sont ensuite un peu compliquées quand ma plus jeune a eu des ennuis gastriques… La pauvre a du courir aux toilettes plusieurs fois en l’espace de peu de temps ce qui nous a aussi valu de devoir lui trouver en urgence quelques habits de rechange…

Puis il s’est mis à pleuvoir… des trombes d’eau!

Alors qu’on avait prévu de faire la balade du Marais de la rivière aux cerises, il a plutôt fallu se mettre à l’abri au plus vite… On s’est installé à la brûlerie Caffuccino (qui d’ailleurs ressemble presque plus à un bar qu’à un café) pour patienter. Les filles ont été relativement calmes et on a poussé un grand ouf de soulagement quand la pluie a cessé après 18h. On en a profité pour se balader rapidement au bord du lac qui est vraiment magnifique! Entre le lac et la rue Principale pleine de petits commerces et de terrasses, on avait vraiment l’impression d’être en vacances, loin de notre routine. Mais c’est pas tout ça, il fallait se rendre au parc de la gorge de Coaticook où j’avais réservé le restaurant Le coffret de l’imagination. C’est bien simple, il est situé juste en face de l’entrée de Foresta Lumina ce qui était parfait pour nous! On y a tous pris des moules frites qui étaient délicieuses, vraiment! Le service a été rapide, ce qui nous a permis d’être à 21h à l’entrée de notre prochaine étape! Pour info, il y a des navettes gratuites qui vont du centre-ville de Coaticook à Foresta Lumina si jamais vous décidez de manger là-bas par exemple.

On avait dit aux filles qu’on allait aller dans une forêt magique et je crois qu’on a tous ressenti ça ainsi. Il y a une petite attente car il faut scanner les billets de tout le monde mais ensuite on suit un parcours nocturne balisé chacun à notre rythme. Au milieu des fées et autres créatures plus ou moins sympathiques, on se balade dans le parc. On traverse même le pont suspendu qui est un des plus longs au Canada. Je n’étais pas trop rassurée dessus (j’ai peur du vide) mais le fait qu’il fasse nuit aidait puisque justement on ne voyait pas vraiment le vide!

Découvrir une foret de nuit est déjà assez rare (quand on a plus 15 ans en tout cas) mais alors avec la touche magique de Moment Factory, c’est encore une toute autre expérience. C’est super bien fait et les filles qui commençaient à sérieusement fatiguer de notre journée ont très bien marché. Elles n’ont pas lâché nos mains par contre parce qu’elles n’étaient pas très rassurées mais il y a un espace pour interagir en musique le long du parcours qui leur a beaucoup plu.

On a mis une grosse heure pour faire la balade tranquillement et à peine la voiture avait démarré que notre petit monde dormait! Au début, je pensais qu’on dormirait sur place histoire de s’éviter la route à 23h mais à 6 il aurait fallu 2 chambres d’hôtel et j’avoue que côté budget, ça revenait trop cher.

Parlant de budget, l’entrée pour Foresta Lumina coûte 16,50$ par personne (gratuit pour les 5 ans et moins) ce qui est beaucoup plus raisonnable que AURA, surtout qu’on y passe pas mal plus de temps et que c’est bien plus interactif! On le refera, c’est sûr!

Commencer le ski à 35 ans

Tous les Québécois vous le diront: pour supporter le long hiver de notre province, il FAUT faire des activités hivernales! Ça a l’air simple dit comme ça mais quand il fait nuit à 16h, qu’il peut faire -15 facilement, qu’on alterne verglas et chute de neige, la motivation pour sortir de chez soi n’est pas toujours au rendez-vous! Quand, en plus, vous avez des enfants en bas âge, que les habiller chaudement prend du temps, qu’ils ne peuvent pas rester dehors aussi longtemps que vous voire qu’ils ne veulent pas faire certaines activités (parlez patins à glace ou ski à ma 3 ans, vous verrez), alors il est facile d’hiberner pendant toute cette période.

Mais les filles grandissent et j’ai bien l’intention qu’elles sachent skier un jour. Qui dit emmener les enfants à une station de ski pour qu’elles apprennent sans en faire soi-même enlève pas mal du fun à l’activité! Cette année, c’était donc décidé je me mettrais au ski, et oui, à 35 ans, il n’est jamais trop tard pour apprendre!
Profitant d’une fin de semaine dans un chalet pas très loin de la station Ski Montcalm, j’ai donc pris mon tout premier cours! Le prof devait avoir 18 ans mais il était super sympa et de bons conseils évidemment! Après avoir fait une fois la pente « école », il m’a entrainé sur une piste verte et j’ai rapidement fait quelques progrès. Je suis tombée une fois de mémoire et l’avantage d’avoir un prof, c’est qu’il vous aide à vous relever parce que pour débuter, c’est mieux de ne pas avoir de bâtons. Cette séance m’a vraiment donné confiance en moi et m’a convaincue qu’à l’avenir j’irais skier régulièrement.

J’ai hésité pas mal entre louer de l’équipement la saison prochaine ou investir tout de suite dans mon propre matériel et finalement j’ai choisi d’investir maintenant en profitant des rabais de fin de saison. Une des raisons étant que le matériel disponible à la location est souvent du matériel d’entrée de gamme de toute façon donc ça ne changerait pas grand-chose. Après avoir essayé plusieurs bottes, je suis donc ressortie avec tout mon équipement, casque compris, la semaine dernière, bien décidée à tester mon matériel avant l’an prochain!

Quand une amie m’a proposé d’aller à Bromont dimanche, j’ai donc sauté sur l’occasion pour découvrir ce qu’on appelle le ski de printemps en plus. J’ai hésité à prendre mes bâtons mais on m’a dit que ne serait-ce que pour se relever ça pouvait être bien pratique et effectivement j’ai eu l’occasion de tester! Comparé à Montcalm, les pistes vertes de Bromont sont pas mal plus difficiles et surtout avec des bosses! Sérieux, je n’en revenais pas! Alors c’est sûr que je pars d’un niveau proche de zéro en ski mais disons que pour commencer c’est un peu ardu! Alors que la plupart des gens aiment aller vite pour les sensations, moi tout mon défi était de ne PAS prendre de vitesse! Parfois, je maîtrisais super bien et je faisais de beaux virages et puis tout à coup, c’était l’emballement, un pied qui ne répond plus et hop, la chute assurée! J’ai fait certains vols planés que j’ai revécus en rêves pendant la nuit mais je ne me suis, heureusement, jamais fait mal! Par contre, se relever est tout un sport en soi et ça m’a donné pas mal plus chaud que la descente en elle-même! À noter que la seule et unique fois où j’ai réussi à me relever facilement, un jeune homme en snow s’est arrêté à ce moment-là pour me proposer son aide! C’est ballot quand même!

Enfin voilà, à 35 ans, je l’ai fait, j’ai appris à skier! Ou plutôt je suis en cours d’apprentissage! C’est d’ailleurs pour ça que l’an prochain, je vais m’en tenir au Mont St-Bruno, à 15 minutes de la maison, plutôt et laisser les pentes plus difficiles (et sournoises) de Bromont aux skieurs confirmés! Et dans quelques années, on pourra skier tous ensemble en famille et ça, ça sera la plus belle des récompenses!

Une nouvelle table ou presque

1ère étape: on ponce

Quand le commun des mortels ne supporte plus de voir sa vieille table de salle à manger trôner au milieu de la pièce avec son vernis passé, ses traces d’usure, sa couleur qui ne va avec rien dans la maison, il choisit généralement d’aller magasiner une nouvelle table. Sauf le parent.

Le parent, lui, sait qu’avec des enfants de 3 et 5 ans, la toute nouvelle table design qu’il aura choisi avec soin en raclant ses fonds de tiroir, a plus de chance d’être abîmée par un coup de ciseau rageur, un crayon indélébile laissé inopportunément au mauvais endroit que de faire le bonheur de ses fiers nouveaux propriétaires.

Une couche d’apprêt

Alors le parent se résout à la seule alternative possible: redonner une nouvelle vie à la table! Chez nous, je n’en pouvais plus de cette couleur « faux pin » alors que le reste des meubles est soit brun foncé, soit blanc! Ne voulant pas assombrir la pièce, j’ai choisi d’opter pour le blanc. C’est donc ainsi sur un coup de tête qu’à 17h30 un jeudi pendant la semaine de relâche, je me suis mise à poncer la table avec les marmots dans les pattes! Une fois fait, j’ai mis un couche d’apprêt comme la dame du magasin me l’avait recommandé et ensuite on a pique-niqué dans le salon!

Les jours suivants, j’ai mis deux couches de peinture pour finir par avoir un résultat pas trop mal. Bien sûr je vois plein de défauts, notamment parce que j’ai peint au pinceau plutôt qu’au rouleau (on pensait en avoir mais non) et que j’aurais du poncer un peu plus mais ça rend assez bien.

Résultat après 2 couches de peinture

On n’avait juste pas réaliser qu’avec la luminosité qu’il y a dans la pièce à l’heure du petit-déjeuner, ça nous prendrait des lunettes de soleil maintenant pour pouvoir manger sur notre table toute blanche! En tout cas, on peut dire qu’on a redonné une nouvelle vie à cette table, respectant ainsi les principes du zéro déchet (#réutiliser), le tout pour le prix de deux pots de peinture. Pour aller plus loin, on pourrait aussi changer les pieds mais je n’étais pas trop inspirée et ceux que j’ai vu coûtaient pas loin de 200$ donc ça devient cher pour une table dont on souhaite juste prolonger la durée de vie de quelques années. D’ailleurs je n’ai pas peint les chaises car la table a été plus longue que prévu à peindre et que j’imaginais bien les heures passées pour les chaises. On verra si je me motive pour le faire cet été!

Centre d’amusement des Lapins crétins

J’ai testé pour vous le nouveau centre d’amusement basé sur les personnages des lapins crétins… pile pendant la relâche scolaire!
Honnêtement, j’avais quelques angoisses en m’imaginant au milieu de camps de jour et finalement il n’y avait pas tant de monde que ça! D’ailleurs je m’attendais à ce que se soit plus grand que ça alors j’ai été un peu surprise en découvrant un petit stationnement et un centre pas si vaste si on compare avec des parcs intérieurs type Funtropolis.

On avait acheté des coupons cet hiver mais à noter que le prix est de presque 15$ par enfant entre 3 et 12 ans et 7$ par adulte.

À l’entrée, on nous remet à chacun un bracelet que nous devons garder en tout temps et scanner à l’entrée comme à la sortie. À part ça il nous servira à rien mais si j’ai bien compris si vous avez un abonnement, il y a des « missions » à remplir qui nécessitent de le scanner à divers endroits.

Côté jeux, on retrouve un petit mur d’escalade, des piscines à balle dont une adossée à un écran sur lequel il faut essayer d’atteindre les lapins avec des projectiles (ce qui m’a bien divertie en surveillant les filles).
Il y a un labyrinthe où les enfants prennent plaisir à escalader/glisser et un espace pour les moins de 3 ans. Ma 3 ans a d’ailleurs beaucoup aimé un autre espace où on retrouve une grande table pour jouer avec du sable lunaire et toutes sortes d’ustensiles fournis. Chouette, une activité salissante de moins à faire à la maison! On retrouve aussi des tablettes où les enfants peuvent faire des coloriages et un espace pour faire des constructions.

Une des différences avec d’autres parcs intérieurs est la présence de deux sièges de réalité virtuelle! J’ai failli ne pas le faire car l’attente peut vite être longue mais finalement je l’ai fait juste avant de partir. Ça fonctionne super bien! Ça rappelle une attraction du Futuroscope mais au lieu que toute une salle regarde un écran, là chacun à son casque. Le film d’animation dure 5 minutes environ et on s’y croit vraiment! Je me suis retenue de crier à quelques reprises car aucun enfant n’avait crié avant moi mais parfois, ouf, je m’accrochais fort à mon siège! La seule chose c’est que le casque appuie fort sur le nez et que ça donne un peu envie de vomir si on est sensible comme moi. Disons que pour quelques minutes, c’est fun mais je ne ferais pas ça plus longtemps. C’est réservé aux 5 ans et plus et ma 5 ans justement n’a pas trop aimé à cause du casque qui lui a fait mal… Elle est peut-être encore un peu petite pour ça…

Enfin, il y a l’espace où l’on peut manger mais à noter qu’il est interdit d’apporter de la nourriture de l’extérieur. Au menu, certains plats sont signés Jérôme Ferrer dont les macaronis à la viande et le riz aux légumes et tofu. On trouve aussi une boîte à lunch contenant un wrap à la dinde, des crudités avec trempette et un yaourt. La version pour enfant contient 2 morceaux de wrap versus 4 pour celle des adultes avec une compote en dessert. Pour ceux qui préfèrent, il reste la pointe de pizza.

Dans cet espace, il y a aussi des écrans pour jouer à la console et surtout un espace « Just Dance » et là, c’est trop drôle parce qu’il y a une employée qui est assignée à ça et donc qui danse sur chacun des morceaux à fond en entrainant les enfants, avec un grand sourire! Franchement tu veux pas jouer contre elle à la maison parce qu’elle cartonne! Parlant d’employés, tout ceux à qui on a parlé étaient super sympas et ils n’hésitaient pas à interagir avec les enfants.

Y a un petit bouton où il est écrit « ne pas toucher » au fond des toilettes. Alors moi, forcément je n’y touche pas! Finalement les mômes appuyaient tous dessus et ça faisait une blague!

En résumé, les filles ont passé un super moment mais comme ce n’est pas très grand, je n’ose imaginer un jour où il y a beaucoup de monde mais aujourd’hui, c’était très bien.

Au passage, j’étais persuadée que c’était à Laval alors qu’en fait c’est à Pointe-Claire! 😉

Centre d’amusement des Lapins Crétins, 2315 route Transcanadienne, Pointe-Claire, QC

 

Des idées de cadeau zéro déchet

cours-cuisineTrouver une idée de cadeau d’anniversaire ou de Noël est souvent un casse-tête mais quand en plus, c’est pour de la famille qui vit à 5,000km de là, qu’on voit une fois par an environ, c’est encore plus difficile.

Ces dernières années, afin d’éviter d’offrir une énième bébelle à mes proches, j’essaie de privilégier les « expériences ». Alors bien sûr, il y a les places de concert, les entrées pour un spectacle d’humoriste ou une pièce de théâtre mais j’ai aussi voulu les surprendre un peu plus. C’est ainsi qu’il y a 2 ans, comme mes parents étaient à Montréal pour l’anniversaire de ma maman, je leur ai offert un cadeau qui plairait à ces grands-parents qui nous réclament toujours plus de photos de leurs petites-filles : une séance photo en famille! Le but était surtout d’avoir des photos de mes parents avec les crevettes mais aussi des photos de nous 6 et même quelques-unes de nous 4 au passage! J’ai trouvé une photographe avec un studio chez elle, pas très loin de chez nous, et pour 150$ environ, nous avons eu plein de belles photos. Je crois que tout le monde a été très content!

De son côté, Chéri a plusieurs fois choisi l’option « box », vous savez ces « box » thématiques avec ou sans abonnement qui vous font découvrir un produit pendant quelque temps. Il a déjà fait la box thé pour sa maman, une autre autour des bières pour son beau-père et une autour des vins pour son papa. Ça aussi, c’est une bonne idée de cadeau mais c’est un budget plus conséquent que ce qu’on pourrait penser.

Enfin, dernièrement, j’ai trouvé l’idée parfaite pour mon papa dont toute la famille a profité : un cours de cuisine chez Ateliers et Saveurs! Je vous avais déjà raconté ma première expérience qui m’avait conquise alors j’étais ravie d’y emmener mes parents et mon chum pour un atelier en famille autour des tapas! J’avais réservé un cours un dimanche de 14h à 17h pendant que des amis gardaient les filles. Nous avons cuisiné avec un chef différent de celui de ma première visite (mais tout aussi sympathique) et nous avons dégusté nos petites bouchées à la fin. Nous avions même le droit à 3 verres de vin, rouge ou blanc au choix! Tout était délicieux et on a déjà reproduit un des plats à la maison. Fait cocasse : alors qu’il y avait un tapas par personne de chaque plat cuisiné disposée au centre de la table, un des convives en a discrètement mangé 2 de la bouchée au foie gras laissant ma mère sans rien! Comme on l’a signalé, le Chef en a aussitôt préparé une toute fraîche pour elle et je peux vous dire que les oreilles du malotru ont du siffler un moment!

Finalement, pour en revenir aux concerts, je suis allée voir h qu’on a offert à une amie avec une autre copine! On n’a pas pris une date juste après l’accouchement non plus, on n’est pas folle, mais quelques mois plus tard, ce qui a offert une belle sortie à cette jeune maman à la maison…

Et vous, des idées de cadeau qui laissent des souvenirs impérissables?

Sia en concert à Montréal

SIADimanche 23 octobre, Sia était en concert dans le cadre de sa tournée Nostalgic for the Present au Centre Bell et j’en ai profité pour faire ma sortie culturelle de l’année avec 2 copines! Depuis Chandelier, je suis une grande fan de Sia, enfin de ses chansons car je connais très peu le « personnage ». Son dernier album, This is acting, est superbe et je n’ai pu qu’aimer la setlist du concert puisque tous mes morceaux préférés étaient là!

Le concert a commencé à 21h25, suscitant pas mal de commentaires sur l’heure tardive sur la page de l’événement et me valant quelques cernes ce matin…

Si vous vous attendiez à un concert « classique » avec chanteuse/musiciens sur scène, vous alliez forcément être décontenancé avec le show de Sia. L’artiste, qui est connue pour se soustraire de toute vie publique et qui apparaît dans les médias coiffée d’immenses perruques qui lui cachent les yeux, est restée fidèle à ce concept. Point donc de chanteuse sous la lumière, point de caméra braquée sur elle mais plutôt toute une mise en scène de danse contemporaine!
Chandelier avait propulsé autant Sia que la toute jeune danseuse Maddie Ziegler (12 ans à l’époque) sur le devant de la scène internationale avec un clip magnifique. On reprend les mêmes ingrédients ici avec Maddie et d’autres danseurs pour proposer à chaque chanson un numéro d’art contemporain en soi! Sia est en retrait de la scène, à part lors des toutes premières chansons, dans un recoin, avec très peu d’éclairage et elle reste stoïque pendant 1h20 pendant que les numéros s’enchaînent.

sia
Tiré de Montreal Gazette

Alors le résultat est superbe mais est-ce qu’on s’attendait à ça en prenant une place pour le Centre Bell? Non. Ce spectacle aurait été parfait dans une salle plus petite, plus adaptée au théâtre peut-être même mais dans cette grande salle plus habituée aux shows de popstar, ça passait moins bien. Et surtout, si comme moi, vous adorez les chansons sans trop connaître l’artiste, vous alliez forcément être frustrée de ne jamais la voir chanter, ou presque. On ne perçoit aucune émotion et comme elle ne s’est adressée à la foule qu’à la toute fin alors que la scène était plongée complètement dans le noir, c’était très déstabilisant.

Ajouté à cela le fait que les écrans ne projetaient pas le spectacle live sur scène mais plutôt une version préenregistrée, qu’il n’y avait pas de musiciens puisque la musique était une bande-son et vous aurez un résultat pour le moins troublant. Pour moi, c’était un superbe spectacle mais pas un concert. Mais bravo à Sia d’oser un tel concept!

La guilde culinaire

Après un cours chez Ateliers et saveurs à Noël dernier avec des collègues, un autre avec mes parents en juin au même endroit, c’est cette fois la Guilde culinaire que j’ai eu l’occasion de tester pour l’anniversaire d’une amie, autour d’un cours de cuisine thaïlandaise.

comptoirSitué sur St-Laurent, près de Beaubien, la Guilde est avant tout une boutique d’articles de cuisine avec en arrière un grand local pour les différents cours offerts. Ce soir-là, de 18h à 21h30, c’est le chez Jean-Philippe qui œuvrait. Les 10 « apprentis » présents étaient alignés le long du grand comptoir, et le chef de l’autre côté, au milieu nous expliquait ce qu’il faisait, nous montrait les gestes. Honnêtement, cette étape a duré assez longtemps et je commençais à me demander si nous allions nous-même cuisiner quoi que ce soit. L’autre inconvénient est que si vous êtes tout en bout de comptoir (ce qui était mon cas), vous n’entendez pas forcément bien ce que le Chef dit et, parfois, vous ne voyez pas très bien non plus, notamment si un tupperware se trouve tout à côté de sa planche à découper comme ça a été le cas à un moment de la démonstration.

postes_travailCela étant, c’était un moment agréable malgré tout, la disposition est juste un peu moins pratique et conviviale que chez Ateliers et saveurs selon moi. Au bout d’un moment, le Chef nous a donné toute une série de légumes, herbes, champignons et autres à découper/hâcher selon ce qu’il nous avait expliqué et comme ça se fait sur des comptoirs en arrière par petit groupe, cela nous a permis de papoter entre copines autour de notre tâche.
Une fois la première recette prête (une soupe), nous sommes tous passé à table pour la dégustation. C’est là que j’ai eu un peu de mal car c’était TRÈS TRÈS relevé pour moi (cuisine thaï, forcément) alors je n’ai pas franchement savouré ce plat (mais ce n’était pas le cas des autres convives).

soupe_coco-thaipad_thaibanane_tempuraNous sommes ensuite retourné finaliser le plat principal (un pad thaï) et comme nous étions par deux pour faire la cuisson, nous avons pu ajuster la sauce pimentée et en mettre moins pour moi, ouf! En dessert, c’était une banane tempura sur une sauce au chocolat blanc avec 2 verres de vin pour accompagner toute la soirée.

tableCe que j’en retiens? Des idées de recettes à reproduire mais en version moins épicée bien sûr, un moment très sympa avec les copines (nous étions 4) et un Chef super sympa.

Maintenant, j’ai trouvé ça trop cher par rapport à l’autre cours que j’ai testé (129$ versus 85$ pour le cours de tapas de 3 heures) et je n’ai pas eu l’impression d’apprendre grand-chose… Peut-être parce que précisément j’en ai déjà fait 2 auparavant mais aussi parce que la disposition du comptoir, le fait qu’on ne participe que ponctuellement, à part, alors que le Chef fait beaucoup de choses lui-même rend cela un peu moins instructif. Ça reste une activité très sympa mais ça ne sera pas mon premier choix pour une prochaine fois.

La Guilde Culinaire – 6381 Boul. St-Laurent, Montréal, Québec

Ottawa et son musée des enfants

Comme on n’a pas eu trop de chance avec nos vacances et qu’il y a eu plusieurs journées de grosse pluie, on a profité de la plus récente pour partir à Ottawa 2 jours et visiter notamment le Musée des enfants qui se trouve au Musée canadien de l’Histoire, à Gatineau juste en face du Parlement.

On avait pris un hôtel tout près (Best Western Plus), ce qui nous a permis de poser la voiture à l’hôtel et de faire les 400m pour rejoindre le musée à pied.
Comme on n’avait pas encore mangé, on est allé faire un tour à la cafétéria et les filles y ont mangé des pâtes et une saucisse géante! Pas grand chose à dire sur ce repas, les prix étaient correctes, les choix un peu limités mais si vous voulez mieux manger il y a aussi un bistro à un autre étage.

P1130025IMG_5313 Nous avons pris nos billets sur internet pour éviter la file d’attente et nous avons juste eu à montrer notre téléphone pour les scanner, très pratique. Le musée est donc consacré aux enfants et nous a fait penser à celui fait à Cape Cod l’an passé, sauf qu’il est pas mal plus grand!
On découvre toutes sortes de pays à travers différentes activités et de nombreux déguisements. Les enfants prennent plaisir à se glisser dans différents costumes et sont tour à tour régisseur de spectacle (superbe salle), facteurs, architectes, peintre en bâtiment, architectes, cuisiniers ou même grutiers! Les attractions ne manquent pas et comme un petit passeport est remis à l’entrée du musée, chaque enfant peut l’étamper au fil des « kiosques » visités, ce que Zoé a fait très consciencieusement! Pour les plus grands ou ceux que ça intéresse, il y a aussi quelques bricolages à faire. De notre côté, on est resté longtemps à la cabine téléphonique anglaise, à la Poste et au restaurant! Le bateau avec sa grue rencontre un franc succès, ce qui entraîne un peu d’attente, même si Mia a préféré y passer la moppe!P1130075

P1130059Évidemment qui dit jour de pluie dit foule et bruit mais d’un autre côté vu le déluge dehors, on n’aurait rien pu faire d’autre. D’ailleurs en sortant de là, juste le temps de refaire les 400m pour rentrer à l’hôtel, et on était trempé malgré nos parapluies géants! Qu’à cela ne tienne, nous avions passé une bonne journée et le lendemain nous avons profité de la plage d’Aylmer à une vingtaine de minutes de là puisqu’il faisait un temps magnifique!

Musée des enfants / Children’s Museum, 100 rue Laurier, Gatineau, 36$ pour nous 4.

Au pays des merveilles, parc d’attraction pour les petits

Le problème des parcs d’attraction, c’est que bien souvent les plus petits ont accès à peu de manèges. Si vous avez un enfant entre 2 et 8 ans, rendez-vous à Ste-Adèle, à 1h de Montréal environ, au parc Au pays des merveilles!

C’est un parc spécialement conçu pour les petits, vous n’y trouverez donc pas de grand huit mais pas non plus de limitation de taille! Ou alors c’est dans le sens inverse, il ne faut parfois pas faire plus de 1m27 par exemple. Pour autant dans quasiment tous les manèges on peut accompagner nos enfants, ce qui peut être utile (mais pas toujours confortable) quand vous avez des récalcitrantes comme moi!

IMG_3139montagne-russeP1120908P1120986Il y a 2 carrousels, une « montagne russe » (hmm), 2 petits trains, une piste d’herbétisme, un labyrinthe, d’autres sortes d’attractions mais aussi plusieurs mini spectacles qui mettent en scène différents personnages de contes pour enfant. On a assisté seulement à celui d’Alice au pays des merveilles mais on a aperçu Le petit Chaperon rouge et Cendrillon. Comme ce n’est pas très long, les enfants accrochent bien et mon aînée a même été faire des câlins à tout ce beau monde (y compris Blanche-Neige) alors qu’il y a peu encore, elle n’aurait jamais osé!

P1130001P1120989On trouve aussi un coin jeux d’eau et une pataugeoire. On a choisi cette dernière option vu qu’il y avait beaucoup beaucoup de monde aux jeux d’eau et les filles (et moi-même) avons bien apprécié de nous rafraîchir vu qu’il faisait très chaud mercredi! Après un bon moment, on les a convaincu de sortir sans mal pour faire les attractions qu’on n’avaient pas encore faites et de passer voir les animaux. On trouve quelques poules, cochons, brebis, etc. qu’on peut nourrir mais pour le coup mes grandes peureuses ont préféré se tenir loin!

Une des rares choses que nous n’avons pas faites, c’est le bateau pirate qui leur faisait un peu peur (surtout les cris des enfants dedans mettons) et le mini-golf car il y avait du monde quand on est passé devant! En parlant de peur, il y a une petite maison hantée et bien qu’il n’y ait rien de très impressionnant à part le fait que ce soit très sombre, les deux nôtres ont eu TRÈS peur!

P1120958P1120971On trouve aussi quelques jeux gonflables, plusieurs modules, en gros plein de petites activités à travers le parc ce qui nous a permis de ne jamais attendre aux attractions malgré la présence de plusieurs camps de jour! On a vraiment passé une très bonne journée! Il y a aussi de nombreuses tables pour manger, quelques chaises hautes (et des toilettes propres) mais comme on n’avait rien amené, on a pris des hot-dogs/burgers sur place pour un prix très abordable pour ce genre de lieu.

Prix d’entrée 18.95$ plus taxes par personne, tout à fait correct selon nous.

Le Fagotin

Pour notre plus récent souper en tête à tête, nous avons décidé avec Chéri de tester un restaurant tout près de chez nous: Le Fagotin. Bien qu’il existe depuis 10 ans, nous ne l’avons découvert que très récemment pourtant il a l’avantage d’être un « apportez votre vin ».

escargotbrieCôté menu, il se veut de cuisine française et ça ressort bien sur la carte puisque rien qu’au niveau des entrées, on propose 2 choix d’escargots! Étant une grande amatrice de ces petites bêtes-là, j’ai donc pris l’entrée « escargots style »philly » » alors que Chéri a choisi le « brie fondant en sa croûte de noisettes et coulis de miel ». Ne me demandez pas en quoi consiste le « philly » de mon plat, la serveuse m’a vaguement expliqué et ce que j’en ai retenu c’était que ça avait un rapport avec Subway! Sans doute un choix quelconque qu’ils proposent mais comme je ne vais jamais dans cette enseigne, ça ne m’a pas évoqué grand chose et au goût, ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable non plus. Chéri a bien aimé son entrée pour sa part.

Mignon_boeufmagret_canardEn plat principal, j’ai opté pour le « mignon de bœuf et sa sauce au bacon et noisettes ». La viande était bien tendre, la portion généreuse mais la sauce un peu trop claire à mon goût et le bacon emportait tout le goût malheureusement. Chéri, lui, a pris le magret de canard au miel et a bien aimé. Seul reproche, le magret, bien qu’entier, était un peu petit pour son appétit.

Pot_chocolatJe me suis laissée tenter par un dessert et j’ai pris le « pot chocolaté et son “Crumble” ». Grosse déception. Je m’attendais à une sorte de crème au chocolat un peu rafraichissante après un repas copieux alors qu’il s’agissait tout simplement de ganache très épaisse surmonté de miettes de crumble sans goût particulier! J’ai difficilement mangé quelques cuillères mais un pot de ganache en guise de dessert, ce n’est vraiment pas pour moi!

Vous le voyez c’est un bilan assez mitigé d’autant que ce n’est pas donné. Entre Chéri qui a pris que des choses à la carte et moi qui ai pris le plat le plus cher du menu, on en a eu pour 120$ environ avec taxes et tips! Honnêtement je ne suis pas sûre qu’on y retournera.

Le Fagotin, 5243 Chemin de Chambly, Saint-Hubert